Vous recherchez une actualité
Actualités

TDAH: Quand trop d'attention est aussi un déficit

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 3 semaines
Neuron

A certains moments, le cerveau va « basculer » d’une stratégie à une autre qui lui semble une meilleure solution. Une attention renforcée peut nous rendre si absorbés que nous ne parvenons pas à remarquer qu'il y a, probablement, une meilleure manière de procéder. Trop d’attention devient alors « un déficit ». Cette étude de l'Université de Princeton a donc regardé comment le cerveau passe d'une stratégie à une autre, probablement plus efficace. Ses conclusions, présentées dans la revue, qui décryptent un mécanisme clé du cortex préfrontal médian, montrent toute l’importance de l’équilibre entre attention et nouvelles informations et contribuent à la compréhension des troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).


L'étude, menée par des chercheurs de Princeton avec l'Université Humboldt et le Centre Bernstein for Computational Neuroscience (Berlin) et l'Université de Milan-Bicocca a invité des bénévoles à jouer à un jeu simple, où ils devaient appuyer sur un bouton ou un autre en fonction de l'emplacement de carrés sur un écran. Durant l'expérience, leurs cerveaux étaient suivis par IRM. Cependant le jeu était conçu de telle manière que les carrés verts apparaissent toujours dans une certaine partie de l'écran et que les carrés rouges, dans une autre. Les chercheurs se sont abstenus de dire aux joueurs qu'ils pouvaient donc améliorer leur performance en prêtant attention à l'emplacement lié à la couleur.

Tous les joueurs n'ont pas compris la relation et donc n'ont pas joué de la manière la plus efficace. Chez les meilleurs joueurs en revanche, l'IRM décrypte des signaux spécifiques dans le cortex préfrontal médian qui correspondent à la couleur des carrés.

· Des signaux perceptibles quelques minutes avant le passage à la nouvelle stratégie,

· si fiables que les chercheurs sont capables de prédire le changement de stratégie.

Etre trop concentré sur une tâche n'est pas toujours une bonne chose, montre l'expérience. Il s'agit aussi de surveiller, pour mieux « jouer » ce qui se passe à l'extérieur afin de pouvoir opter pour une stratégie plus efficace. En étant trop concentré, on peut passer à côté d'informations importantes essentielles pour l'objectif poursuivi, explique Nicolas Schuck, chercheur à Princeton et auteur principal de l'étude.

L'interaction complexe entre attention et apprentissage : Ces résultats permettent de mieux comprendre le rôle du cortex préfrontal médian dans la cascade de processus menant à la décision finale de comportement et plus largement à la cognition humaine. Le cortex préfrontal médian travaille à une stratégie de remplacement alors même que le comportement manifeste est toujours guidé par l'ancienne stratégie. Jusque-là, les études suggéraient la reconnaissance de l'erreur comme déclencheur d'un changement de stratégie. Cette étude montre que c'est plus largement un processus de traitement des informations de l'environnement qui motive un changement de stratégie puis de comportement. Le cerveau doit donc maintenir l'équilibre entre la nécessité de maintenir l'attention mais aussi de continuer à traiter de nouvelles informations.

Source: Neuron March, 2015 10.1016/j.neuron.2015.03.015 Medial Prefrontal Cortex Predicts Internally Driven Strategy Shifts (Visuel Schuck, et al.)

Plus d'études sur le TDAH

Autres actualités sur le même thème