Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: Rester trop longtemps assis finira par vous tuer

Actualité publiée il y a 10 années 1 mois 3 jours
l'American Cancer Society- American Journal of Epidemiology

Qui passe plus de 6 heures par jour assis sur une chaise? Si c’est votre cas, alors votre taux de mortalité risque d’être 20% plus élevé que pour celui qui ne passe que régulièrement 3 heures par jour en position assise. Cette étude de l'American Cancer Society, publiée il y a un an déjà dans l'American Journal of Epidemiology revient dans l’actualité. Ses résultats le justifient puisqu’elle conclut que le temps passé en position assise affecte plus lourdement le risque de décès que l’activité physique pratiquée.

Cette étude menée par des chercheurs américains de la Société canadienne du cancer suggèrent que le temps passé assis est associé à la mortalité, quel que soit le niveau d'activité physique pratiqué et indépendamment d'autres facteurs de risque. Ils concluent que les messages de santé publique devrait promouvoir à la fois l'activité physique mais aussi la réduction du temps passé en position assise. L'épidémie d'obésité est certes, en partie attribuable à une activité physique réduite mais la réduction du temps passé en position assise, indépendamment de l'activité physique, pourrait améliorer les conséquences métaboliques de l'obésité.


C'est l'analyse de données d'une grande étude prospective menée sur 53.440 hommes et 69.776 femmes en bonne santé au départ de l'étude, dont le temps passé à des activités assises et à l'activité physique a été rapproché du taux de mortalité. Les auteurs ont identifié 11.307 décès chez les hommes et 7.923 décès chez les femmes durant les 14 ans de suivi. Après ajustement pour le tabagisme, l'indice de masse corporelle, et d'autres facteurs, le temps passé assis (≥ 6 vs <3 heures / jour) s'avère associé à une mortalité de 34% plus élevée chez les femmes (OR 1,34, IC: 95% de 1,25 à 1,44) et les hommes (OR 1,17, IC : 95% de 1,11 à 1,24).

En résumé, pour les femmes restant plus de 6 heures assises par jour et ne pratiquant pas d'exercice physique, le risque de mortalité est deux fois plus élevé. Cette association s'avère la plus élevée pour la mortalité par maladie cardio-vasculaire.

Le temps passé assis est donc indépendamment associé à la mortalité totale, quel que soit le niveau d'activité physique. Les auteurs concluent que les messages de santé publique devraient donc inclure la réduction du temps passé en position assise, en plus de promouvoir l'activité physique. Si tout le monde n'a pas forcément le choix, c'est une incitation certaine à la prise de mesures de prévention en Santé au travail.