35967 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

VIH-SIDA: Un gel microbicide rectal prouve son efficacité


Actualité publiée le 09-11-2011
PloS ONE

Ce gel microbicide topique rectal, connu sous le nom de UC781, contenant un puissant médicament anti-VIH vient de prouver son efficacité à réduire considérablement l'infection. Appliqué sur des tissus rectaux exposés ensuite au VIH, le gel a permis une réduction "consistante" (consistent) du risque d’infection. Cette étude réalisée par l’Université de Californie (UCLA) et publiée dans l’édition en ligne de novembre de la revue PLoS ONE, montre également –et c’est primordial- que ce gel est bien accepté par les utilisateurs.

Ce sont les premiers essais de phase 1 du UC781 un antirétroviral inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI) en prévention du VIH par transmission rectale. C’est aussi une toute nouvelle approche pour obtenir des données sur le potentiel du médicament pour la prévention de l’infection, dans les conditions de la vie réelle lors de l'exposition sexuelle. Enfin, cette étude contribue au développement d’une stratégie de prévention de la transmission du VIH lors des rapports sexuels anaux.

Non seulement les rapports anaux « réceptifs » sont reconnus comme une voie importante de nouvelles infections à VIH chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) mais  plus de femmes que d’hommes ont des relations sexuelles anales. Le risque d'infection par le VIH, par rapport sexuel, est de 20 à 2.000 fois plus élevé en cas de sexe anal réceptif que de sexe vaginal réceptif et, a fortiori,  en cas d'autres infections, comme l'herpès, la gonorrhée ou l’infection à chlamydia, précise l'auteur principal de l'étude, Le Dr Peter Anton, professeur de médecine à l’UCLA.

Jusqu'à présent, les essais cliniques de microbicides avaient porté sur la transmission par voie vaginale. Ces essais, ont d’ailleurs obtenu de bons résultats l'année dernière, après dix ans de déception. Dans cet essai, les chercheurs ont testé, sur 36 sujets masculins et féminins non infectés, une formulation du gel créée au départ pour un usage vaginal. Les chercheurs ont recueilli des échantillons de sang et de tissus rectaux, avant que les participants ne soient randomisés pour recevoir soit un placebo soit l’une des deux concentrations en UC781. L'équipe a recueilli de nouveaux échantillons 30 minutes plus tard pour l'analyse. Après deux à trois semaines, les participants ont repris la deuxième partie de l'essai en appliquant soit le gel soit le placebo une fois par jour pendant 7 jours « à la maison ».

Or la capacité du gel à réduire, de manière significative l’infection au VIH, est surprenante, explique Peter Anton, même si la phase 1 des essais cliniques porte principalement sur la sécurité. «Ces tests nous ont permis d'évaluer, de façon indirecte, si ce médicament et son mode d’application pourraient réduire la transmission du VIH. Les résultats sont impressionnants, nous constatons des preuves substantielles de réduction de suppression de transmission et cette approche reflète la volonté des participants, dédiés à ces premiers essais, de nous aider à évaluer le potentiel d'un médicament dès les premières étapes de son développement."

Bien que le microbicide utilisé dans cet essai ait été formulé pour une utilisation vaginale, la même équipe de chercheurs a également développé un gel microbicide rectal spécifique, qui sera testé par un nouvel essai clinique en Janvier 2012.

Source: PLoS ONE 28 sept. 11 e23243 doi: 10371 « First Phase 1 Double-Blind, Placebo-Controlled, Randomized Rectal Microbicide Trial Using UC781 Gel with a Novel Index of Ex Vivo Efficacy” et UCLA

Lire aussi: SIDA : Un gel microbicide peut-il protéger contre l'infection à VIH ? -

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 09/11/2011 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
VIH- sida -VHC
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
ALIMENTATION : 5 fruits et légumes par jour ? 10 c’est encore mieux !
Actualité publiée il y a 6h44mn
DOULEURS au PIED : Dis-moi où tu as mal, je te dirai tes comorbidités
Actualité publiée il y a 8h13mn
SOJA : Le secret de son bénéfice est dans l’équol
Actualité publiée il y a 8h11mn
ARTHRITE PSORIASIQUE : Quand la dépression fait passer le pso de la peau aux articulations
Actualité publiée il y a 8h10mn
PARKINSON : L’antibiotique capable de stopper la neurodégénérescence
Actualité publiée hier
CANCER du SEIN : L’exercice physique, la plus bénéfique des options pour la récupération
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE : Ce n’est pas un pot-pourri de maladies !
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ INFANTILE et alimentation : Les parents sont-ils toujours de bon conseil ?
Actualité publiée hier
HORLOGE BIOLOGIQUE: La remettre à l'heure arrête la tumeur
Actualité publiée hier
NICOTINE, DROGUES : L’accoutumance des parents est-elle héréditaire ?
Actualité publiée hier
GROSSESSE et ANTI-ÉPILEPTIQUES : L’étude qui veut rassurer
Actualité publiée il y a 2 jours
COGNITION PERSÉVÉRANTE : Pourquoi il ne faut pas rapporter ses problèmes de travail à la maison
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE : L'ostéomyélite chronique, un vrai facteur déclencheur
Actualité publiée il y a 2 jours
SOIN des PLAIES : Des nanoparticules d'argent au chocolat
Actualité publiée il y a 2 jours
STRESS : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Perdre du poids après la ménopause, c’est possible !
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ, FOIE GRAS : Du fructose des sodas à la maladie du foie, il n’y a qu’un pas
Actualité publiée il y a 6 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Les neurones s'y mettent aussi
Actualité publiée il y a 9 jours
PHOBIES: L'exposition inconsciente aux stimuli, la meilleure des thérapies?
Actualité publiée il y a 5 jours
ALZHEIMER et démences : Inhiber une seule protéine pour inverser la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
INSUFFISANCE CARDIAQUE : 3.000 pas en 30 mn pour s'éloigner de l’infarctus
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE : Le régime alimentaire peut-il changer la donne ?
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER du SEIN : Pourquoi il faut éviter le docétaxel
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : Mais quel est le poids réel de hérédité ?
Actualité publiée il y a 3 jours
PARKINSON : Cibler les mitochondries pour booster les neurones
Actualité publiée il y a 3 jours
PLAIES et VIEILLISSEMENT CUTANÉ : Le processus qui évite la cicatrice et comble les rides
Actualité publiée il y a 4 jours
DIABÈTE de type 1 : Un seul gène à modifier pour un nouveau pancréas ?
Actualité publiée il y a 4 jours
CRISE CARDIAQUE: L’anticancéreux qui régénère le tissu cardiaque
Actualité publiée il y a 4 jours
CERVEAU SOCIAL: Sans dopamine point d'attachement
Actualité publiée il y a 5 jours
MICROBIOME INTESTINAL : Façonné par les gènes, il fait le risque métabolique
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques