Actualités

TUBERCULOSE: Quand la radiographie laisse passer 71% des cas latents

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 15 heures
The Lancet Infectious Diseases

Le dépistage de la tuberculose, par radiographie du thorax seule, laisserait passer 71% des cas latents, selon cette étude britannique menée par des chercheurs de l'Imperial College de Londres, qui appellent à une révision complète de la politique de dépistage de la tuberculose (TB). Des conclusions publiées dans l’édition avancée en ligne du 21 avril du Lancet Infectious Diseases.

C'est un appel à la mise en place systématique du test sanguin pour dépister les nouveaux arrivivants, ici Royaume-Uni et en provenance, dans ce cas du sous-continent indien ou d'autres zones à haut risque du monde. Un dépistage plus efficace permettrait en effet de mettre en place un traitement précoce pour éviter le développement infectieux des cas latents de la maladie. Plusieurs communications scientifiques ont déjà mis l'accent sur le fait que la technique “standard” de dépistage de la TB par rayons X seuls, manque 70% de sa cible. Il convient donc de préciser les pays prioritaires pour le dépistage de la tuberculose latente ainsi que la prévalence dans ces pays des cas actifs et par utilisation du nouveau test, de traiter un plus grabd nombre de sujets touchés qui s'ignorent.


Rappelons que la TB est une infection bactérienne transmise par inhalation de la bactérie qui la cause et se transmet par les éternuements ou la toux par une personne infectée. Il existe deux principaux types de tuberculose, active et latente. Dans une tuberculose active, certaines personnes tombent malades quelques semaines ou quelques mois après l'inhalation de la bactérie et peuvent contribuer à une propagation de la maladie. Toutefois, chez la plupart d'entre nous, le système immunitaire tue les bactéries et nous ne tombons pas malade. Chez d'autres personnes enfin, les bactéries survivent mais tout en restant à un niveau faible. C'est la tuberculose latente.

un questionnaire sur les symptômes, ont subi 4 tests sanguins, dont le test IGRA.

· Sur 1.229 participants, 245 (20%) ont été testés positifs au test IGRA, 982 (80%) ont présenté des résultats négatifs et 2 personnes (0,2%) des résultats indéterminés. Les chercheurs constatent que les résultats positifs sont indépendamment liés à l'incidence de la tuberculose dans les pays d'origine.

· La radiographie du thorax ne permet pas de détecter 71% des personnes présentant une infection latente.

· la stratégie la plus rentable serait de contrôler par IGRA, pour détecter une tuberculose latente en provenance d'un pays avec incidence supérieure à 250 cas/100.000 par an.

Les chercheurs ajoutent que la mise en œuvre du dépistage de l'infection latente par IGRA serait rentable et recommandent de prendre pour seuil le niveau d'incidence de 150 cas/ 100.000 par an.

The Lancet Infectious Diseases, Early Online Publication, April 21 2011 doi:10.1016/S1473-3099(11)70069-X Screening of immigrants in the UK for imported latent tuberculosis: a multicentre cohort study and cost-effectiveness analysis. (Vignette NHS, visuel OMS)

Accéder aux dernières actualités sur la TB