Vous recherchez une actualité
Actualités

SOCIO: A quel âge se marier ...pour ne pas divorcer?

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 1 jour
Institute for Family Studies

Eviter le divorce passe aussi par un mariage au bon âge, souligne cette étude socio-«épidémiologique», menée pour l’Institute for Family Studies. Pas trop tôt, mais pas trop tard non plus, car ceux qui dépassent la trentaine pour en passer par ces liens sont maintenant plus susceptibles de divorcer que ceux qui se marient quelques années plus jeunes. Et, au fil de l’âge du mariage, le risque de divorce augmente de 5%, par année de réflexion.

L'idée reçue, jusqu'à cette analyse sociologique proposée par Nick Wolfinger, chercheur à l'Université de l'Utah, était que plus on attend pour se marier, moindre est le risque de divorcer. Cependant, si les adolescents font toujours face à un risque de divorce élevé par rapport aux adultes plus âgés, cette étude révèle, de toutes nouvelles tendances. L'équipe a analysé les données recueillies entre 2006 et 2010 par la National Survey of Family Growth (NSFG), une enquête américaine sur la famille de croissance (NSFG). L'analyse des données montre :


· qu'avant l'âge de 32 ans, chaque année supplémentaire d'âge au mariage réduit le risque de divorce de 11%,

· qu'après 32 ans, c'est le contraire : chaque année d'attente supplémentaire augmente le risque de divorce de 5%.

Ce seuil de la trentaine apparaît comme tout nouveau, car une précédente analyse de 2002, montrait un risque de divorce en plateau à partir de l'âge de la trentaine et pour les âges supérieurs. Cette augmentation du risque de divorce en cas de mariage après 30 ans est donc un phénomène émergent sur ces 20 dernières années.

Plus intéressantes sont les explications avancées par l'auteur :

- Est-ce que l'expérience de 30 années de célibat façonne des êtres inaptes au mariage durable ?

- Les partenaires du passé incitent-ils ou elles à l'adultère ?

- Est-ce l'influence d'enfants eus avec de précédents partenaires ?

L'analyse montre qu'avoir connu de multiples partenaires sexuels avant le mariage augmente considérablement le risque de divorce mais n'explique pas la relation entre l'âge au mariage et la stabilité conjugale. Ce qui suggère, explique l'auteur, que la simple expérience d'un passé de célibataire ne suffit pas à expliquer pourquoi les mariages après 30 ans risquent plus de finir en divorce que les mariages à des âges un peu plus jeunes.

Attendre 30 ans pour se marier, n'est-il pas parfois le signe d'un certain égoïsme ? Les personnes qui attendent jusqu'à la trentaine pour se marier sont peut-être justement les moins prédisposées à respecter les termes du contrat. Des problèmes d'humeur, de caractère ou plus généralement de relations interpersonnelles pourraient aussi expliquer pourquoi la trentaine passée, ces personnes ne sont toujours pas mariées. En pratique, elles ont des difficultés à rencontrer quelqu'un disposé à les…supporter. Leur mariages seront automatiquement à risque élevé de divorce.

Enfin, le contexte et le sens du mariage ont changé: on attend pour se marier de pouvoir se le permettre (travail, salaire). Il y aussi d'autres modes d'union et le mariage n'est plus nécessaire pour avoir une vie familiale ou sexuelle. L'auteur analyse cette augmentation du taux de divorce en cas de mariage « tardif » comme une sorte de réaction contre ces nouvelles pressions sociales qui font augmenter l'âge moyen du mariage. Des pressions qui ne devraient pas être prises en compte et qui, finalement conduisent à des mariages tardifs et malheureux. Bref, une tendance conjoncturelle qui modifie le paysage démographique et enlève au mariage un peu de sa magie et de sa spontanéité.

Source: Institute for Family Studies 16 July, 2015 Want to Avoid Divorce? Wait to Get Married, But Not Too Long

Plus d'études sur le Mariage

Lire aussi : MARIAGE: Un facteur santé mais pas pour la vie -

Autres actualités sur le même thème