Actualités

SANTÉ au TRAVAIL: 6 grands indicateurs psychosociaux pour évaluer les risques au travail

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 4 semaines
Collège d'expertise sur le suivi des risques psychosociaux au travail

Intensité et temps de travail, exigences émotionnelles, autonomie, rapports sociaux, conflits de valeur et insécurité de la situation de travail sont les 6 types de risques psychosociaux définis par l’Insee pour évaluer les conditions de travail et les risques en Santé au travail. Objectif, “Mesurer les facteurs psychosociaux de risque au travail pour les maîtriser”, c’est le titre du rapport du Collège d’expertise sur le suivi des risques psychosociaux au travail, remis le 12 avril au Ministre du travail, de l’emploi et de la santé.

il n'était pas possible, au vu des connaissances actuelles, de synthétiser l'ensemble des facteurs de risque en un indice unique. Le collège s'est donc arrêté sur le principe de plusieurs indices synthétiques, « ayant une unité conceptuelle et un minimum de cohérence statistique » et a imaginé de construire un indice pour chacun des six axes retenus par le Collège, sous réserve d'une cohérence statistique suffisante : intensité du travail et temps de travail ; exigences émotionnelles ; autonomie ; rapports sociaux ; conflits de valeur ; insécurité de la situation de travail. Chacun de ces indices sera ensuite décomposé en indices plus détaillés.


Un double enjeu direct et indirect: les facteurs psychosociaux engendrent à la fois des problèmes de santé mentale, dont l'anxiété et la dépression mais entraînent également des effets de stresseurs de type psychosocial qui conduisent à l'augmentation de la sécrétion de certaines hormones, ou encore à l'augmentation de la tension artérielle et enfin à des comportements à risque. Les facteurs psychosociaux ont ainsi un impact sur les maladies cardiovasculaires, les problèmes de santé mentale et les troubles musculo-squelettiques. Les études ont montré un accroissement du risque de ces pathologies, les plus fréquentes et invalidantes, pouvant atteindre 50% à 100% en cas d'exposition aux facteurs psychosociaux au travail.

l'enquête Sumer sur le suivi médical des risques professionnels ou encore l'enquête SIP (Santé et itinéraires professionnels), l'information sur les facteurs psychosociaux de risque manque de cohérence et n'a pas été conçue en vue d'une synthèse. L'Insee qui a formé et mené ce travail et le Collège ont donc estimé pertinente la construction d'un nouveau suivi statistique des risques psychosociaux au travail. En pratique, le Collège recommande la rédaction d'un questionnaire comprenant 150 à 200 questions élémentaires relatives aux 6 types de facteurs psychosociaux de risque et leurs sous-types qu'il a ainsi déterminé.

La prochaine enquête sur les conditions de travail, prévue en 2012, pourrait ainsi déjà intégrer certaines recommandations de ce rapport et le ministère du Travail prévoit de lancer en 2015 la première étude de grande ampleur sur les risques psychosociaux.