Vous recherchez une actualité
Actualités

Vin rouge et resveratrol contre CANCER du SEIN?

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 3 semaines
FASEB Journal

Le resveratrol, un composé du vin déjà bien connu pour certains de ses bénéfices, serait capable de bloquer la croissance des cellules cancéreuses, dans le cancer du sein, en réduisant les effets de croissance des œstrogènes, selon cette étude de l’université de Calabre (Italie). Ces conclusions publiées dans l’édition d’octobre du FASEB Journal (The Journal of Federation of American societies for experimental biology) ont des implications importantes pour le traitement des femmes atteintes de cancer du sein dont les tumeurs finissent par développer une résistance à la thérapie hormonale.

Le resvératrol est un polyphénol présent de façon importante dans les grains de raisins et retrouvé dans le vin rouge. Cette découverte, réalisée par une équipe de scientifiques américains et italiens, suggère pour la première fois, que le resvératrol est en mesure de contrecarrer la progression maligne en inhibant la prolifération des cellules cancéreuses résistantes à la thérapie hormonale. Cependant des études épidémiologiques et expérimentales ont déjà montré que le resvératrol agissait sur l'organisme comme un agent préventif des maladies cardiovasculaires ainsi que de certains cancers. «Le resvératrol est un outil pharmacologique exploitable, en cas de résistance à la thérapie hormonale", explique Sebastiano Ando, ​​un chercheur impliqué dans le travail de la Faculté de pharmacie de l'Université de Calabre en Italie. Pour faire cette découverte, S. Ando et ses collègues ont utilisé plusieurs lignées cellulaires du cancer du sein exprimant le récepteur des oestrogènes pour tester les effets du resvératrol. Les chercheurs ont ensuite traité les différentes cellules avec le resvératrol et comparé leur croissance avec des cellules non traitées. Ils constatent une réduction importante de la croissance cellulaire dans les cellules traitées par le resvératrol, tandis qu'aucun changement n'est observé dans les cellules non traitées. Des expériences complémentaires confirment que cet effet est lié à une réduction drastique des niveaux de récepteur d'oestrogènes causée par le resvératrol lui-même. «Ces résultats ne signifient pas que le vin rouge ou que des suppléments à base de resvératrol sont un traitement possible du cancer du sein», précise le Dr. Gerald Weissmann, rédacteur en chef du FASEB Journal. "Ce que cela signifie, c'est que les scientifiques n'ont pas fini de découvrir toutes les ressources de santé cachées dans les produits naturels tels que le vin rouge."


Une étude franco-américaine comenée par l'inserm publiée en septembre dans la revue Carcinogenesis avait démontré les propriétés anti-inflammatoires et anti-cancéreuses du resvératrol et laissait déjà espérer l'utilisation de ce composé comme agent anti-inflammatoire voire comme adjuvant de traitement anti-cancéreux.

Source: Faseb Journal October 2011 doi: 10.1096/fj.10-178871 « Resveratrol, through NF-Y/p53/Sin3/HDAC1 complex phosphorylation, inhibits estrogen receptor α gene expression via p38MAPK/CK2 signaling in human breast cancer cells” (Visuel © Knut Wiarda - Fotolia.com)

Lire aussi: CANCER du SEIN : Un polyphénol du vin rouge démontre son efficacité anti-tumorale -RESVERATROL et VIN ROUGE : Un agent anti-inflammatoire et anti-cancéreux ? -

Autres actualités sur le même thème