Vous recherchez une actualité
Actualités

TROUBLES de la FERTILITÉ: Et si tout se déclenchait dans le cerveau?

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 1 semaine
Inserm- PNAS

Une équipe de l’Inserm vient d’identifier, qu'au niveau du cerveau, une hormone, la prostaglandine E2, située près des neurones, est indispensable pour déclencher l’activation des fonctions de la fertilité et de la reproduction. Ces conclusions, obtenues sur l’animal, et publiées dans l’édition en ligne du 5 septembre des Comptes-rendus de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques pour le traitement des troubles de la fertilité.

GnRH, une hormone clé dans la production des hormones sexuelles: Les secrétions hormonales des ovaires et des testicules dépendent de l'hypophyse, une petite glande située à la base du cerveau contrôlée par l'hypothalamus. Au moment de la puberté, des « neurones à GnRH » entraînent la synthèse d'une hormone, la GnRH (gonadotropin releasing hormone). La GnRH qui joue un rôle capital pour réguler ces fonctions complexes au moment de la puberté et tout au long de la vie adulte, en contrôlant la synthèse et la libération de 2 hormones hypophysaires (LH et FSH) responsables de la production des hormones sexuelles ovariennes et testiculaires. Ces hormones vont à leur tour permettre le développement des ovaires et des testicules à la puberté, puis la bonne marche de la fonction reproductive.


La prostaglandine, l'hormone qui "déclenche" l'activation de GnRH: Jusqu'à ce jour, les chercheurs pensaient que les neurones à GnRH recevaient des informations émanant de neurones proches pour déclencher l'activation des fonctions de la fertilité et de la reproduction. Mais cette étude montre que la libération de la prostaglandine E2 est indispensable au déclenchement de tout ce processus conduisant à l'activation de la fonction reproductive. En revanche, la déficience de cette hormone clé interrompt tout le processus biologique.

Cette hormone clé est donc une nouvelle cible possible pour le développement de nouveaux traitements contre les différents troubles de la fertilité.

Autres actualités sur le même thème