Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN anti-GRIPPE: Seulement efficace à 59% ?

Actualité publiée il y a 8 années 9 mois 2 semaines
The Lancet- International Journal of Obesity

Les vaccins antigrippaux sont bien moins efficaces qu'on ne le croyait, selon cette étude réalisée par les chercheurs de l'Université du Minnesota et publiée dans The Lancet du 26 octobre. Des résultats qui viennent s’ajouter à une efficacité également moindre des vaccins anti-grippaux pour les personnes obèses, pourtant particulièrement à risque, selon une autre étude publiée dans l’International Journal of Obesity. Bref, alors que jusqu’à aujourd’hui, les institutions estimaient le taux d’efficacité de la vaccination à 73%*, il ne serait que de 59%. Mais ce n’est pas une raison de ne pas se faire vacciner, rappellent les auteurs.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Alors que les Centers for Disease Control and Prevention américains (CDC) comme le Ministère de la santé et le Haut Conseil de la santé publique en France (HCSP), recommandent la vaccination contre la grippe à l'ensemble de la population, cette nouvelle méta-analyse, qui couvre 90% des vaccins dispensés aux Etats-Unis, donc une gamme représentative des vaccins en circulation, estime que son efficacité ne dépasse pas 59 % pour les personnes âgées de 18 à 65 ans.


Ces scientifiques du Centre de recherche des maladies infectieuses de l'Université du Minnesota ont analysé les résultats de 31 études pour déterminer le taux d'efficacité de la vaccination anti-grippale. Leurs conclusions diffèrent du taux d'efficacité de 73% conclu par une étude publiée l'an dernier par la Cochrane Collaboration.

Pour cette méta-analyse, les auteurs attestent ici avoir sélectionné les meilleures études des 70 dernières années. Les scientifiques avaient au départ sélectionné 5.700 études et n'en n'ont retenu que 31. L'une des raisons possibles de l'écart constaté pourrait d'ailleurs être, qu'ici seuls les résultats des études qui ont confirmé la présence du virus de la grippe chez les personnes malades par PCR ont été retenus. La Cochrane Review comprenait des études qui avaient déterminé si les personnes malades avaient la grippe en vérifiant par simple prélèvement sanguin les niveaux élevés d'anticorps contre la grippe.

Les chercheurs ont également examiné l'efficacité du vaccin en spray nasal, non utilisé en France et constaté qu'il est à 83% efficace pour les enfants âgés de 6 mois à 7 ans.

Et pour les personnes atteintes d'obésité ? L'autre étude publiée dans l'International Journal of Obesity, indique, quant à elle, que le vaccin contre la grippe peut être bien moins efficace pour les personnes qui sont obèses ou en surpoids.
Le grand public va être surpris par ses résultats, qui peuvent jouer contre l'intérêt de la vaccination. Mais ces résultats, précisent les auteurs, ne doivent pas dissuader de se faire vacciner, car le vaccin protège aussi de plus graves complications de la grippe, ont déclaré les CDC américains, à la publication de ces études.

Source: The Lancet Early Online Publication, 26 October 2011 doi:10.1016/S1473-3099(11)70295-XCite “Efficacy and effectiveness of influenza vaccines: a systematic review and meta-analysis”, International Journal of Obesity 2011; DOI: 10.1038/ijo.2011.208 Obesity is associated with impaired immune response to influenza vaccination in humans. * Cochrane Collaboration (Visuel ECDC, vignette Matignon)

Accéder aux dernières actualités sur le vaccin anti-grippe

Autres actualités sur le même thème