35760 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

GROSSESSE: Pourquoi l’alcool peut casser l'ADN du bébé


Actualité publiée le 22-07-2011
Nature

Cette étude publiée dans la prestigieuse revue Nature, du 7 juillet, a identifié le mécanisme moléculaire par lequel l’alcool, consommé durant la grossesse, endommage l’ADN du fœtus. On sait que la consommation excessive d'alcool pendant la grossesse est responsable du syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), qui peut causer des troubles du développement, du comportement et jusqu’à des anomalies physiques chez le bébé, mais avec cette étude, les chercheurs expliquent le lien entre le biologique et le génétique. Des explications qui participeront certainement à mieux prévenir la consommation d’alcool durant la grossesse.

L'étude a donc examiné l'impact des différents types d'exposition à l'alcool sur des souris qui ont été conçues avec déficience d'un ou deux gènes impliqués dans la capacité du corps à métaboliser l'alcool et à réparer les dommages liés sur l'ADN. Ce sont les gènes ALDH2, impliqués dans la dégradation de l’acétaldéhyde ou éthanal formé à partir de l’alcool dans le corps, et FANCD2, impliqué dans la réparation de l'ADN endommagé. Les souris dépourvues de ces gènes fœtaux ont été très sensibles à l'exposition d'alcool dans l'utérus, montrant un taux réduit de survie et un taux accru d'anomalies cérébrales graves.

Ces résultats suggèrent que les dommages de l’éthanal sur l'ADN pourraient jouer un rôle dans le développement du SAF. Cependant, puisque obtenus sur l’animal, ces résultats peuvent ne pas représenter parfaitement le processus dont le SAF survient chez l'homme et d'autres recherches seront nécessaires pour confirmer ces conclusions.

Les chercheurs de l'Université de Cambridge ont donc étudié ces deux gènes, ALDH2 et FANCD2 et ont cherché à déterminer l'effet de l'alcool sur le développement de malformations congénitales chez ces souris privées d’un de ces deux gènes clés, qui ne pouvaient donc pas fabriquer les protéines liées aux instructions de ces gènes. Les chercheurs précisent que chez l'homme, des mutations du gène FANCD2 et d'autres gènes impliqués dans la réparation de l’ADN sont responsables d’une maladie appelée anémie de Fanconi, qui altère la production de cellules sanguines. Par ailleurs, des recherches antérieures ont montré que l'abus d'alcool est associé à la perturbation de la production de cellules sanguines. Sur cette base, les chercheurs ont étudié les effets de l'alcool sur la génération de cellules sanguines chez les souris privées de ces gènes. Ils émettaient l'hypothèse que l'exposition à l’alcool entraînerait une accumulation d'acétaldéhyde, qui à son tour perturberait la capacité des souris à produire des cellules sanguines.

Les chercheurs constatent que

-         la survie de souris fœtales qui manquent de FANCD2 dépend de la présence du gène ALDH2 chez la mère,

-         l’absence de gène ALDH2 et FANCD2 de souris “mères” exposées à l’alcool réduit la proportion de naissances vivantes,

-         après exposition à l'alcool, 43% des “bébés” souris privés des 2 gènes et qui survivent présentent des anomalies oculaires vs les “bébés” souris privés des 2 gènes non exposés à l'alcool (20%).

-         après exposition à l'alcool, 29% des “bébés” souris privés d’un des 2 gènes présentent un type spécifique d’anomalie sévère du cerveau vs pas d’anomalie chez les “bébés” souris privés d’un des 2 gènes non exposés à l'alcool.

-         les chercheurs identifient des problèmes dans la production de cellules sanguines chez les souris dépourvues des 2 gènes continuellement exposées à l'alcool.

 

Cette étude chez la souris a donc permis d’identifier une voie possible, par laquelle, l'alcool, ou plus précisément, des sous-produits du métabolisme de l'alcool, peuvent endommager l'ADN et conduire à des anomalies du développement. Elle présente des preuves que l'acétaldéhyde est responsible de ces dommages à l'ADN.

