Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC, ALCOOL, ils font toujours leur cinéma

Actualité publiée il y a 6 années 2 semaines 1 jour
JAMA Pediatrics

Le placement des marques de tabac et d'alcool dans les films destinés au jeune public est un facteur d’incitation reconnu à l'expérimentation des jeunes. Cette analyse, publiée dans le JAMA Pediatrics, montre à la fois une diminution des placements de produits du tabac dans les films mais une augmentation des placements d'alcools. Explication, dans le premier cas un accord a été signé avec les fabricants, dans l’autre pas.

Cette analyse des premiers films du box-office américain montre que les placements de producteurs de tabac dans les films ont diminué depuis la mise en œuvre de l'Accord Master Settlement Agreement (MSA), mais en revanche les placements d'alcools qui subissent seulement l'autorégulation du secteur ont augmenté de manière significative dans les films destinés aux jeunes.


Ces placements dans les films influencent les comportements de consommation au cours de l'adolescence. Rappelons cette étude publiée en 2011 dans Thorax qui démontre que les adolescents qui regardent des films montrant des acteurs en train de fumer ont un risque double de commencer. Et cette étude publiée en 2012 dans le BMJ Open qui conclut également que les adolescents qui regardent beaucoup de films avec placements d'alcool ont 2 fois plus de risque de commencer à boire régulièrement puis de manière excessive. Cette exposition des jeunes via les films au tabac et à l'alcool, est associée avec non seulement à une consommation précoce mais aux excès plus tard dans la vie.

Ici, Elaina Bergamini de l'Université Dartmouth a examiné les placements du tabac et de l'alcool en passant en revue 1.400 films sortis entre 1996 et 2009 aux Etats-Unis et conclut que,

· les placements des produits du tabac ont diminué de 7%/an jusqu'à un niveau de présence dans 22% des films à partir de 2006, date de l'accord MSA.

· Cet accord MSA a également entraîné une importante diminution du temps d'écran du tabac dans les films pour jeunes et adultes (42,3% et 85,4% respectivement).

· En revanche, les placements d'alcools sont passés de 80 à 145 placements par an, soit une augmentation de 5,2 placements chaque année.

Cette étude montre donc l'importance d'une législation et d'un cadre strict du placement de ces produits au cinéma, pour lutter contre l'expérimentation précoce chez les jeunes.

Source: JAMA Pediatrics online May 27, 2013 doi:10.1001/jamapediatrics.2013.393 Trends in Tobacco and Alcohol Brand Placements in Popular US Movies, 1996 Through 2009

Lire aussi :

L'ALCOOL au cinéma: Un mauvais film pour les jeunes

Première cigarette: Les ados influencés par le tabagisme au cinéma -


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages