Vous recherchez une actualité
Actualités

SOCIÉTÉ: Les études déterminent la rencontre du partenaire sexuel et du conjoint

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 2 semaines
INED

En plein débat sur le mariage homosexuel, l’Institut National Etudes Démographiques nous livre une série d’articles et d’études sur les déterminants de rencontre du premier partenaire sexuel et de la formation du couple. Où rencontre-t-on son premier partenaire, son conjoint ? Tout dépend en fait du niveau d’études.

C'est sur la base d'une enquête de 2006 (Contexte de la sexualité en France(Inserm-Ined) que Michel Bozon et Wilfried Rault, chercheurs à l'INED, montrent comment la formation du couple a évolué depuis un demi-siècle. Dans les années 60, on se rencontrait au bal ou au travail et le mariage était précédé d'une période de fréquentation sans cohabitation, les premiers rapports sexuels intervenant peu de temps avant le mariage. Aujourd'hui, on se rencontre plutôt au cours de ses études, sans les parents pour témoins et pour les moins diplômés dans les lieux de convivialité ou dans les soirées entre amis. Enfin toujours très peu par les réseaux sociaux ou sites spécialisés (1%). Le mariage est devenu une affaire de choix personnel avec un développement de la durée de cohabitation et de l'union libre lié à un recul de l'âge moyen de première vie en couple. Le mariage et son âge reculent.


Les études, première occasion de rencontre du premier partenaire pour les 2 sexes : Le premier rapport sexuel suppose un itinéraire différent pour les femmes, qui restent plus sélectives dans leurs choix de lieux et de partenaires (soirées entre amis) et les hommes qui s'engagent plus avec des partenaires rencontrés dans des lieux de vie quotidiens (comme les études). Mais les études sont de loin l'occasion de la rencontre du premier partenaire pour les 2 sexes.

L'allongement de la sexualité préconjugale est confirmée par une enquête de 2005-6, « Contexte de la sexualité en France (CSF) » réalisée par l'Inserm et l'Ined auprès de 12.364 personnes. La généralisation et l'allongement de la durée des études, le développement de nouveaux modes de communication font que le premier partenaire correspond de moins en moins au premier conjoint. Les rapports sexuels initiaux d'une relation consolident l'intimité, mais en même temps, retardent la formation du couple dont la stabilisation se fait plus tardivement. Si les débuts sexuels sont plus précoces dans l'histoire du couple, le mariage éventuel devient plus tardif et de plus en plus souvent après une période de cohabitation.

Si les débuts de la vie amoureuse, sexuelle et conjugale ont changé, les conditions de l'homogamie sont toujours réunies, on recherche toujours son conjoint au sein du groupe social auquel on appartient car les personnes qui se ressemblent socialement fréquentent souvent les mêmes lieux dans la vie quotidienne.