Vous recherchez une actualité
Actualités

ROUGEOLE: Recrudescence dans le Haut-Rhin et risque épidémique

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 4 semaines
DGS

Depuis le 10 avril 2015, une recrudescence de cas de rougeole est observée dans le Haut-Rhin. La Direction générale de la Santé rappelle que la France a connu une épidémie majeure de rougeole en 2008-2012, avec un pic en 2011 et plus de 20.000 cas déclarés, dont 1.500 pneumopathies graves, 34 complications neurologiques et 10 décès. Les autorités sanitaires rappellent l’importance de la vaccination contre cette maladie à déclaration obligatoire.

Un rappel qui intervient après qu'en 2011, l'Organisation mondiale de la santé ait attiré l'attention sur le cas français, caractérisé par une incidence record en 2011 >14 000 cas lié à une couverture vaccinale insuffisante, dans un contexte européen de bon contrôle de la maladie. Le rappel intervient également en pleine Semaine européenne de la vaccination, à l'occasion de laquelle l'Agence de surveillance européenne (ECDC) publie les dernières données de surveillance sur la rougeole. Ce bilan, à fin février 2015, fait état de 203 cas de rougeole en France, à comparer à 1199 cas en Italie et 1111 cas en Allemagne, les deux pays les plus touchés sur les 12 derniers mois.


Un risque épidémique : Si le nombre de cas au cours de l'année 2014 est resté stable vs 2013, avec u total de 267 cas déclarés, depuis le 10 avril 2015, une recrudescence de cas de rougeole est observée dans le Haut-Rhin avec 41 cas déclarés à l'Agence régionale de santé Alsace (ARS), principalement au sein de 4 établissements scolaires. Ces différents foyers témoignent d'une circulation du virus de la rougeole dans ce département et indiquent qu'un risque épidémique de rougeole émerge à nouveau sur notre territoire.

Les autorités sanitaires qui craignent, avec les déplacements liés aux vacances scolaires une dissémination du virus à d'autres régions, encouragent les parents d'enfants et adolescents, mais également les adultes nés depuis 1980 ainsi que les personnes les plus fragiles à vérifier la mise à jour de leur vaccination auprès des professionnels de santé.

Rappelons enfin la sécurité du vaccin ROR, avec une absence totale de signal suggérant un lien entre le vaccin et le risque d'autisme, selon les dernières études.

Autres actualités sur le même thème