Vous recherchez une actualité
Actualités

TRACHOME: Eviter la cécité à des millions de personnes avec moins d'antibiotiques

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 1 semaine
The Lancet

Deux fois plus de patients pour la même quantité d’antibiotiques, une illusion ? Pas dans le cas du trachome. Or environ 41 millions de personnes sont infectées par le trachome dans le monde et 8 millions deviendront aveugles par manque d'accès aux traitements. Cette étude de l’université de Californie, soutenue par les NIH, montre que le traitement standard pour cette infection oculaire très répandue, le trachome, qui peut aboutir à la cécité, est tout aussi efficace s’il est administré deux fois moins souvent. La conclusion de cette étude randomisée sur cette cause majeure de cécité dans le monde suggère, dans le Lancet, qu’on pourrait traiter deux fois plus de patients en utilisant la même quantité de médicaments.

«L'idée est que nous pouvons faire plus avec moins», explique le Dr. Bruce Gaynor, professeur adjoint d'ophtalmologie à la Fondation Francis I. Proctor de recherche en ophtalmologie. "Nous essayons de tirer le maximum des médicaments disponibles en raison de leur coût et des conséquences des traitements de masse."


Cet essai randomisé a porté sur l'azithromycine, un antibiotique utilisé pour traiter le trachome et a été mené en Ethiopie qui présente l'une des plus fortes prévalences de trachome dans le monde. 24 communautés ont été sélectionnées et randomisée sur deux options de traitement: 12 villages ont reçu l'azithromycine tous les six mois et les 12 autres, tous les 12 mois. La prévalence du trachome était très élevée au départ et 40 à 50% des enfants de ces communautés étaient touchés par la maladie.

Les chercheurs ont suivi les deux groupes et constatent que la prévalence de l'infection diminue avec le traitement de façon spectaculaire. "Partant de 40%, la prévalence du trachome a beaucoup baissé, voire a été quasiment éliminée dans certains villages et quelle que soit la fréquence de traitement, annuelle ou semestrielle", explique Bruce Gaynor. En bref, les chercheurs obtiennent le même résultat avec un traitement deux fois moindre.

Leur conclusion est essentielle compte-tenu de la facilité avec laquelle la maladie se propage. Le trachome peut être transmis en se touchant les yeux ou le nez après avoir été en contact étroit avec quelqu'un qui est infecté. Il peut aussi se propager par une serviette ou un vêtement d'une personne infectée. Même les mouches peuvent transmettre la maladie. Environ 41 millions de personnes sont infectées par le trachome dans le monde et 8 millions de viendront aveugles par manque d'accès aux traitements. Plus de 150 millions de doses d'azithromycine ont été distribuées dans le monde pour traiter la maladie et pour le moment aucune résistance à l'azithromycine de la bactérie responsable, Chlamydia trachomatis, n'a pas été identifiée.

Cette découverte majeure représente un espoir immense pour l'Afrique, l'Asie, le Moyen-Orient et certaines parties de l'Amérique latine et d'Australie, où le trachome reste un problème majeur. "Cela va avoir un impact énorme dans le ralentissement de la cécité liée au trachome dans le monde », conclut le Dr. Gaynor.

Source: UCSF Breakthrough in treatment to prevent blindness et The Lancet, Early Online Publication, 21 December 2011 doi:10.1016/S0140-6736(11)61707-8 Solving the trachoma elimination puzzle, one piece at a time (Visuels OMS)

Lire aussi: CECITE DES RIVIERES EN AFRIQUE : L'IVERMECTINE PEUT STOPPER les nouvelles infections

Accéder aux dernières actualités sur le thème de la Cécité

Autres actualités sur le même thème