Vous recherchez une actualité
Actualités

TOXICOMANIE: Départ forcé du directeur de l'OFDT

Actualité publiée il y a 8 années 12 mois 1 jour
Politique et santé

MILDT et politique, contre OFDT et données scientifiques, Etienne Apaire, semble-t-il, aura eu raison de Jean-Michel Costes, ex. Directeur de l'OFDT. Alors que le Conseil National du Sida réprouve dans son nouvel Avis sur l’impact des politiques relatives aux drogues, l’inefficacité d’une politique de répression extrêmement coûteuses, Jean-Michel Costes qui, par sa rigueur scientifique -souligne la Fédération Française d’Addictologie- a su mettre la science au service des actions de terrain, se voit “remercié” de la direction de l’OFDT, par le Président de la Mildt, Etienne Apaire.

La Fédération française d'addictologie (FFA) exprime sa gratitude à Jean-Michel Costes qui, par sa compétence et sa rigueur scientifique, a su, durant les quinze années passées à la tête de l'OFDT, rendre à l'épidémiologie sa crédibilité et toute son utilité, pour adapter les politiques et les actions aux évolutions des réalités, baséesz sur des données scientifiques et non sur des positions politiques.


Pour la FFA et Act Up, grâce au travail de l'OFDT dirigé par Jean-Michel Costes, la France dispose aujourd'hui sur les questions d'addiction de dispositifs d'observation très utiles et de données fiables régulièrement mises à jour. La décision d'Etienne Lapaire, premier opposant aux salles de consommation à moindre risque, “vise à mettre au pas toute expression publique indépendante et scientifique dans le domaine des drogues et des addictions”.

Comme l'avait déjà défendu la Déclaration de Vienne dans le domaine du SIDA, “La Fédération française d'addictologie tient à rappeler qu'une politique des drogues et des addictions qui ne se baserait pas sur des données scientifiques validées serait vouée à répandre des préjugés et donc à échouer*”. Un avis partagé par le CNS qui recommande dans son dernier Avis “de procéder à l'évaluation des politiques relatives aux drogues et en particulier de l'impact de l'interdiction de l'usage, de la détention, de la cession et du trafic de produits stupéfiants sur la stratégie de réduction des risques” et reconnaît, pour ce faire “l'expertise partagée, conduite par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), dont la compétence est unanimement reconnue”.

« Etienne Apaire a juste dramatiquement 20 ans de retard », conclut Act Up, de son côté, dans son communiqué.

Le conseil d'administration de l'OFDT du 8 avril 2011 a nommé Maud Saporta-Pousset directrice de l'Observatoire pour un mandat de trois ans. Son arrivée sera effective au début du mois de juin 2011.

*Patrick Fouilland, Président de la FFA

Pierre Chappard Act Up Fédération Française d'Addictologie -Conseil national du sida (Note valant avis sur l'impact des politiques relatives aux drogues illicites sur la réduction des risques infectieux) (Visuel http://www.drogues.gouv.fr)

Accéder aux dernières actualités sur les salles de consommation, à l'Espace Addictions, VIH-sida

Lire aussi : TOXICOMANIE: Le CNS condamne une politique de répression, coûteuse et inefficace -