Vous recherchez une actualité
Actualités

VIEILLISSEMENT: Le freiner en repérant les cellules sénescentes, c'est possible

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 2 semaines
Cell Death and Disease

Repérer les cellules vieillies ou sénescentes dans le corps grâce à de nouveaux marqueurs qui leur apportent une fluorescence, c’est la prouesse de cette étude de l’Université de Leicester qui marque une étape certes encore expérimentale mais importante dans la lutte contre le cancer et le vieillissement. Ces travaux, présentés dans la revue Cell Death and Disease, aboutissent à une combinaison de protéines qui permettent de reconnaître in vitro et in vivo spécifiquement les cellules sénescentes. De plus l'expression de plusieurs de ces marqueurs s’avère associée à une survie accrue de différentes tumeurs, en particulier dans le cancer du sein. Ces résultats laissent ainsi espérer non seulement des traitements permettant de cibler ces mécanismes de vieillissement cellulaire mais également des outils diagnostiques et pronostiques à implication directe en pratique clinique. Dans la prise en charge de ces cancers, notamment.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La sénescence cellulaire est un état de différenciation terminale qui joue un rôle à la fois dans la suppression des tumeurs et le vieillissement, rappellent les chercheurs. L'accumulation de cellules sénescentes est observée en réponse au stress oncogénique comme au vieillissement normal de l'organisme. C'est pourquoi, pouvoir identifier ces cellules sénescentes in vivo présente un potentiel à la fois aux niveaux diagnostique et thérapeutique. Cependant, les mécanismes de la sénescence ne sont pas totalement bien compris. On sait cependant que l'accumulation de cellules anciennes ou sénescentes dans les tissus humains peut contribuer aux symptômes du vieillissement ou être le résultat de l'activation de mécanismes anti-cancéreux internes.


L'équipe de chercheurs menée par le Dr Salvador Macip du Mechanisms of Cancer and Ageing Lab de l'Université de Leicester a cherché à mieux cerner les voies moléculaires impliquées dans le déclenchement et / ou le développement de la sénescence en identifiant des marqueurs spécifiques de ce processus. Leur recherche a donc d'abord consisté à identifier les protéines exprimées dans la membrane plasmatique des cellules sénescentes. 107 protéines ont ainsi été retenues comme marqueurs possibles de sénescence, 10 d'entre elles ont ensuite été validées comme spécifiques. De plus, les chercheurs ont pu observer que ces protéines étaient présents à niveau élevé dans des échantillons provenant de différents types de cancer et que leur présence renforcée était corrélée avec un meilleur pronostic de la maladie, en particulier dans le cancer du sein.

Les cellules sénescentes marquées de fluorescence : Dans un second temps, l'équipe démontre que la combinaison de ces protéines peut être utilisée pour reconnaître spécifiquement les cellules sénescentes sur des lignées en culture et dans des échantillons de tissus. Ils développent ensuite un processus d'activation par fluorescence basé sur la détection de 2 de ces protéines. En pratique, les cellules sénescentes se mettent à briller sous le et deviennent ainsi facilement identifiables (Voir visuel ci-contre). L'auteur principal résume : « Nous constatons que nos nouveaux marqueurs permettent de détecter les cellules sénescentes mais peuvent également prédire une survie accrue dans certains types de cancers ».

Des résultats qui vont faciliter l'étude de la sénescence et permettre de développer des outils diagnostiques et pronostiques précieux en pratique clinique. Dans l'idéal, concluent les auteurs, ces marqueurs pourraient être utilisés de manière à éliminer sélectivement les anciennes cellules des tissus afin de réduire leurs effets sur la promotion du vieillissement chez les personnes en bonne santé.

Source: Cell Death and Disease 20 November 2014 doi:10.1038/cddis.2014.489 Characterization of novel markers of senescence and their prognostic potential in cancer

Lire aussi: STRESS: Un mode de vie sain contre le vieillissement cellulaire

VIEILLISSEMENT: Et si les radicaux libres n'étaient pas si néfastes?

MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE: Une protéine du sang anti-vieillissement

Plus d'études sur le vieillissement

Autres actualités sur le même thème