Vous recherchez une actualité
Actualités

SCHIZOPHRÉNIE: Un simple test du regard pour la diagnostiquer

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 2 semaines
Biological Psychiatry

Alors que le lien entre la schizophrénie et des mouvements anormaux des yeux est bien établi, ce test "du regard", simple, peu coûteux, et de quelques minutes montre une précision à 98% du diagnostic de schizophrénie, selon cette étude menée par des chercheurs de l’Université d’Aberdeen publiée dans l’édition du 1er novembre de la revue Biological Psychiatry.

Les chercheurs de l'Université d'Aberdeen, de Munich et d l'US National Institute of Mental Health (NIMH-NIH) ont évalué la capacité d'une série de tests à de détection des mouvements oculaires dans le diagnostic de schizophrénie. Si de nombreuses études ont déjà souligné le fait que de nombreux patients atteints de schizophrénie ont des mouvements oculaires anormaux, jusqu'à présent, ce symptôme n'avait jamais été utilisé pour contribuer au diagnostic.


Les chercheurs ont recruté deux groupes de participants, 88 avec diagnostic confirmé de schizophrénie, jugée bien maîtrisée par le traitement et 88 participants témoins, sans troubles de santé mentale. L'objectif de la recherche était d'examiner si oui ou non certaines anomalies des mouvements oculaires peuvent servir de marqueurs de la schizophrénie et distinguer avec précision les cas et les témoins.

Une valeur prédictive exacte à 98,3% : Chaque groupe a ensuite été soumis à plusieurs tests, comme suivre un objet en mouvement avec les yeux, soutenir un regard fixe, regarder une image… Les auteurs constatent que les participants qui ont des difficultés importantes sont bien plus susceptibles d'appartenir au groupe atteint de schizophrénie qu'au groupe témoin. Au total, à l'issue de 298 tests, les chercheurs constatent que la valeur prédictive varie de 87,6% à 98,3% pour l'ensemble des modèles testés. Un de leurs modèles atteint une précision de 98,3% et, avec ce modèle, aucun participant atteint de schizophrénie n'a été classé à tort comme sain.

Un test à capacité considérable de « discrimination » : Ces tests oculaires peuvent donc être la base d'un modèle de diagnostic préliminaire ou complémentaire des pratiques actuelles de diagnostic de schizophrénie, basées sur l'évaluation et la présence de symptômes. Certes, des recherches supplémentaires seront encore nécessaires pour valider ces résultats et en particulier, vérifier que le modèle est capable d'exclure tous les autres troubles mentaux.

Source: Biological Psychiatry doi.org/10.1016/j.biopsych.2012.04.019, online November 1, 2012 Simple Viewing Tests Can Detect Eye Movement Abnormalities That Distinguish Schizophrenia Cases from Controls with Exceptional Accuracy (Visuel@ © pp76 - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Schizophrénie

Autres actualités sur le même thème