36202 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

POLLUTION : Augmentation du risque d’infarctus 6 heures après les pics


Actualité publiée le 21-09-2011
BMJ

Ces chercheurs ont suivi les effets des différences de la pollution atmosphérique au cours de la journée sur le risque d'infarctus du myocarde et concluent que les pics de pollution augmentent le risque de crise cardiaque durant les 6 heures qui suivent l'exposition, selon cette étude publiée au 20 septembre sur bmj.com.

Cependant, cette augmentation du risque cesse au-delà du délai de six heures.

Il s’agit d’une analyse croisée menée par les chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (Londres) entre 79.288 cas de crise cardiaque intervenus de 2003 à 2006, extraits de la base de données MINAP (Myocardial Ischaemia National Audit Project), portant sur le risque d'infarctus du myocarde et des niveaux de pollution qui évoluent en fonction de l’heure de la journée. Ont été pris en compte, les particules polluantes en suspension (PM10), le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde d'azote (NO2), le dioxyde de soufre (SO2) et l'ozone.

Un risque quasi immédiat dans le temps : Plus les niveaux ambiants de particules de diamètre inférieur à 10µg/m3, et le dioxyde d'azote sont élevés, plus le risque d'infarctus du myocarde dans les 1 à 6 heures qui suivent est augmenté. L’étude suggère que la pollution atmosphérique est plutôt associée à des événements cardiaques qui suivent un pic plutôt qu’à une augmentation du risque global d’infarctus. Les auteurs expliquent également que l'effet bien établi de la pollution atmosphérique sur la mortalité cardio-respiratoire peut ne pas être médié par une augmentation du risque de toxicité aiguë de l'infarctus du myocarde, mais par un autre mécanisme. En bref, les deux effets néfastes seraient indépendants. L'éditorial qui accompagne indique que les effets de la toxicité de la pollution peuvent également dépendre de la durée d'exposition.

La pollution déclenche un événement cardiaque inévitable : Compte tenu de la nature transitoire de l'augmentation du risque, ils pensent que la crise cardiaque qui se serait produite de toute façon aurait seulement été reportée de quelques heures. En effet, les auteurs n'ont trouvé aucune augmentation nette du risque de crise  cardiaque sur un planning plus large et soutiennent donc que le potentiel de réduction du risque d’infarctus par la réduction de la pollution est en fait limité.

Ces résultats ne doivent évidemment pas remettre en question la légitimité des stratégies de lutte contre la pollution atmosphérique, qui apportent des résultats pour la santé, plus largement que sur la simple question de l’infarctus, comme sur la mortalité globale, respiratoire et cardiovasculaire. Ils doivent être considérés pour leur intérêt sur les effets immédiats possibles des pics de pollution.

Source: BMJ.com BMJ 2011; 343:d5531 « The effects of hourly differences in air pollution on the risk of myocardial infarction

Lire aussi: POLLUTION: Les fumées de diesel augmentent le risque cardiaque

Accéder aux dernières actualités sur Pollution et santé

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Environnement
Cardio
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PSYCHO : Quand les émotions nous submergent
Actualité publiée hier
Maladie de HUNTINGTON : Le test sanguin qui prédit son apparition et suit sa progression
Actualité publiée hier
GROSSESSE : Apnée chez la mère et risque de réanimation à la naissance
Actualité publiée hier
HÔPITAL : Pourquoi les patients en sortent contre avis médical ?
Actualité publiée il y a 2 jours
ACUPUNCTURE : L’alternative analgésique même en urgence
Actualité publiée il y a 2 jours
GRIPPE AVIAIRE : La prochaine pandémie est-elle à 3 mutations près ?
Actualité publiée il y a 2 jours
ARTHRITE PSORIASIQUE : 2 thérapeutiques contre les symptômes articulaires et dermatologiques
Actualité publiée il y a 2 jours
GROSSESSE: L'expression abdominale, un geste risqué toujours pratiqué
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : La bonne alimentation est avant tout un apprentissage cognitif
Actualité publiée il y a 3 jours
ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile
Actualité publiée il y a 3 jours
ULCÈRE VEINEUX : Rosidal® K, une nouvelle donne dans la compression médicale
Actualité publiée il y a 4 jours
JUMEAUX : Mais pourquoi l’un est-il plus petit que l'autre ?
Actualité publiée il y a 4 jours
SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !
Actualité publiée il y a 4 jours
GROSSESSE : Obésité maternelle et risque de malformations congénitales
Actualité publiée il y a 4 jours
DIABÈTE et PERTE de POIDS : Pourquoi le régime végé nous fait plus léger
Actualité publiée il y a 6 jours
INFLAMMATION et MALADIE MENTALE : Un lien mystérieux enfin décrypté
Actualité publiée il y a 5 jours
PARENTALITÉ : Pourquoi une mère donnerait sa vie pour ses enfants
Actualité publiée il y a 8 jours
CANCER : Un antibiotique et la vitamine C pour tuer les cellules cancéreuses
Actualité publiée il y a 9 jours
CERVEAU : Il a l'intelligence de compenser avec l'âge
Actualité publiée il y a 11 jours
CANCER du CERVEAU : L’acide oléique de l’huile d’olive en prévention
Actualité publiée il y a 8 jours
PARENTALITÉ : Guerre des mères, guerre des nerfs
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAGISME : Actif ou passif, il enfume les articulations
Actualité publiée il y a 5 jours
DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d’efficacité de la thérapie cognitive
Actualité publiée il y a 5 jours
ANTIBIOTIQUES à l’HÔPITAL : Trop d’automatismes, trop d’effets indésirables
Actualité publiée il y a 6 jours
ALZHEIMER: Diagnostiquer le déclin cognitif à 4 ans
Actualité publiée il y a 6 jours
DYSTROPHIE et MYOPATHIE : Découverte d'un gène clé de régénération musculaire
Actualité publiée il y a 6 jours
TABAGISME : Lorsque l’ADN est touché, aujourd’hui ça se voit
Actualité publiée il y a 8 jours
ASPIRINE : Éviter le risque de saignement chez les plus âgés
Actualité publiée il y a 9 jours
SYNDROME de SJÖGREN : L’infection bactérienne qui augmente le risque
Actualité publiée il y a 9 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques