Vous recherchez une actualité
Actualités

Une MORT FOETALE sur 4 liée à une anomalie placentaire

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 2 semaines
JAMA

Les causes principales de mortinatalité sont les complications obstétricales et les anomalies placentaires alors les facteurs qui peuvent être connus et détectés au début de la grossesse, comme un antécédent de fausse couche ou le tabagisme par exemple, restent des facteurs du risque de mortinatalité, nous expliquent ces deux études, coordonnées par les NIH et publiées dans l’édition du 14 décembre du JAMA. Alors que nous avons relayée l’étude traitant des principaux facteurs de risque, la seconde étude menée par l'Université de l'Utah (Salt Lake City) conclut à la prévalence importante des anomalies placentaires qui vont entraîner une mort fœtale sur 4.

La « mortinaissance » est définie comme la mort fœtale à 20 semaines de gestation ou plus tard et affecte environ 1 grossesse sur 160 grossesses. Aux Etats-Unis le taux de mortinatalité s'élève à 6,2 pour 1.000 naissances, selon le dernier rapport Euro-Peristat, le taux de mortinatalité en France, l'un des plus élevés en Europe, atteindrait (9,1 pour 1.000 naissances)


Le Dr. Robert M. Silver, de l'Université de l'Utah a mené cette étude pour déterminer les causes de la mortinatalité, sur toutes les mortinaissances à 20 semaines ou plus tard intervenues dans 59 hôpitaux. 663 morts fœtales sont intervenues et 500 mères ont accepté de compléter les examens post-mortem pour, au total, 512 nouveau-nés. Une cause probable du décès a été identifiée pour 312 mortinaissances (60,9%) et une cause possible ou probable dans 390 cas (76,2%).

Les chercheurs constatent que

· les complications obstétricales sont la principale cause de décès (29,3%)

· les anomalies placentaires sont une cause également majeure de décès (23,6%).

· Les anomalies génétiques ou structurelles sont une cause pour 13,7% des décès,

· l'infection pour 12,9%,

· des anomalies du cordon ombilical pour 10,4%,

· les troubles de l'hypertension pour 9,2%,

· les complications médicales maternelles pour 7,8% des décès.

Les femmes non-hispaniques noires connaissent une plus forte proportion d'enfants mort-nés associée à des complications obstétricales par rapport aux autres femmes, ajoutent les auteurs. L'examen post-mortem, l'histologie du placenta, et un caryotype sont fortement recommandés dans le cadre de l'évaluation diagnostique en cas de mortinatalité.

Source: JAMA 2011;306[22]:2506-2507 « Stillbirth and Lessons for Pregnancy Care

Lire aussi: MORTS FOETALES: Connaître les facteurs de risque pour sauver la vie des bébés


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages