Actualités

RISQUE CARDIOVASCULAIRE : La taille du poignet, un marqueur de glycémie?

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 2 semaines
Circulation

"La taille du poignet est un marqueur de la glycémie chez les enfants et adolescents en surpoids ou obèses", titre cet article de la revue scientifique Circulation, de l’American Heart Association. Car cette étude italienne a montré que la circonférence du poignet de l'enfant est associée à son taux de glycémie et à sa résistance à l'insuline (insulinorésistance), l'hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Un marqueur fort utile et simple, concluent les chercheurs, pour prédire le risque de maladies cardiovasculaires.

Bien que cette recherche ait suggéré et démontré cette association, elle n'a porté que sur des enfants atteints d'obésité et en surpoids qui ont déjà vécu des changements dans la capacité de leur organisme à réguler le sucre et l'insuline, ce qui n'est pas le cas chez les enfants de poids normal.


L'étude menée par des chercheurs de l'Université Sapienza de Rome cherchait à déterminer un marqueur clinique facilement détectable de résistance à l'insuline, un facteur prédictif de risque de maladie cardiovasculaire. Si plusieurs études ont montré que l'excès d'insuline dans le sang (hyperinsulinémie) est associée à une augmentation de la masse osseuse, ces chercheurs suggèrent, dans le même esprit, que la circonférence totale du poignet peut aussi être une bonne mesure de la façon dont les os ont grossi en réponse aux niveaux d'insuline dans le sang. Par ailleurs, le poignet n'est pas affecté par la variation de graisse corporelle. Les chercheurs ont recruté 2 groupes d'enfants en surpoids et obèses entre septembre 2008 et septembre 2009 puis entre août 2010 et novembre 2010. Les 637 participants étaient âgés de 10 ans en moyenne. La mesure du poids, taille, tour de poignet et de l'indice de masse corporelle (IMC) ainsi que les taux sanguins de glucose, d'insuline, de lipidémie et de cholestérol ont été mesurés à jeun. Le tour de taille a également été mesuré sur le second groupe. A partir de la glycémie à jeun et des taux d'insuline, les chercheurs ont pu estimer sensibilité à l'insuline. La mesure du diamètre de l'os du poignet a été effectuée par IRM.

Circonférence du poignet et insulinorésistance: Les chercheurs constatent que l'insuline à jeun et la sensibilité à l'insuline sont associées à la fois la circonférence du poignet et à l'IMC, mais que le taux de lipidémie est associé seulement à la circonférence du poignet. Dans le second groupe, les chercheurs concluent également à une forte corrélation entre le tour de taille et la grosseur du poignet.

Les chercheurs concluent que la circonférence du poignet "est fortement corrélée avec les mesures de résistance à l'insuline sur une population d'enfants et d'adolescents atteints d'embonpoint ou d'obésité". C'est un marqueur "facilement accessible et mesurable" avec une participation très limitée du patient.

Cette étude rappelle la très sérieuse publication du British Journal of Cancer qui démontrait que la longueur des doigts est un bon marqueur de risque de cancer de la prostate*.