35491 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

Journée mondiale de la GENTILLESSE: Pourquoi donner fait du bien


Actualité publiée le 13-11-2011
Psychosomatic Medicine

Le 13 novembre c'est la Journée mondiale de la gentillesse. Offrir son appui présente aussi des bénéfices pour celui qui donne, pas seulement pour celui qui reçoit. Cette étude de l’Université de Californie (UCLA) suggère que donner est tout aussi bénéfique pour la santé …du donateur. Mais quels bénéfices ? Du plaisir et une réduction de son propre stress, expliquent ces chercheurs qui rapportent une  « drôle » d’expérience, dans l’édition du de la revue Psychosomatic Medicine.

Quand les gens discutent de la notion de soutien social, ils apprécient avant tout à l'appui qu’ils reçoivent ou ont reçu des autres, pourtant il est fort probable, selon cette étude, que les vrais bénéfices proviennent avant tout de l'appui que nous apportons aux autres », explique Naomi Eisenberger, professeur de psychologie à l’UCLA et auteur principal de l'étude.

Drôle d’expérience… : Cette étude a suivi 20 jeunes couples hétérosexuels. Les 20 femmes ont subi une imagerie cérébrale (IRMf) pendant que leurs partenaires, placés à l'extérieur du scanner, recevaient des chocs électriques douloureux. À certains moments, les femmes pouvaient apporter un soutien en tenant le bras de leur compagnon, d'autres fois, elles devaient observer leur compagnon subir ces chocs sans être en mesure de les soutenir.

La zone « de la récompense s’active »: Les scientifiques constatent que lorsque les  femmes peuvent apporter leur soutien à leur compagnon « dans la douleur », les femmes montrent une activité accrue dans les régions de la récompense du cerveau, le striatum ventral et la zone septale. En outre, plus l’activité neuronale de ces femmes augmente, plus elles se sentent « en phase » avec leur partenaire et ont le sentiment de leur apporter un soutien. Dans une situation où aucune aide n'est apportée, ces régions montrent une activité réduite.

"Une de ces régions, le striatum ventral, est généralement active en réponse à de simples récompenses comme le chocolat, le sexe et l'argent", explique N. Eisenberger. «Le fait que soutenir quelqu’un déclenche une activité dans cette région du cerveau indique que c’est une expérience enrichissante et agréable."

Région septale contre amygdale: Les chercheurs ont également identifié un autre modèle intéressant de l'activité neuronale dans la région septale. En plus d'être un centre du plaisir, cette région joue un rôle dans la réduction du stress en inhibant d'autres régions du cerveau qui réagissent en cas de menace ou de stress, telles que l'amygdale. Les chercheurs constatent que les femmes qui montrent une activité plus importante dans la région septale a aussi montrent moins d'activité dans l'amygdale.

Ce résultat suggère que donner réduit aussi le stress ressenti par la personne qui donne. L’association inverse de l'activité dans la région septale et dans l'amygdale, dans cette situation, suggère que l’action de donner ou soutenir l’autre peut avoir des propriétés anti-stress. "Donner aux autres a des avantages. Nous observons même une activité plus importante dans ces zones de la récompense lorsque les femmes apportaient leur soutien que lorsqu’elles touchaient leur compagnon alors qu’il ne recevait pas de chocs.

Selon les chercheurs, il y a aussi un besoin de survie de l’espèce, qui pourrait expliquer, qu'au cours de notre évolution, le don ou le soutien soit devenu psychologiquement gratifiant. Mais, en conclusion, donner ou soutenir, c’est bon pour le stress !

Source: Psychosomatic Medicine 9, 2011 PSY.0b013e3182359335Neural Correlates of Giving Support to a Loved One(Visuel © Carly Hennigan - Fotolia.com)

Accéder aux autres actus en Psycho

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 13/11/2011 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
INFERTILITÉ masculine: Le gène qui régule les canaux déférents
Actualité publiée il y a 0h12mn
INSUFFISANCE CARDIAQUE: Sa prévalence pourrait tripler d’ici 2060
Actualité publiée il y a 0h11mn
CHUTES du patient âgé: Des capteurs détectent le risque à 3 semaines
Actualité publiée il y a 0h06mn
CANCER: L'approche métronomique qui fige la progression tumorale
Actualité publiée il y a 0h10mn
CERVEAU et NUTRITION: Le cerveau c’est le chef !
Actualité publiée il y a 0h07mn
CERVEAU: Comment son supercalculateur donne un sens au monde
Actualité publiée hier
VISION: Et si les cannabinoïdes pouvaient contribuer à l’améliorer?
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL: Il impacte aussi la réponse aux médicaments
Actualité publiée hier
CANCER COLORECTAL: Curcumine et silymarine, la piste phytochimique
Actualité publiée hier
CANCER PRIMITIF INCONNU: Le test épigénétique qui diagnostique l'origine de la tumeur
Actualité publiée il y a 2 jours
L’EXERCICE à 65 ans pour réduire de moitié son risque cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
LAIT MATERNEL: Le sucre naturel qui protège les bébés contre une infection mortelle
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉMOIRE: La stimuler la nuit avec la stimulation cérébrale magnétique
Actualité publiée il y a 2 jours
ZIKA: Il s’attaque aussi aux fibres sensorielles
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER: THC et autres cannabinoïdes pourraient bien être neuroprotecteurs
Actualité publiée il y a 3 jours
ANTIBIORÉSISTANCE: Les superbactéries planquent leurs métallo-ß-lactamases
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses
Actualité publiée il y a 4 jours
CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie
Actualité publiée il y a 4 jours
SOMMEIL et APPRENTISSAGE : Les alterner permet de mieux mémoriser
Actualité publiée il y a 4 jours
MÉNOPAUSE: Des facteurs de croissance cellulaire pour redémarrer les ovaires
Actualité publiée il y a 4 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Une bonne dose éloigne la psychose
Actualité publiée il y a 5 jours
VITAMINE D: Carence in utero et troubles de l’apprentissage chez l’enfant
Actualité publiée il y a 5 jours
ÉPILEPSIE: La pompe ionique qui éteint la crise au niveau du pixel neuronal
Actualité publiée il y a 5 jours
PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement?
Actualité publiée il y a 5 jours
MÉNOPAUSE: Thérapie hormonale, quel vrai risque de cancer du sein?
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer
Actualité publiée il y a 6 jours
ÉPILEPSIE: Les antiépileptiques fauteurs aussi de troubles psychotiques?
Actualité publiée il y a 6 jours
ARRÊT du TABAC: 3 mois d’abstinence pour retrouver sa dopamine!
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER de l’ŒSOPHAGE: Les brûlures d’estomac, signes d’un risque de cancer?
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques