Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ CARDIAQUE: La pensée positive associée à un mode de vie sain

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 2 semaines
Psychosomatic Medicine

Les personnes atteintes de maladie cardiaque pourraient même tirer bénéfice des émotions positives, selon ces chercheurs de la Penn State. Alors que l’on connaît les effets néfastes de l’anxiété et de la dépression sur la santé, cette nouvelle étude, la « Heart and Soul Study », présentée dans la revue Psychosomatic Medicine suggère que les émotions positives sont associées à une tout un ensemble de comportements sains, propices à réduire le risque cardiaque et de décès prématuré.


Les chercheurs de la Penn State ont suivi plus de 1.000 patients atteints de maladie coronarienne et évalué leur bien-être psychologique au départ et à la fin de l'étude. L'évaluation des pensées positives s'est effectuée par l'auto-évaluation sur 10 émotions positives comme l'intérêt, la fierté, l'enthousiasme ou encore l'inspiration. L'activité physique, la qualité du sommeil, l'observance du traitement, la consommation d'alcool e de tabac ont également été évalués au départ et à la fin de l'étude. L'analyse constate que les patients qui déclarent un meilleur équilibre et un meilleur bien-être psychologiques sont aussi plus susceptibles d'être actifs physiquement, d'avoir une bonne durée et une bonne qualité de sommeil et de respecter une bonne observance de leur traitement pour le cœur, de s'abstenir de fumer, en comparaison des participants qui déclarent des problèmes psychologiques.

Seule « exception », l'absence d'association entre les émotions positives et la consommation d'alcool.

La pensée positive « fait » la santé cardiaque : Nancy L. Sin, stagiaire postdoctoral à la Penn State confirme l'association entre émotions et toute une gamme d'habitudes de santé, tenues sur le long terme, reconnues comme des facteurs majeurs de réduction du risque cardiaque. Plus fort, l'augmentation des émotions positives sur la durée de suivi est associée à des améliorations dans l'activité physique, la qualité du sommeil et l'observance du traitement.

Quelles sont les raisons de cette association ? Les chercheurs suggèrent que le bien-être et l'esprit positif favorisent la motivation et la persistance dans l'adhésion à des comportements sains. Avoir plus de confiance en ses capacités, permet de maintenir des routines bénéfiques, comme la pratique régulière de l'activité physique et une bonne hygiène de sommeil. Enfin, les émotions positives permettent aussi un meilleur ajustement des objectifs de santé et une réponse plus proactive aux stress.

Bref, il faudrait travailler sur la pensée positive aussi, pour améliorer les résultats de santé, notamment cardiovasculaires. Décidément le mode de vie et son impact sur la prévention des problèmes de santé et des maladies chroniques apparaissent, une nouvelle fois, comme le nerf de la guerre.

Source: Psychosomatic Medicine October 1, 2015 doi: 10.1097/PSY.0000000000000238 Positive Affect and Health Behaviors Across 5 Years in Patients With Coronary Heart Disease: The Heart and Soul Study

Lire aussi:

RISQUE CARDIAQUE: 4 changements de mode de vie pour 80% de risque en moins -

DIABÈTE, maladie CARDIAQUE et CANCER, de sacrés facteurs de risque en commun -

Autres actualités sur le même thème