Vous recherchez une actualité
Actualités

TAI CHI contre FIBROMYALGIE

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
BMJ
Cette thérapie « corps-esprit » permet, en quelques mois de pratique seulement, de réduire les symptômes de douleur de la maladie

Le tai-chi peut être efficace aussi contre la fibromyalgie, et tout aussi efficace que l’exercice aérobie, montre ce petit essai mené chez plus de 200 personnes fibromyalgiques. Cette étude, présentée dans le British Médical Journal révèle comment cette thérapie « corps-esprit » permet, en quelques mois de pratique seulement, de réduire les symptômes de douleur de la maladie, mais aussi de réduire l’anxiété et d’améliorer les résultats de santé globale et l’efficacité des stratégies d'adaptation des patients.

 

La fibromyalgie est une maladie chronique qui touche 2 à 6% de la population, majoritairement des femmes, et qui provoque des douleurs dans tout le corps ainsi que de la fatigue, jusqu’à dans certains cas une incapacité à effectuer les tâches du quotidien. Bien que la cause de la fibromyalgie reste inconnue, des anomalies dans la régulation de la douleur dans le cerveau sont évoquées pour expliquer cette hypersensibilité caractéristique de la maladie. Un profil génétique de susceptibilité est également évoqué, un événement stressant physiquement ou émotionnellement pouvant alors déclencher le développement de la maladie. S’il n'existe pas de traitement standard et « définitif » pour la fibromyalgie, différentes formes d’exercice ont déjà montré leurs bénéfices contre les symptômes, cette étude suggère la supériorité du tai chi par rapport à d’autres formes d’exercice plus classiques. De plus, de précédentes études ont démontré l’efficacité thérapeutique du tai-chi chez les patients souffrant d'arthrose.

 

Les chercheurs de l'Université Tufts et de l'Université Brown ont mené cet essai randomisé auprès de 226 adultes atteints de fibromyalgie, 75 participants ont suivi un programme d’exercices aérobie (cardio et exercices musculaires), 151 participants ont été assignés à l'un des 4 programmes de tai-chi à raison de 1 à 2 séances par semaine de 60 mn pendant 12 ou 24 semaines. Les participants étaient également invités à pratiquer la marche, à raison d’une promenade de 30 minutes par jour. Enfin, les chercheurs ont évalué les symptômes au départ de l’étude, puis à 12, 24 et 52 semaines, à l’aide du fibromyalgia impact questionnaire (FIQR), ainsi que l’évolution des scores d'anxiété, de dépression, de confiance en soi, de capacité d'adaptation, de performance fonctionnelle physique, de limitations fonctionnelles, de sommeil et de qualité de vie. L’expérience montre que :

  • le programme de 2 séances par semaines sur 24 semaines donne les résultats les plus significatifs ;
  • les 2 programmes entraînent une amélioration globale, mais une réduction plus importante des symptômes est constatée dans le groupe tai-chi ;
  • précisément, les scores FIQR des groupes tai-chi se sont améliorés significativement par rapport à ceux des groupes d'exercices aérobiques à 24 semaines ;
  • pratiqué à la même intensité et sur la même durée, le tai chi apporte des bénéfices plus significatifs que l'exercice aérobique (différence de 16,2 points sur l’échelle FIQR) ;
  • des améliorations statistiquement significatives sont également observées dans l'évaluation globale, l'anxiété, l'auto-efficacité et la capacité d'adaptation, avec la pratique du tai-chi.

 

 

Le tai chi pourrait donc être une bonne option pour les personnes atteintes de fibromyalgie, en particulier car il est efficace sans risque de blessures et peut être adapté à la capacité de chaque patient. On retiendra que globalement la pratique d’un exercice physique adapté peut réduire les symptômes de douleur associés à la fibromyalgie et que la préférence personnelle pour une activité ou une thérapie physique en particulier est la clé du succès.

Autres actualités sur le même thème