Vous recherchez une actualité
Actualités

SOINS MATERNELS et INFANTILES: L'accouchement, l'intervention la moins équitable dans le monde

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 5 jours
The Lancet

L’accouchement est l'intervention, dans le monde, frappée de la plus grande inégalité de soins alors que l’initiation à l’allaitement bénéficie de la meilleure équité. C’est la grande conclusion de cette analyse, cofinancée par la Bill & Melinda Gates Foundation et la Banque mondiale et proposée par le Lancet dans son édition du 30 mars qui, dans le cadre du compte à rebours vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015, a mesuré l'équité dans les interventions de santé maternelle, néonatale et infantile à partir de données d'étude couvrant 54 pays.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Ainsi, cette équipe internationale de chercheurs (Federal University of Pelotas-Brésil, London School of Hygiene and Tropical Medicine, Lund University-Suède, OMS-Genève, Johns Hopkins-USA) a évalué la manière dont les inégalités varient d'un pays à l'autre dans les interventions de santé maternelle, néonatale et infantile. Ces chercheurs ont analysé les données pour 12 interventions à partir des données d'études nationales réalisées dans 54 pays menées entre le 1er janvier 2000, et le 31 décembre 2008 puis ont calculé les indicateurs de couverture des interventions selon les critères de réalisation standards (directives et protocoles). Les auteurs ont pu ainsi classer les interventions par quintile de niveau de conformité selon 2 indices inégalité absolue et inégalité relative. · L'intervention d'accouchement est celui qui présente la plus forte inégalité de conformité d'un pays à l'autre s'avère donc l'intervention la moins équitable, suivi par le suivi prénatal qui doit se faire par l'intermédiaire de 4 à 5 visites prénatales. · L'intervention la plus équitable s'avère être l'initiation à l'allaitement maternel. On peut comprendre aisément ce résultat, compte tenu de la nécessité vitale, dans les pays pauvres à recourir à l'allaitement maternel de l'enfant. · Pour toutes les interventions examinées, l'inégalité des soins –ou la distance par rapport aux lignes directrices- est la plus élevée pour le Tchad, Nigeria, Somalie, Éthiopie, Laos et Niger suivis par Madagascar, le Pakistan et l'Inde. · En général, précisent les auteurs, les interventions communautaires ou locales sont réparties de manière plus équitable que les interventions en établissements de santé. · Pour toutes les interventions évaluées, la variabilité de la couverture et de la conformité entre les pays s'avère plus élevée pour les pays les plus pauvres, ce qui est malheureusement peu surprenant.


Les auteurs confirment donc des variations très importantes entre les interventions et selon les pays. Les interventions les plus inéquitables doivent faire l'objet d'une attention toute particulière pour garantir l'accès aux soins à tous les groupes sociaux. Les interventions proposées dans les établissements de santé doivent faire l'objet elles aussi de stratégies spécifiques pour ouvrir l'accès à ces soins aux personnes les plus pauvres. Enfin, les auteurs appellent à réduire l'écart sur l'accès à ces interventions, entre individus les plus pauvres et ceux qui sont plus aisés.

Sources: The Lancet Volume 379, Issue 9822, Pages 1225 - 1233, 31 March 2012 doi:10.1016/S0140-6736(12)60113-5 “Equity in maternal, newborn, and child health interventions in Countdown to 2015: a retrospective review of survey data from 54 countries” (Visuels Bill et Melinda Gates Foundation)

Autres actualités sur le même thème