Vous recherchez une actualité
Actualités

Un médicament universel contre l'obésité, le diabète et les maladies cardiaques?

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 2 semaines
Nature- Scientific Reports

Ce sont des tests en laboratoire sur un composé synthétique, appelé SRT1720, qui montrent son efficacité pour améliorer la survie, la fonction motrice, la sensibilité à l'insuline…chez des souris nourries avec un régime riche en graisses. Comparé au resvératrol, un composé du vin, pour ses effets similaires, ce composé n’en est qu’au stade expérimental. Cette étude, publiée dans les scientific Reports (Nature) du 18 août, ouvre une voie vers de nouveaux traitement des maladies métaboliques ou liées au vieillissement.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les résultats de cet essai mené par des chercheurs de l'Institut national américain sur le vieillissement, les NIH, et Sirtris, une société du groupe GlaxoSmithKline montrent que ce produit chimique, SRT1720, pourrait présenter un intérêt pour toutes les maladies cardiovasculaires et les cancers, en activant une enzyme déjà identifiée pour augmenter la durée de vie dans des organismes plus simples, comme les vers et la levure et retarder l'apparition de maladies liées au vieillissement chez les mammifères.


Cette étude en laboratoire a étudié les effet de l'enzyme appelée SIRT1, activée par le composé synthétique appelé SRT1720, chez des souris nourries avec un régime riche en graisses, avec ou sans SRT1720 ou avec une alimentation standard. Le SRT1720 n'apparaît pas comme toxique pour les souris et SRT1720 parvient à réduire significativement les masses graisseuses et augmenter la durée de vie moyenne et maximale des souris soumises à un régime alimentaire riche en graisses.

Les différents régimes ont des effets différents sur le poids des organes. Le régime riche en graisses a considérablement augmenté le poids du foie, du cœur et des reins des souris. Le traitement avec SRT1720 réduit cette augmentation de poids des organes, bien que le poids du foie reste supérieur à celui du foie des souris nourries avec un régime standard. SRT1720 réduit l'accumulation de lipides dans les cellules du foie et protège les cellules des îlots pancréatiques productrices d'insuline. SRT1720 augmente le bon cholestérol et rétablit le taux d'insuline à la normale. Pour examiner le métabolisme, les chercheurs ont surveillé le volume d'oxygène consommé par les souris. SRT1720 parvient à rétablir la consommation d'oxygène à un niveau normal, après la prise d'un régime riche en graisses.

Malgré le stade très précoce de cette étude sur la souris, pour les chercheurs, ces résultats suggèrent la faisabilité de concevoir, à partir de SRT1720 de nouvelles molécules sûres et efficaces pour optimiser la longévité et la prévention de plusieurs maladies métaboliques ou liées au vieillissement.

Scientific Reports Volume: 1, Article number: 70 doi:10.1038/srep00070 published 18 August 2011 SRT1720 improves survival and healthspan of obese mice (Vignette NHS)

Accéder à l'Espace Diabète, Cancer