Vous recherchez une actualité
Actualités

WEIGHT WATCHERS, ça marche, c'est le Lancet qui le dit

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 1 semaine
The Lancet

Les programmes pour mincir Weight Watchers, avec leurs groupes de soutien, devraient être utilisés par les institutions de santé publique pour lutter contre l’obésité, suggèrent même les auteurs de cette étude publiée dans l’édition du 8 septembre du Lancet. Cette recherche révèle en effet que les adultes en surpoids et obèses qui ont suivi un programme « commercial » Weight Watchers ont perdu, en un an, deux fois plus de poids que des patients suivis pour une perte de poids par un médecin ou un professionnel de santé.

Les chercheurs rappellent l'urgence de nouveaux modes de prévention de l'obésité, face à l'épidémie mondiale qui intervient pour 44% de la charge mondiale du diabète, pour 23% des maladies cardiovasculaires et pour 7% à 41% selon les cancers. Ils soulignent également qu'une perte de poids de seulement 5% à 10% est associée à des bénéfices importants pour la santé. Toutes les méthodes sans risque pour la santé, y compris « commerciales », sont donc à étudier et à ne pas négliger.


Les participants qui ont suivi le programme Weight Watchers ont obtenu une plus forte réduction de leur tour de taille et de leur masse adipeuse, deux facteurs associés à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires et de diabète. Cette étude a été co-parrainée par Weight Watchers, mais menée dans les règles de l'art par des chercheurs du Medical Research Council Human Nutrition Research Laboratory de Cambridge et des Universités de Munich et de Sydney. Cet essai contrôlé randomisé a été mené, entre septembre 2007 et novembre 2008 sur 772 adultes, âgés de 18 ans ou plus, en surpoids et obèses, avec un IMC de 27 kg-35 kg/m2, recrutés en services de soins primaires en Australie, en Allemagne et au Royaume-Uni. Les participants avaient au moins un facteur de risque supplémentaire, dont une adiposité centrale (tour de taille > 88cm pour les femmes, à 102 cm pour les hommes 102 cm) ou diabète de type 2 ou dyslipidémie.

2 groupes, 2 méthodes : Les participants ont été assignés à recevoir soit 12 mois de traitement standard pour la perte de poids (tel que défini par les directives nationales britanniques) ou 12 mois d'adhésion gratuite au programme commercial de perte de poids standard Weight Watchers. Les chercheurs visaient à évaluer la perte de poids pour chacun des groupes sur 12 mois.

· Le programme Weight Watchers met l'accent sur une alimentation équilibrée et saine, la pratique de l'activité physique et la participation aux groupes de soutien hebdomadaires qui comprennent, la pesée, la discussion de groupe, une thérapie comportementale et l'aide à la motivation. Les participants peuvent aussi accéder via internet à des outils pour surveiller leur apport alimentaire, le niveau de leur activité physique et leur courbe d'évolution du poids et participer à des forums de discussion et d'échange communautaire sur des recettes et des idées repas.

· Les participants au groupe de soins de perte de poids standard ont reçu des conseils de professionnels de santé basés sur les directives nationales de traitement.

Des conclusions sans appel :

- Sur les 377 participants du groupe WW, 230 (61%) ont terminé l'étude de 12 mois. Sur les 395 assigné au groupe de soins standards, 214 (54%) ont terminé l'étude.

- Les participants au programme WW ont perdu deux fois plus de poids, en moyenne que ceux du groupe de soins standards.

- Le montant moyen de perte de poids à 12 mois s'élève à 6.5 kg pour les participants au programme WW vs 2,25 kg pour ceux du groupe de soins standards, soit une différence de 2,77 kg (IC : 95% de 3,50 à -2,03).

- Au cours des 12 mois de l'étude trois fois plus de participants du groupe WW vs groupe standard ont perdu au moins 5% du poids corporel initial (OR : 3,0, IC : 95% de 2,0 à 4,4) et idem pour une perte de poids correspondant à 10% du poids corporel initial (OR : 3,2 IC : 95% de 2.3 à 5.4).

- Les participants du programme WW ont montré une réduction plus importante de leur tour de taille et de leur masse adipeuse, de plus grandes améliorations dans les niveaux d'insuline et de cholestérol.

Les auteurs concluent que les patients sélectionnés pour le programme commercial WW, en bénéficiant du groupe de soutien, sont parvenus à une perte de poids plus conséquente que les patients plus isolés suivis par un professionnel de santé de proximité. Les auteurs posent la question de l'opportunité de développer ce type de groupes de soutien à plus grande échelle.

Source: The Lancet, Early Online Publication, 8 September 2011 Primary care referral to a commercial provider for weight loss treatment versus standard care: a randomised controlled trial (Visuels Weight Watchers, vignette NHS)


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages