Vous recherchez une actualité
Actualités

TAMPONS et LINGETTES alcoolisés Triad : Alerte Afssaps sur risque d'infection cutanée

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 4 semaines
Afssaps

Il s’agit uniquement de produits de la société Triad Group. L’Afssaps informe sur un signalement unique d’infection au niveau cutané sans menace du pronostic vital, provoquée par un germe (Bacillus cereus-ci-contre) et rapporté aux USA après utilisation de tampons alcoolisés fabriqués par la société Triad. Les tampons et lingettes alcoolisés fabriqués par la société Triad sous la marque Alco-Prep, Alcohol Prep Pad ou Alco Swab, associés sous forme de kit à des médicaments, ne doivent plus être utilisés.

Ces tampons et lingettes alcoolisés sont utilisés pour désinfecter la peau avant l'administration de solutions injectables destinées au traitement de pathologies variées, notamment patients atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère chez l'adulte, de sclérose en plaques, patients hémophiles, patients atteints de cancers...


Ces tampons et lingettes alcoolisés sont soit commercialisés en kits associés à des médicaments, soit distribués seuls. Par mesure de précaution, le fabricant (société Triad) a effectué le rappel des produits distribués seuls. Pour les autres produits se présentant sous forme de kits, les tampons et lingettes de marque Alco-Prep ne doivent pas être utilisés.et être remplacés par des compresses stériles ou du coton avec de l'alcool modifié. Les autres composants du kit (aiguille,…) et le médicament associé ne sont pas concernés et peuvent être utilisés. Un dispositif d'information a été mis en place auprès des professionnels de santé (médecins et pharmaciens, hospitaliers et libéraux) pour porter cette information à leur connaissance et leur demander de la relayer aux patients concernés.

Un seul signalement d'infection cutanée, provoquée par une bactérie (Bacillus cereus), a été rapporté aux USA sans menace du pronostic vital, le fabricant (société Triad aux USA) a, par mesure de précaution, demandé à tous ses revendeurs dans le monde d'effectuer le rappel des produits distribués seuls.

L'Afssaps recommande aux patients utilisateurs de ces tampons et lingettes alcoolisés de se rapprocher de leur médecin ou pharmacien en cas de rougeur ou d'infection de la peau.

L'Afssaps rappelle que les médicaments délivrés en association avec ces tampons et lingettes alcoolisés ne sont pas concernés ni mis en cause par la mesure d'alerte et d'information :

· Introna et Viraferon PEG, laboratoires Schering Plough

· Extavia poudre et solvant pour solution injectable, interféron bêta-1b, laboratoires Novartis Pharma

· Kogenate poudre et solvant pour solution injectable, laboratoires Bayer Santé

· Stelara, solution injectable en seringue préremplie, laboratoires Janssen Cilag

· Lutrelef, poudre et solvant pour solution injectable, laboratoire Ferring