Vous recherchez une actualité
Actualités

RÉSEAUX SOCIAUX: En matière de santé, les usagers y vont encore peu pour contribuer

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 3 semaines
The Journal of Medical Internet Research

Certes peu d’aspects de la vie échappent aux réseaux sociaux, pourtant, cette étude publiée dans le Journal of Medical Internet Research montre que nous restons plus discrets sur ce qui touche à notre santé. Cette étude de la Brigham Youth Unversity constate ainsi que si nombreux sont les utilisateurs qui vont à la recherche, sur les médias sociaux d’informations sur la santé, rares sont ceux qui vont y publier des témoignages ou des expériences sur des sujets de santé.

Cette enquête téléphonique a porté sur 1.745 utilisateurs, participant au Pew Internet Project*, ayant déclaré rechercher de l'information santé sur Internet ainsi que des classements de professionnels ou d'établissements de santé. Ses résultats montrent que moins de 15% des utilisateurs –aux Etats-Unis- vont publier le type d'information de santé qu'ils vont ensuite rechercher, explique Rosemary Thackeray, professeur de sciences de la santé et auteur principal de l'étude. Selon sa recherche, · plus de 60% des utilisateurs vont en ligne à la recherche de conseils et d'expériences santé d'autres utilisateurs ou pour consulter des sites de prestataires de soins et de professionnels de santé. Ainsi, les répondants ayant une maladie chronique sont presque deux fois plus susceptibles de consulter ce type de classements en ligne. · Aujourd'hui, les 2 tiers de ces recherches d'information Santé passeraient par Google ou Yahoo. · Plus de 40% des utilisateurs consulteraient les classements en ligne d'établissements de soins de santé et de praticiens. · En fin de recherche d'information santé, un tiers des utilisateurs auraient finalement recours aux sites de réseaux sociaux (Facebook, Twitter). · Très peu d'utilisateurs vont partager leur expérience sur un traitement ou un médicament, par exemple, un antalgique, sur les réseaux sociaux. Seuls 10% des répondants de l'étude ont effectivement affiché des critiques sur des traitements et 15% y ont posté des commentaires, des questions ou des informations de santé.


Conclusion, les utilisateurs utilisent les médias sociaux pour la recherche d'informations santé mais la valeur intrinsèque de «réseau social» n'est pas directement l'objet de l'utilisation du média social. Les usagers « bien suivis » par un médecin ou un établissement, ou ceux atteints de maladies chroniques, ou encore les usagers les plus jeunes sont les plus susceptibles d'utiliser les médias sociaux sur des thèmes ou recherches en santé. Selon l'auteur, si les médias sociaux ne remplaceront jamais les sites de d'information ou de fournisseurs de soins de santé, ils pourraient représenter prochainement une voie d'autonomie pour les patients et, pour les médecins, une source d'information précieuse sur l'opinion publique sur un certain nombre de questions d'actualité.

Sources: Journal of Medical Internet Research April, 2013 doi:10.2196/jmir.2297 Correlates of Health-Related Social Media Use Among Adults et Pew Internet: Social Networking

Lire aussi: INTERNET SANTÉ: Les patients font confiance au médecin, mais vérifient sur le web