35863 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

GROSSESSE: Pourquoi l’alcool peut casser l'ADN du bébé


Actualité publiée le 22-07-2011
Nature

Cette étude publiée dans la prestigieuse revue Nature, du 7 juillet, a identifié le mécanisme moléculaire par lequel l’alcool, consommé durant la grossesse, endommage l’ADN du fœtus. On sait que la consommation excessive d'alcool pendant la grossesse est responsable du syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), qui peut causer des troubles du développement, du comportement et jusqu’à des anomalies physiques chez le bébé, mais avec cette étude, les chercheurs expliquent le lien entre le biologique et le génétique. Des explications qui participeront certainement à mieux prévenir la consommation d’alcool durant la grossesse.

L'étude a donc examiné l'impact des différents types d'exposition à l'alcool sur des souris qui ont été conçues avec déficience d'un ou deux gènes impliqués dans la capacité du corps à métaboliser l'alcool et à réparer les dommages liés sur l'ADN. Ce sont les gènes ALDH2, impliqués dans la dégradation de l’acétaldéhyde ou éthanal formé à partir de l’alcool dans le corps, et FANCD2, impliqué dans la réparation de l'ADN endommagé. Les souris dépourvues de ces gènes fœtaux ont été très sensibles à l'exposition d'alcool dans l'utérus, montrant un taux réduit de survie et un taux accru d'anomalies cérébrales graves.

Ces résultats suggèrent que les dommages de l’éthanal sur l'ADN pourraient jouer un rôle dans le développement du SAF. Cependant, puisque obtenus sur l’animal, ces résultats peuvent ne pas représenter parfaitement le processus dont le SAF survient chez l'homme et d'autres recherches seront nécessaires pour confirmer ces conclusions.

Les chercheurs de l'Université de Cambridge ont donc étudié ces deux gènes, ALDH2 et FANCD2 et ont cherché à déterminer l'effet de l'alcool sur le développement de malformations congénitales chez ces souris privées d’un de ces deux gènes clés, qui ne pouvaient donc pas fabriquer les protéines liées aux instructions de ces gènes. Les chercheurs précisent que chez l'homme, des mutations du gène FANCD2 et d'autres gènes impliqués dans la réparation de l’ADN sont responsables d’une maladie appelée anémie de Fanconi, qui altère la production de cellules sanguines. Par ailleurs, des recherches antérieures ont montré que l'abus d'alcool est associé à la perturbation de la production de cellules sanguines. Sur cette base, les chercheurs ont étudié les effets de l'alcool sur la génération de cellules sanguines chez les souris privées de ces gènes. Ils émettaient l'hypothèse que l'exposition à l’alcool entraînerait une accumulation d'acétaldéhyde, qui à son tour perturberait la capacité des souris à produire des cellules sanguines.

Les chercheurs constatent que

-         la survie de souris fœtales qui manquent de FANCD2 dépend de la présence du gène ALDH2 chez la mère,

-         l’absence de gène ALDH2 et FANCD2 de souris “mères” exposées à l’alcool réduit la proportion de naissances vivantes,

-         après exposition à l'alcool, 43% des “bébés” souris privés des 2 gènes et qui survivent présentent des anomalies oculaires vs les “bébés” souris privés des 2 gènes non exposés à l'alcool (20%).

-         après exposition à l'alcool, 29% des “bébés” souris privés d’un des 2 gènes présentent un type spécifique d’anomalie sévère du cerveau vs pas d’anomalie chez les “bébés” souris privés d’un des 2 gènes non exposés à l'alcool.

-         les chercheurs identifient des problèmes dans la production de cellules sanguines chez les souris dépourvues des 2 gènes continuellement exposées à l'alcool.

 

Cette étude chez la souris a donc permis d’identifier une voie possible, par laquelle, l'alcool, ou plus précisément, des sous-produits du métabolisme de l'alcool, peuvent endommager l'ADN et conduire à des anomalies du développement. Elle présente des preuves que l'acétaldéhyde est responsible de ces dommages à l'ADN.

