Vous recherchez une actualité
Actualités

SURPOIDS: L'indulgence familiale vaut mieux que la critique

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 3 semaines
Personal Relationships

Car la critique familiale ou la mise à l’index d’un membre de la famille en surpoids pourrait même contribuer à induire une prise de poids supplémentaire, conclut cette étude de l'Université de Waterloo. Les conclusions, présentées dans la revue Personal Relationships, montrent que de simples commentaires ont parfois des conséquences importantes sur la santé et ici, sur l’obésité.

«Lorsqu'on se sent mal dans sa peau », écrit l'auteur principal, Christine Logel, auteur principal, « on a tendance à se tourner vers nos proches en demande de conseils et de réconfort ». Leur réaction peut avoir un grand effet plus important que prévu. Son étude révèle en effet que les femmes qui ont reçu un nombre plus élevé de ce que les chercheurs appellent des messages d'acceptation ou de compréhension au sujet de leur surpoids vont ensuite mieux gérer le contrôle voire la perte de poids. En revanche, des messages négatifs de l'entourage sont associés à une prise de poids supplémentaire.


Les participantes étaient de jeunes femmes étudiantes à l'université, une période d'insatisfaction fréquente sur le poids et l'image de soi. Les participantes se situaient à l'extrémité de l'IMC avant l'obésité (<30). Les psychologues les ont interrogées sur leur taille et leur poids et leur ont demandé comment elles appréciaient leurs mensurations sur une échelle d'évaluation. 5 mois plus tard, les participantes ont été ré-interrogées sur leurs échanges avec leurs proches sur le sujet, et sur les réactions de leurs proches à leur surpoids. 3 mois plus tard, leur poids et leurs préoccupations ont à nouveau été renseignés. L'analyse montre que,

· En moyenne, les participantes ont pris du poids au fil du temps,

· Des messages positifs de compréhension ou d'encouragement des proches sont associés à un meilleur maintien voire à une perte de poids,

· ainsi, les participantes « les mieux acceptées » par leurs proches ont perdu environ 500g.

· L'absence de réaction ou de message d'acceptation de la part des proches est associée en revanche à une prise de poids supérieure à 2 kilos.

· Enfin, la pression des proches à perdre du poids n'est pas utile pour les femmes déjà sensibilisées et préoccupées par leur surpoids. Cette pression apparaît également associée à une prise de poids supplémentaire.

Au final, les résultats montrent que des femmes en surpoids préoccupées par leur poids mais acceptées comme elles sont par leurs proches se sentent mieux dans leur peau et, parviennent à mieux gérer leur poids par la suite. Plus largement, l'acceptation d'un proche en surpoids tel qu'il est, et un soutien familial compréhensif et positif réduit son stress et lui permet de mieux gérer son poids.

A noter également, cette étude de l'UCLA qui rappelait que la stigmatisation va même favoriser, chez les jeunes filles, le développement de l'obésité.

Source: Personal Relationships 29 SEP 2014 DOI: 10.1111/pere.12050 A little acceptance is good for your health: Interpersonal messages and weight change over time

Lire aussi: OBÉSITÉ infantile: Ne lui dites jamais qu'elle est grosse! -

Autres actualités sur le même thème

Pages