Source: Nature, Vol: 475, Pages: 53–58 (July 7 2011) Fancd2 counteracts the toxic effects of naturally produced aldehydes in mice. (Visuel INPES)

Lire aussi: SAF : 1 femme sur 4 consomme encore de l’alcool pendant sa grossesse

Accéder à l’Espace santé de la Femme, Addictions


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 22/07/2011 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
GROSSESSE: A mère fumeuse, risque d’enfant toxico ?
Actualité publiée hier
GRAISSES SATURÉES: Un peu, pas trop, elles peuvent être bonnes pour la santé
Actualité publiée hier
CANCER de la PROSTATE: Le nouvel agent d'imagerie qui identifie plus tôt et plus précis
Actualité publiée hier
La STIMULATION MAGNÉTIQUE pour raviver sans effort les souvenirs enfouis
Actualité publiée hier
FERTILITÉ masculine: Les spermatozoïdes préfèrent l’exercice modéré
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉNOPAUSE : La nécessité d'enrayer le déclin de la fonction pulmonaire
Actualité publiée il y a 2 jours
DÉVELOPPEMENT: Pourquoi à 2 ans, il ne faut pas trop leur parler comme à des bébés
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER du SEIN : Bloquer la mitochondrie pour épuiser la cellule tumorale
Actualité publiée il y a 2 jours
DÉCLIN COGNITIF: Dans un cas sur 3 vient la dépression
Actualité publiée il y a 2 jours
INCONTINENCE: La composition corporelle, graisse ou muscle, affecte le risque chez les femmes âgées
Actualité publiée il y a 3 jours
IDENTITÉ: Chacun a une voix unique avec ses propres dérives acoustiques
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER: Découverte d’un lien entre le cerveau et l’os
Actualité publiée il y a 3 jours
ALCOOL: Sa consommation associée à un risque accru de mélanome
Actualité publiée il y a 3 jours
MALADIES CHRONIQUES: Croquer quelques noix pour éloigner le risque
Actualité publiée il y a 4 jours
LONGÉVITÉ: Mais quel est le sport qui permet de vivre le plus longtemps ?
Actualité publiée il y a 7 jours
ASPIRINE: Grands bénéfices pour petits maux d’estomac
Actualité publiée il y a 9 jours
SPIRITUALITÉ: La transcendance procure aussi sa récompense
Actualité publiée il y a 5 jours
IMMUNOMÉTABOLISME: Et si tout passait par le microbiote ?
Actualité publiée il y a 9 jours
ÂGE et APPRENTISSAGE : Il n'est jamais trop tard pour apprendre
Actualité publiée il y a 15 jours
PARODONTITE: Bientôt un vaccin contre P. gingivalis ?
Actualité publiée il y a 4 jours
PERTE de POIDS : L’évolution contribue à expliquer l’effet yo-yo et la reprise de poids
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON : Et si la maladie commençait dans le microbiote ?
Actualité publiée il y a 5 jours
FAUSSE COUCHE : Pas besoin de trop attendre avant la prochaine tentative
Actualité publiée il y a 5 jours
PHARMACOCINÉTIQUE: Des bulles lipidiques pour franchir la barrière hémato-encéphalique
Actualité publiée il y a 4 jours
CICATRISATION des plaies : Électrocuter le biofilm pour l’éliminer
Actualité publiée il y a 5 jours
SYNDROME DOULOUREUX régional complexe: La seule vision de la douleur peut faire très mal!
Actualité publiée il y a 5 jours
PLAIES CHRONIQUES : Le nouveau pansement qui surveille la cicatrisation
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER: Près de 9 millions de décès en 2015
Actualité publiée il y a 5 jours
TROUBLES VEINEUX ou simple confort ? Trouver et observer la bonne compression
Actualité publiée il y a 7 jours
e-CIGARETTE: Arômes et niveaux néfastes d'aldéhydes
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques