Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ : La "science" confirme l'objectif de 10.000 pas par jour

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 1 semaine
JAMA Internal Medicine et JAMA Neurology
« La science confirme l'objectif de 10.000 pas par jour » (Visuel Adobe Stock 297381065)

Une précédente méta-analyse, publiée dans le Lancet Public Health avait plutôt suggéré que marcher suffit la plupart du temps à respecter les recommandations d’exercice. Mais faut-il faire 5.000, 10.000 ou 12.000 pas par jour pour vraiment préserver sa santé ? La même méta-analyse répondait, avec justesse, que le nombre de pas quotidien "optimal" dépendait de l’âge et de l’état de santé. Ces 2 nouvelles études sont beaucoup moins flexibles et confirment de manière plus stricte le seuil minimum de 10.000 pas par jour. Les chercheurs de l’Université de Sydney l’assurent dans le JAMA :

« La science confirme l'objectif de 10.000 pas par jour ».

 

Le nombre de pas est facilement compris et largement utilisé en Santé publique pour inciter à la pratique de l’activité, en exploitant par ailleurs la popularité croissante des trackers et des applications, rappelle l’un des auteurs principaux, Emmanuel Stamatakis, professeur d'activité physique et de Santé publique à l'Université de Sydney.

10.000 pas par jour, oui mais plus vite !

Les 2 études, publiées dans le JAMA Internal Medicine et le JAMA Neurology ont suivi 78.500 participants équipés de trackers afin de prendre en compte le nombre exact de pas effectués quotidiennement et de rapprocher cette donnée des résultats de santé. Les recherches ont utilisé les données de UK Biobank pour rapprocher les données de nombre de pas des résultats de santé des participants, 7 ans plus tard.

 

Les participants ont porté un accéléromètre au poignet afin de mesurer leur activité physique sur une période de 7 jours (minimum 3 jours, dont un jour de week-end et un suivi pendant les périodes de sommeil). Seuls les personnes exemptes de maladie cardiovasculaire, de cancer ou de démence au départ et sans maladie au cours des deux premières années de l'étude ont été incluses dans l'évaluation finale. Des ajustements statistiques ont également été effectués pour prendre en compte les facteurs de confusion possibles.

 

L’analyse confirme que l’adhésion à cette directive de 10.000 pas minimum par jour est associée à :

 

  • un risque réduit de démence, de maladie cardiaque, de cancer et de décès ;
  • chez des personnes au départ peu actives, 3.800 pas par jour permettent déjà de réduire le risque de démence de 25 % ;
  • toujours concernant la démence, 9.800 pas s’avère le seuil optimal, lié à une réduction du risque de démence de 50 % ;
  • un rythme de pas plus rapide comme une marche rapide présente des avantages plus significatifs,

que le seul nombre de pas réalisés ; l'intensité des pas ou le rythme plus rapide de la marche est inversement et de manière dose dépendante, aux risques de démence, maladie cardiaque, cancer et décès. Cette association vaut donc quel que soit le nombre total de pas quotidiens ;

  • chaque augmentation quotidienne de 2.000 pas réduit progressivement le risque de décès prématuré de 8 à 11 % et cela jusqu'à environ 10.000 pas par jour ;
  • des associations similaires sont observées pour les maladies cardiovasculaires et l'incidence du cancer.

 

« Il s’agit donc non seulement de viser idéalement 10 000 pas par jour, mais aussi de marcher plus vite »,

résume l’un des auteurs principaux, le Dr Matthew Ahmadi, chercheur à l'Université de Sydney.

La recherche va se poursuivre, avec une utilisation à plus long terme des trackers.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités