Vous recherchez une actualité
Actualités

SIDA: Il faudra encore 30 milliards par an pour étouffer l'épidémie

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 5 jours
ONUSIDA

Une partie du 6ème objectif du Développement pour le Millénaire (OMD) était de donner accès au traitement antirétroviral à 15 millions de personnes d'ici 2015, elle a été atteinte avec 9 mois d’avance. Si d’immenses progrès ont été accomplis pour enrayer et inverser la propagation du VIH, il « reste donc » à mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030. Une étape finale qui nécessitera un effort financier important, soit environ 30 milliards de dollars chaque année. Ce sont quelques unes des conclusions du rapport 2015 d’ONUSIDA, présentées par le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon.


Les progrès sont considérables :

· Les nouvelles infections à VIH ont baissé de 35%,

· 15 millions de personnes sont sous traitement,

· Ainsi, en 2014, 40% de toutes les personnes vivant avec le VIH ont accès à la thérapie antirétrovirale, soit une augmentation 22 fois supérieure à celle des 14 dernières années.

· les décès liés au sida ont chuté de 41%,

· la lutte contre le VIH a permis d'éviter 30 millions de nouvelles infections et 7,8 millions de décès liés au sida, depuis 2000, date de fixation des Objectifs de développement pour le Millénaire.

· 83 pays, qui représentent 83% de toutes les personnes vivant avec le VIH, ont réussi à enrayer ou inverser les épidémies.

· entre 2000 et 2014, le pourcentage de femmes enceintes vivant avec le VIH ayant accès à la thérapie antirétrovirale a augmenté de 73%,

· les nouvelles infections à VIH chez les enfants ont chuté de 58%,

· 85 pays comptent moins de 50 nouvelles infections à VIH chez les enfants chaque année.

· Enfin, depuis 2000, près de 190 milliards de dollars ont été investis dans la lutte contre le sida et 57% des investissements proviennent de sources nationales.

Nous devons nous engager à mettre fin à l'épidémie de sida, a rappelé Ban Ki-Moon, en marge de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement. Car, si le rapport confirme que la riposte au VIH est l'un des investissements les plus judicieux en matière de santé publique, que l'objectif d'investissement de 22 milliards de dollars d'ici 2015 peut être atteint, les 5 prochaines années seront cruciales : Il s'agira de pouvoir accélérer les investissements d'ici à 2020 pour réduire, d'ici 2030, les nouvelles infections à VIH de 89% et les décès de 81%. L'objectif de financement, pour parvenir à cet objectif est donc estimé à 31,9 milliards de dollars en 2020. Puis le besoin devrait commencer à baisser de façon permanente, chutant ainsi à 29,3 milliards de dollars en 2030 puis un peu moins les années suivantes.

Des progrès restent à accomplir, en particulier,

· chez les enfants vivant avec le VIH : au début de 2014, seulement 32% des 2,6 millions d'enfants vivant avec le VIH avaient été diagnostiqués et seulement 32% des enfants vivant avec le VIH avaient accès au TARV.

· sur les prix des médicaments de deuxième et nouvelle génération, encore trop élevés et qui doivent être négociés

· sur le dépistage du VIH, qui reste à élargir : en 2014, seulement 54% des 36,9 millions de personnes vivant avec le VIH connaissent leur séropositivité.

Un ROI positif : Le retour sur investissement est estimé aujourd'hui à 17 dollars d'avantages économiques pour 1 dollar investi, selon les données des pays qui ont pris en charge leur lutte contre l'épidémie. Des données précieuses aujourd'hui rendues possibles par les systèmes de surveillance épidémiologiques mis en place : ainsi, 92% des États Membres des Nations Unies ont communiqué leurs données sur le VIH à l'ONUSIDA. Les données sur le VIH sont de plus en plus fiables et permettent non seulement d'avoir une image claire de l'évolution du VIH, mais aussi de tirer des enseignements sur l'efficacité des différentes interventions mises en œuvre dans chaque pays.

L'objectif « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination », reste plus que jamais accessible. Le message de ce nouveau rapport est donc qu'il ne faut pas flancher.

Source: Communiqué ONUSIDA UNAIDS announces that the goal of 15 million people on life-saving HIV treatment by 2015 has been met nine months ahead of schedule

Rapport How AIDS changed everything — MDG6: 15 years, 15 lessons of hope from the AIDS response

Autres actualités sur le même thème