Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIAQUE : Surveiller la consommation de sel dès l'enfance

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 1 semaine
NHS

Au Royaume Uni, la surconsommation de sel reste un problème important de santé publique avec un Britannique sur 3 souffrant d’hypertension artérielle. Cet article des National Health Institutes (NHS) revient sur la consommation excessive de sel et son risque associé de maladies cardiaques ou d’AVC. Les NHS rappellent les simples mesures qui, dès l’enfance, doivent contribuer à réduire, au quotidien, sa consommation.

Si le sodium, sous forme de chlorure, est un élément hydrique, indispensable à la transmission de l'influx nerveux et au bon fonctionnement de l'organisme, une surconsommation de sel est facteur de risque d'hypertension artérielle avec un risque secondaire lié, multiplié par 3, de maladie cardiaque ou d'AVC.


Quelle quantité de sel pour l'enfant ?

Si la quantité de sel maximale pour un adulte est de 6 g par jour, les bébés et les tout-petits enfants doivent consommer beaucoup moins de sel que les adultes.

Rappelons que les fonctions rénales du bébé de moins d'un an sont encore immatures et n'éliminent pas facilement le sel. La quantité de sel doit donc être dans l'idéal, limitée à moins de 1g par jour.

Il n'est donc pas nécessaire d'ajouter du sel à la nourriture du tout-petit.

La quantité quotidienne maximale recommandée de sel pour les enfants dépend de l'âge :

• 1 à 3 ans: 2 g de sel par jour (0,8 g de sodium)

• 4 à 6 ans: 3 g de sel par jour (1,2 g de sodium)

• 7 à 10 ans: 5 g de sel par jour (2 g de sodium)

• 11 ans et plus : 6 g de sel par jour (2,4 g de sodium)

En respectant ces dosages, ce geste aidera l'enfant à ne pas développer un goût particulier pour la nourriture salée et préservera sa santé adulte.

Les conseils qui peuvent aider à réguler sa consommation de sel

Comme il est difficile de vérifier l'ajout de cette substance dissimulée dans les préparations alimentaires, il est conseillé :

- d'absorber moins souvent ou en plus petites quantités les aliments toujours richement salés,

- de doser l'ajout de sel pendant la cuisson,

- d'éviter de ressaler à table…,

Ce sont autant de petits gestes qui permettent de limiter la consommation de sel et aussi de développer le goût des aliments plus naturellement.