36158 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

ADDICTIONS chez l’Ado: Éviter l’expérimentation, la meilleure des préventions


Actualité publiée le 07-02-2014
Inserm

Binge drinking, tabac, cannabis et polyconsommation, cette expertise collective de l’Inserm, menée dans le contexte de l’élaboration du Plan gouvernemental de lutte contre les drogues, décrit le processus crescendo du comportement additif chez les jeunes, de l’expérimentation à l’addiction. Une expérimentation qui intervient en pleine fenêtre de vulnérabilité, alors que le cerveau est encore en développement. Une première expérimentation qui peut suffire à tomber dans la dépendance. Le message est clair, de l’expérimentation à l’addiction, il n’y a qu’un faux pas. La meilleure prévention est donc celle qui cherche à éviter la première expérimentation.

 

Principaux chiffres :

En 2011, à la fin de l’adolescence, 91 % des garçons et des filles ont expérimenté l’alcool, 58 % à l’âge de 11 ans et 59% des ados ont déjà connu l’ivresse. Plus de 2 jeunes sur 3 âgés de 17 ans ont déjà fumé, 30 % des filles et 33 % des garçons sont déjà des  fumeurs quotidiens. 4 adolescents sur 10 ont déjà testé le cannabis et tout autant ont déjà pris un psychotrope. 1 sur 3 consomme des boissons énergisantes, fréquemment avec de l’alcool ou parfois sous forme de premix.

2 % des jeunes sont polyconsommateurs réguliers de tabac, alcool et cannabis. 3 à 5 % des adolescents de 17 ans font un usage excessif de l’Internet, 5 % jouent aux jeux vidéo entre 5 et 10 heures par jour.

En France, les niveaux de consommation des substances psychoactives et de pratique de conduites addictives demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des efforts de prévention et de la réglementation. Certaines évolutions sont plus préoccupantes comme la montée du binge drinking.

 

C’est en pleine période de vulnérabilité qu’intervient l’initiation aux substances psychoactives, une période où la première expérience peut influencer l’évolution de la consommation, jusqu’à la dépendance. Le cerveau de l’adolescent, en développement jusqu’à l’âge de 25 ans, est plus vulnérable et le cortex préfrontal, qui jour un rôle clé dans la prise de décision, l’adaptation est directement impacté.

·         La consommation d’alcool et notamment l’intoxication massive, a des effets toxiques sur la neurogenèse et les fonctions cognitives et parfois des atteintes morphologiques et fonctionnelles. Lorsque consommé avec  des boissons énergisantes, les conséquences sont encore plus sévères. Plus on boit jeune, plus on boit en excès.

·         Les effets du tabagisme, pathologies respiratoires, cardiovasculaires, cancers, sont bien connus.

·         Le cannabis a des effets de court terme, comme la baisse d’attention, l’augmentation du temps de réaction, une réduction de la mémoire de travail et une baisse des fonctions exécutives. A long terme, sa consommation régulière peut aller jusqu’à altérer les résultats scolaires, les relations interpersonnelles et favoriser la survenue de troubles psychiatriques

·         Quant aux jeux vidéo, s’ils peuvent avoir des aspects positifs, sur le développement des fonctions cognitives et spatiales par exemple, au-delà de quelques heures par jour, ils peuvent aussi favoriser les troubles du comportement, des problèmes scolaires, professionnels et financiers.

·         Enfin, la pratique excessive des jeux en ligne s’avère associée à l’usage de substances psychoactives et à des troubles anxieux et du comportement.

 

Des remparts existent, au nombre desquels la cohésion familiale et la relation parents-enfants, plus largement l’entourage et les accompagnateurs, enseignants et animateurs des lieux de vie et d’activité des adolescents. Les proches sont les premiers à pouvoir prévenir l’initiation ou en retarder l’âge. Au-delà de ce premier cercle social, les experts rappellent l’importance du développement des compétences psychosociales des adolescents dans des activités de groupe, notamment en milieu scolaire, sportif ou de loisir. L’ensemble des acteurs en contact avec les adolescents peut et doit ainsi jouer un rôle essentiel dans la prévention de l’expérimentation.

 

Source: Inserm Expertise collective « Conduites addictives chez les adolescents »

Lire aussi: DROGUES: Les ados pas tous égaux face à l'expérimentation

TABAC, ALCOOL et DROGUES: A 11 ans, l’expérimentation, à 15 ans l’addiction? -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Santé de l'Enfant
Addictions
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PLAIES CHRONIQUES : Un hydrogel au chitosane, pour une cicatrisation humide et antibactérienne
Actualité publiée hier
NUTRITION : L’alimentation n'est pas une simple somme de nutriments
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL : Il influe sur les vaisseaux du cerveau jusqu’au risque d’AVC
Actualité publiée hier
DIABÈTE GESTATIONNEL : Attention aux températures élevées durant la grossesse
Actualité publiée hier
MICROBIOME INTESTINAL : Le système nerveux entérique, notre second cerveau ?
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ : La petite pilule qui se gonfle dans l'estomac
Actualité publiée il y a 3 jours
SÉCURITÉ des SOINS : L'âge du médecin associé au risque de décès des patients ?
Actualité publiée il y a 6 jours
Le MANQUE de SOMMEIL montre son vrai visage
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ : Et si l’eau gazeuse faisait grossir ?
Actualité publiée il y a 9 jours
EXERCICE : Quelle pratique à 50 ans et plus pour une meilleure santé cognitive ?
Actualité publiée il y a 9 jours
PLAIES CHRONIQUES : La voie des antimiRs pour relancer la cicatrisation
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE : La cryothérapie locale pour soulager la douleur
Actualité publiée il y a 3 jours
RISQUE MÉDICAL : Les médecins doivent être mieux formés à reconnaître les erreurs
Actualité publiée il y a 3 jours
DIAGNOSTIC : Une microscopie pour réduire les chirurgies du cancer du sein
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉNOPAUSE : Précoce, elle prédit le risque d'insuffisance cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ : La gastroplastie non chirurgicale montre son efficacité
Actualité publiée il y a 2 jours
ACCESSIBILITÉ : Le système qui décrypte la télé pour les personnes sourdes et aveugles
Actualité publiée il y a 4 jours
PERSONNALITÉ : Le meilleur rempart contre l’informatisation de votre emploi
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER de l’Enfant : Une vidéo pour remplacer l'anesthésie pendant la radiothérapie
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ : La fin d’un paradoxe ?
Actualité publiée il y a 5 jours
Maladie COELIAQUE : Le vaccin qui protège contre l'exposition accidentelle au gluten
Actualité publiée il y a 5 jours
ANOSMIE : Les cellules souches du nez pour recréer l’odorat
Actualité publiée il y a 5 jours
CONTRACEPTION : Une pilule à base de plantes et sans hormones ?
Actualité publiée il y a 6 jours
MÉNOPAUSE : Traitement hormonal et risque accru de perte auditive
Actualité publiée il y a 6 jours
MICROBIOTE: Insécurité alimentaire, insécurité mentale
Actualité publiée il y a 6 jours
DYSTROPHIE MUSCULAIRE : Des stéroïdes oui mais en prise hebdomadaire
Actualité publiée il y a 7 jours
FIBRILLATION AURICULAIRE: Retarder les anticoagulants, c’est risquer la démence
Actualité publiée il y a 7 jours
EXERCICE : Le bon choix est celui qui met de bonne humeur
Actualité publiée il y a 7 jours
ARTHROSE et OBÉSITÉ : Pourquoi la perte de poids est une priorité
Actualité publiée il y a 7 jours
EBOLA : Les survivants d'Ebola en gardent une signature rétinienne unique
Actualité publiée il y a 8 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques