Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN méningococcique: Adaptation des recos face aux difficultés d'approvisionnement

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 2 jours
DGS

Le calendrier vaccinal recommande la vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C à l’âge de 12 mois et jusqu’à 24 ans en rattrapage, ainsi que pour certains groupes de population, présentant une recrudescence du nombre de cas. Face aux difficultés d’approvisionnement de certains vaccins et à la perspective de stocks limités de vaccins monovalents, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) vient d’adapter, pour la durée de cette situation tendue, ses recommandations de vaccination.

Le méningocoque est une bactérie présente dans la gorge et le nez, qui, le plus souvent, n'entraîne pas de maladies, mais parfois, est responsable de méningite, chez les enfants et les jeunes adultes. Le type C fait partie avec le « B » des types de méningocoques les plus répandus en France. La vaccination contre le type C, par dose unique est recommandée à tous les nourrissons à l'âge de 12 mois, et en rattrapage jusqu'à 24 ans (et, au-delà de 24 ans, pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes-HSH et en contact).


Prenant en compte les difficultés durables d'approvisionnement en vaccins méningococciques C monovalents, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) saisi par la Direction générale de la santé, recommande, dans ce contexte, de vacciner contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C :

1- Les enfants âgés de 12 mois à 4 ans avec un vaccin méningococcique monovalent (Neisvac® et Menjugatekit®). Ces vaccins, réservés aux enfants de 12 mois à 4 ans, sont disponibles aux conditions habituelles en officine de pharmacie.

2-

2- Les personnes âgées de 5 ans à 24 ans, les HSH et personnes âgées de 25 ans et plus fréquentant les lieux de convivialité ou de rencontre gays avec un vaccin méningococcique tétravalent ACYW135 (Nimenrix® et Menveo®). Ces vaccins tétravalents sont disponibles en officine de pharmacie mais ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie. Les patients qui souhaitent une prise en charge financière de ces vaccins tétravalents, peuvent se faire vacciner gratuitement dans un centre de vaccination ou se procurer le vaccin dans une pharmacie à usage intérieur (PUI) autorisée à la rétrocession de certains établissements de santé.

Des recommandations qui seront actualisées en fonction de la disponibilité des vaccins.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages