Vous recherchez une actualité
Actualités

Vaccin anti-CHLAMYDIA: Le koala montre la voie

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 2 semaines
UQ News

La chlamydia est connue comme la principale cause d’infertilité chez les femmes mais menace tout autant la fertilité des hommes. De nouvelles données présentées à la Réunion scientifique de la Society for Reproductive Biology annual scientific (Adelaïde) montrent que le koala, un animal également menacé par la bactérie est un modèle très prometteur de développement d’antibiotiques et d’un futur vaccin contre la bactérie.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les infections à Chlamydia (trachomatis), une bactérie à Gram négatif, entraînent des maladies humaines graves comme le trachome (une infection oculaire) et des maladies sexuellement transmissibles conduisant à l'infertilité ou à l'infection urinaire chez les femmes ainsi que des troubles respiratoires conduisant à la pneumonie. La bactérie a plus récemment également été liée à la maladie cardiaque et à l'AVC (Chlamydia pneumoniae). Chez la plupart des personnes infectées, l'infection passe souvent inaperçue pendant de longues périodes avant l'apparition de signes graves de la maladie. Chlamydia provoque également toute une série d'affections chez les oiseaux (psittacose) et les animaux dont les bovins, les moutons, les chats et les koalas. Le séquençage complet du génome de plusieurs souches de la bactérie, ces dernières années, a permis de mieux comprendre son évolution. La vulnérabilité du koala à la maladie et la prévalence de l'infection chez les koalas d'Australie (soit 50%), a incité il y a 7 ans, cette équipe de la Queensland University of Technology Research à travailler, à partir du koala, au développement d'un vaccin anti-chlamydia.


En étudiant l'infection à Chlamydia chez les koalas, ainsi que chez les humains, l'équipe australienne espère ainsi mieux comprendre le processus d'infection et pouvoir développer un vaccin pour les humains. Les Prs Peter Timms, Stephen Johnston et Ken Beagley ont étudié les effets de l'infection à Chlamydia sur la fertilité masculine à partir de modèles animaux et chez l'Homme.

Ils montrent que de nombreux koalas mâles sont positifs à chlamydia et que la bactérie peut être isolée à partir de nombreuses parties de leur appareil reproducteur,

Le sperme collecté à partir de ces animaux est également fréquemment positif,

le sperme des koalas de mâles infectés montre des signes de fragmentation de l'ADN, de manière similaire à ce qui a déjà pu être constaté chez l'Homme et associé à une fertilité réduite.

Aujourd'hui, l'équipe est parvenue à développer « des technologies propres » permettant de nettoyer le sperme des koalas mâles infectés. Ce sperme devient alors « utilisable » pour l'insémination artificielle. Toujours, chez le koala mâle infecté par la chlamydia, des avancées ont été obtenues dans le développement d'antibiothérapies et de vaccins.

Bref, le koala semble être un excellent modèle d'étude des infections à Chlamydia pour développer des moyens de prévenir l'infection et l'infertilité masculine liée.

Sources: Communiqué Queensland University of Technology UQ News 27 August 2015 Koalas may be good model for understanding human STI (Visuel ”Pr Peter Timms”)

Lire aussi: Infections à Chlamydia : Faut-il proposer le dépistage aux hommes ? -

Autres actualités sur le même thème