Source: Nature, Vol: 475, Pages: 53–58 (July 7 2011) Fancd2 counteracts the toxic effects of naturally produced aldehydes in mice. (Visuel INPES)

Lire aussi: SAF : 1 femme sur 4 consomme encore de l’alcool pendant sa grossesse

Accéder à l’Espace santé de la Femme, Addictions


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 22/07/2011 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
CANCER de la PROSTATE : Commencer par l’IRM pour éviter 1 biopsie inutile sur 4
Actualité publiée hier
TROUBLES du COMPORTEMENT ALIMENTAIRE : Très courants chez les femmes d’âge moyen
Actualité publiée hier
CANCER: L’épigénétique explique 15 % des cancers de la gorge lié à l'alcool et au tabac
Actualité publiée hier
Pourquoi l’ALCOOL stimule l’appétit
Actualité publiée hier
SÉDENTARITÉ : Toute la journée assis ? Votre ADN vieillit plus vite aussi !
Actualité publiée il y a 2 jours
SYNDROME MÉTABOLIQUE : Des millions de personnes manquent de vitamine E
Actualité publiée il y a 2 jours
STATINES : Elargir leur prescription en dépit du risque de diabète
Actualité publiée il y a 2 jours
COLIQUE : Quelle efficacité de l'acupuncture ?
Actualité publiée il y a 2 jours
EXERCICE : Une bonne condition physique est une condition de bonne cognition
Actualité publiée il y a 2 jours
MSP : Quelle réponse à la désertification médicale
Actualité publiée il y a 3 jours
IMMUNITÉ : Chaque repas déclenche une inflammation protectrice
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE, POLYARTHRITE…: 4 pathologies retenues pour tester l’efficacité du cannabis
Actualité publiée il y a 3 jours
ALIMENTATION : Du piment pour vivre plus longtemps !
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE: Voir ses enfants en surpoids aggrave leur prise de poids
Actualité publiée il y a 3 jours
CARIE DENTAIRE : L’anti-Alzheimer qui protège la pulpe et régénère la dentine
Actualité publiée il y a 3 jours
STRESS au TRAVAIL: Et s’il favorisait le développement du cancer ?
Actualité publiée il y a 4 jours
ABSENTÉISME SCOLAIRE: Les symptômes qui incitent les parents à garder l'enfant à la maison
Actualité publiée il y a 4 jours
COCAÏNE : Comment elle incite à la prise de risques
Actualité publiée il y a 4 jours
PLAIES CHRONIQUES : Le derme artificiel qui bascule le génome de la plaie vers la cicatrisation
Actualité publiée il y a 4 jours
CANNABIS : Un état de la preuve scientifique sur ses risques comme sur ses bénéfices
Actualité publiée il y a 8 jours
TEST LACRYMAL : Pleure bébé, pleure, les vitamines sont dans tes larmes
Actualité publiée il y a 6 jours
MUSIQUE : Quand on joue d'un instrument, le cerveau réagit plus rapidement
Actualité publiée il y a 10 jours
PARKINSON : La niacine ou vitamine B3 pour repousser la maladie
Actualité publiée il y a 9 jours
MICROBIOTE: Et si l’appendice était son réservoir de secours ?
Actualité publiée il y a 10 jours
STRESS, INFLAMMATION : Comment ils mènent à l'obésité
Actualité publiée il y a 11 jours
PLAIES CANCÉREUSES : Premier rapport d’efficacité de l’huile de cannabis
Actualité publiée il y a 5 jours
EXERCICE: Une seule séance agit comme un anti-inflammatoire
Actualité publiée il y a 5 jours
DOPAMINE : Ces stimuli sensoriels qui la régulent dans le cerveau
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ : Le test urinaire qui évalue la conformité du régime alimentaire
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ : Un médicament à restriction périphérique pour bloquer la suralimentation
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques