Vous recherchez une actualité
Actualités

Un taux de NATALITÉ au plus bas aux États-Unis

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 1 semaine
Centers for Disease Control and Prevention

Ce nouveau rapport des Centers for Disease Control and Prevention américains (CDC) fait état du plus faible record, pour 2010, du taux de natalité américain. Cette analyse, basée sur près de 100% des naissances déclarées dans les 50 états montre également une fécondité en baisse depuis 3 ans.

Le nombre total de naissances aux États-Unis recule de 3%, passant de 4.130.665 en 2009 à 4.000.279 en 2010. Le taux global de fécondité a également diminué de 3% passant de 66,2 naissances pour 1.000 femmes de 15-44 en 2009 à 64,1 en 2010. C'est la troisième baisse d'affilée pour le taux global de fécondité dans les États-Unis. Le nombre total de naissances de mères célibataires diminue également pour la deuxième année consécutive avec un taux de naissance également en baisse à 47,7 pour 1.000 mères célibataires en 2010.


Les femmes plus jeunes attendent : Le taux de natalité des femmes dans la vingtaine chute de 6% en 2010, en revanche il augmente très légèrement pour les femmes dans leur quarantaine (10,2/1.000 vs 10/1.1000 en 2009), ce qui en fait le taux de natalité le plus élevé pour ce groupe d'âge depuis 1967.

Le taux de natalité pour les adolescentes de 15-19 ans diminue depuis 3 ans, tombant à 34,3 naissances pour 1.000 adolescentes en 2010 soit une baisse de 9% par rapport à 2009 et le taux le plus bas jamais enregistré en près de sept décennies de collecte des données. Ce creux historique vérifié quel que soit l'âge ou le groupe ethnique des adolescents.

Le taux de naissances prématurées diminue pour la 4è année consécutive en 2010, à un peu moins de 12% de toutes les naissances, soit une baisse de 6 pour cent par rapport à 2006. C'est aussi la première baisse du taux de césariennes depuis 1996. En 2010, le taux de césariennes était de 32,8%, en légère baisse vs 2009 (32,9%). En revanche, le taux de faible poids de naissance reste pratiquement inchangé entre 2009 et 2010 à moins de 8,2% en 2010.

En Europe, l'Indice de fécondité reste en dessous du taux de renouvellement dans les 27 pays de l'UE et plus de la moitié (14) ont un taux de fécondité inférieur à 1,5 enfants par femme, ce qui conduirait à diminuer de moitié la population en moins de sept décennies.

En France, en 2010, la progression de la fécondité est imputable en totalité aux femmes de plus de 30 ans, et surtout à celles de 35 ans ou plus. Car l'âge moyen à l'accouchement aussi continue sa progression. Seuls 46 % des bébés nés en 2010 ont une mère de moins de 30 ans, alors qu'ils étaient 62 % en 1990. Le taux de natalité reste l'un des plus élevé en Europe (12,8/1.000 habitants).

Autres actualités sur le même thème