35762 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

MALADIE DE PARKINSON : DECOUVERTE D’UN NOUVEAU TRAITEMENT


Actualité publiée le 16-10-2009
Thérapie génique

Un nouveau traitement de la maladie de Parkinson, par thérapie génique, vient d’être mis au point par des équipes franco-britanniques. Les résultats des essais menés sur l’animal publiés dans la revue Science Translational Medicine du 14 octobre, ont permis de lancer un essai clinique de phase I/II sur l’homme. Cet essai, conduit à l’hôpital Henri Mondor avec des patients atteints de la maladie de Parkinson, montre des résultats encourageants d’amélioration de la motricité et de la qualité de vie jusqu’à un an après l’injection du gène médicament.

Avec environ 100.000 patients en France, la maladie de Parkinson est l’affection neurologique dégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Elle constitue donc un véritable problème de santé publique. La maladie se traduit essentiellement par des symptômes moteurs de sévérité progressive et croissante, tels que des tremblements, une rigidité des membres et une diminution des déplacements. Cette pathologie est due à la dégénérescence des neurones produisant la dopamine, un neurotransmetteur intervenant dans le contrôle des mouvements du corps.

Effets indésirables sévères des traitements existants : Actuellement, le traitement des personnes atteintes par cette affection consiste en l’administration orale de médicaments mimant l’action de la dopamine manquante dans le cerveau de ces malades ; c’est ce que l’on appelle un traitement dopaminergique. Si ce traitement permet d’obtenir une bonne amélioration de l’activité motrice dans les stades initiaux de la maladie, des effets indésirables sévères apparaissent au cours du temps : fluctuations de l’effet du traitement et mouvements anormaux involontaires, appelés dyskinésies. 

Comment concevoir une restitution physiologique de la dopamine manquante ? Depuis quelques années les experts de la maladie de Parkinson, chercheurs et médecins, ont émis l’hypothèse selon laquelle la prise de médicaments intermittente dans la journée altère le fonctionnement du cerveau en stimulant de manière trop irrégulière les neurones. Il reste aujourd’hui très difficile de restituer un rythme physiologique de stimulation cérébrale.

Lancement d’un essai clinique en thérapie génique : Développés par des neurochirurgiens de MIRCen, centre de recherche CEA-Inserm dédié à la recherche translationnelle, des chercheurs de l’Université Paris 12 et de l’hôpital Henri Mondor (AP-HP), ainsi que des chercheurs d’Oxford BioMedica, société de biotechnologie britannique spécialisée dans le développement de thérapies géniques, des essais de thérapie génique réalisés d’abord sur l’animal ont permis de lancer un essai clinique de phase I/II dont les premiers résultats sont très encourageants.

La thérapie génique qui consiste à faire exprimer directement un gène thérapeutique par les cellules du cerveau pourrait corriger les modifications biochimiques responsables des symptômes en augmentant la synthèse de dopamine (par l’expression des gènes impliqués dans la biosynthèse de la dopamine) et restaurant en partie la fonction des cellules dopaminergiques. Lors de ces essais, les chercheurs ont réussi à établir la preuve du principe du transfert de ces gènes dans la partie du cerveau en manque de dopamine et observé la synthèse de dopamine in vivo de façon locale et continue. Enfin, ils ont démontré, sur 44 mois de suivi, l’efficacité thérapeutique de ce vecteur viral sur le même modèle primate de maladie de Parkinson, et ceci sans les complications habituellement associées à la prise orale du traitement dopaminergique.

Restait le transfert de cette technologie de l’animal vers le patient : Avec l'accord de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), du comité d’éthique (CPP Ile-de-France IX) et, avec la promotion d'Oxford BioMedica, un essai clinique de phase I/II vient d’être lancé. Celui-ci a pour objectif de montrer l'innocuité et l’efficacité de cette approche chez des patients atteints de la forme évoluée de la maladie de Parkinson. Les premiers patients traités à ce jour montrent des résultats encourageants d’amélioration de la motricité et de la qualité de vie jusqu’à un an après l’injection du gène médicament. De plus, le traitement s’avère bien toléré, sans effets indésirables sévères.

Source/auteur : Damien Larroque-CEA, mise en ligne Maurice Chevrier, santé log, le 15 octobre 2009 (Visuel et vignette CEA)

Lire aussi :

MALADIE DE PARKINSON : Journée mondiale 2009 et 1ers Etats généraux -

PESTICIDES : PARKINSON pour les agriculteurs et RESIDUS DANS NOS ASSIETTES -
Références: Jarraya B, Boulet S, Scott Ralph G, Jan C, Bonvento G, Azzouz M, E. Miskin J, Shin M, Delzescaux T, Drouot X, Hérard A.S, M. Day D, Brouillet E, M. Kingsman S, Hantraye P, A. Mitrophanous K, D. Mazarakis N, Palfi S, Sci Trans Med Vol 1 2009.


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 16/10/2009 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
SANTÉ PUBLIQUE : Mais comment vont les soixantenaires ?
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Une mini-molécule qui fait fondre la graisse
Actualité publiée hier
ÉVOLUTION: La mémoire génétique des famines réduit la longévité des hommes
Actualité publiée hier
ADOLESCENCE: Morosité ne rime pas et au contraire avec échec scolaire
Actualité publiée hier
GROSSESSE: A mère fumeuse, risque d’enfant toxico ?
Actualité publiée il y a 2 jours
GRAISSES SATURÉES: Un peu, pas trop, elles peuvent être bonnes pour la santé
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER de la PROSTATE: Le nouvel agent d'imagerie qui identifie plus tôt et plus précis
Actualité publiée il y a 2 jours
La STIMULATION MAGNÉTIQUE pour raviver sans effort les souvenirs enfouis
Actualité publiée il y a 2 jours
FERTILITÉ masculine: Les spermatozoïdes préfèrent l’exercice modéré
Actualité publiée il y a 3 jours
MÉNOPAUSE : La nécessité d'enrayer le déclin de la fonction pulmonaire
Actualité publiée il y a 3 jours
DÉVELOPPEMENT: Pourquoi à 2 ans, il ne faut pas trop leur parler comme à des bébés
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER du SEIN : Bloquer la mitochondrie pour épuiser la cellule tumorale
Actualité publiée il y a 3 jours
DÉCLIN COGNITIF: Dans un cas sur 3 vient la dépression
Actualité publiée il y a 3 jours
INCONTINENCE: La composition corporelle, graisse ou muscle, affecte le risque chez les femmes âgées
Actualité publiée il y a 4 jours
IDENTITÉ: Chacun a une voix unique avec ses propres dérives acoustiques
Actualité publiée il y a 4 jours
ALZHEIMER: Découverte d’un lien entre le cerveau et l’os
Actualité publiée il y a 4 jours
ALCOOL: Sa consommation associée à un risque accru de mélanome
Actualité publiée il y a 4 jours
MALADIES CHRONIQUES: Croquer quelques noix pour éloigner le risque
Actualité publiée il y a 5 jours
LONGÉVITÉ: Mais quel est le sport qui permet de vivre le plus longtemps ?
Actualité publiée il y a 8 jours
ASPIRINE: Grands bénéfices pour petits maux d’estomac
Actualité publiée il y a 10 jours
SPIRITUALITÉ: La transcendance procure aussi sa récompense
Actualité publiée il y a 7 jours
IMMUNOMÉTABOLISME: Et si tout passait par le microbiote ?
Actualité publiée il y a 10 jours
ÂGE et APPRENTISSAGE : Il n'est jamais trop tard pour apprendre
Actualité publiée le 06-12-2016
PARODONTITE: Bientôt un vaccin contre P. gingivalis ?
Actualité publiée il y a 5 jours
PERTE de POIDS : L’évolution contribue à expliquer l’effet yo-yo et la reprise de poids
Actualité publiée il y a 5 jours
PARKINSON : Et si la maladie commençait dans le microbiote ?
Actualité publiée il y a 6 jours
FAUSSE COUCHE : Pas besoin de trop attendre avant la prochaine tentative
Actualité publiée il y a 6 jours
PHARMACOCINÉTIQUE: Des bulles lipidiques pour franchir la barrière hémato-encéphalique
Actualité publiée il y a 5 jours
CICATRISATION des plaies : Électrocuter le biofilm pour l’éliminer
Actualité publiée il y a 6 jours
SYNDROME DOULOUREUX régional complexe: La seule vision de la douleur peut faire très mal!
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques