36203 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

CANCER du SEIN: Un bon sommeil optimise les chances de survie


Actualité publiée le 06-05-2014
Sleep

Un sommeil de bonne qualité est un facteur prédictif important de la durée de survie chez les femmes atteintes d'un cancer du sein avancé, conclut cette étude de l'Université de Stanford. Les conclusions, publiées dans Sleep, la revue de l’American Academy of Sleep Medicine montrent que meilleur est le sommeil, plus faible est la mortalité au cours des 6 années qui suvent le diagnostic.

 

Le Pr Oxana Palesh, directeur de recherche au Cancer Stanford Institute et auteur principal de l’étude, se dit elle-même surprise de l'ampleur de la relation entre la qualité du sommeil et la survie globale, même après ajustement avec d’autres facteurs de confusion possibles, comme l'âge, le statut marital ou encore le type de traitement.

 

Un bon sommeil semble avoir un effet fortement protecteur, même avec un cancer avancé du sein :

L’étude a suivi 97 femmes atteintes du cancer du sein avancé, âgées en moyenne de 55 ans et pris en compte des mesures objectives du sommeil, via un dispositif d’actigraphie porté au poignet par les participantes durant 3 jours. Dans l'ensemble, les participantes ont passé environ 8 heures au lit la nuit avec une durée de sommeil réelle de 6,5 heures.

La survie moyenne atteint 68,9 mois pour les femmes ont un sommeil de qualité, vs 33,2 mois pour les participantes ayant des troubles du sommeil.

L’analyse montre également qu’une augmentation de 10% de l'efficacité du sommeil réduit le risque de mortalité à 6 ans de 32%.

C’est bien la qualité du sommeil qui optimise la survie et non la durée, non associée –ici- à la durée de survie.

 

Des résultats qui soulignent l'importance d'évaluer la qualité du sommeil chez les femmes atteintes de cancer du sein.  Les auteurs suggèrent que la perturbation du sommeil peut conduire à une déficience de la fonction immunitaire diminuée ou à des réponses de stress directement responsables de la diminution de la survie. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces données et regarder si l’amélioration du sommeil peut permettre d’accroître la durée de survie chez des patientes atteintes de cancer du sein.  Car les traitements pour les troubles du sommeil existent, ils pourraient aussi être efficaces chez ce groupe de femmes.

 

Source: Sleep May 2014 doi.org/10.5665/sleep.3642 Actigraphy-Measured Sleep Disruption as a Predictor of Survival among Women with Advanced Breast Cancer (Visuel Fotolia)


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Sommeil
Cancéro
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PARACÉTAMOL : Exposition prénatale et perte de masculinité
Actualité publiée hier
RISQUE CARDIAQUE : Bientôt un vaccin contre l’excès de cholestérol ?
Actualité publiée hier
CHIRURGIE ORL : 6 tasses de café moulu pour mieux la guider
Actualité publiée hier
PSYCHO : Les visages familiers sont toujours plus sympathiques
Actualité publiée hier
PSYCHO : Quand les émotions nous submergent
Actualité publiée il y a 3 jours
Maladie de HUNTINGTON : Le test sanguin qui prédit son apparition et suit sa progression
Actualité publiée il y a 3 jours
GROSSESSE : Apnée chez la mère et risque de réanimation à la naissance
Actualité publiée il y a 3 jours
HÔPITAL : Pourquoi les patients en sortent contre avis médical ?
Actualité publiée il y a 4 jours
ACUPUNCTURE : L’alternative analgésique même en urgence
Actualité publiée il y a 4 jours
GRIPPE AVIAIRE : La prochaine pandémie est-elle à 3 mutations près ?
Actualité publiée il y a 4 jours
ARTHRITE PSORIASIQUE : 2 thérapeutiques contre les symptômes articulaires et dermatologiques
Actualité publiée il y a 4 jours
GROSSESSE: L'expression abdominale, un geste risqué toujours pratiqué
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : La bonne alimentation est avant tout un apprentissage cognitif
Actualité publiée il y a 5 jours
ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?
Actualité publiée il y a 5 jours
AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile
Actualité publiée il y a 5 jours
ULCÈRE VEINEUX : Rosidal® K, une nouvelle donne dans la compression médicale
Actualité publiée il y a 6 jours
JUMEAUX : Mais pourquoi l’un est-il plus petit que l'autre ?
Actualité publiée il y a 6 jours
SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !
Actualité publiée il y a 6 jours
GROSSESSE : Obésité maternelle et risque de malformations congénitales
Actualité publiée il y a 6 jours
DIABÈTE et PERTE de POIDS : Pourquoi le régime végé nous fait plus léger
Actualité publiée il y a 8 jours
INFLAMMATION et MALADIE MENTALE : Un lien mystérieux enfin décrypté
Actualité publiée il y a 7 jours
PARENTALITÉ : Pourquoi une mère donnerait sa vie pour ses enfants
Actualité publiée il y a 10 jours
CANCER : Un antibiotique et la vitamine C pour tuer les cellules cancéreuses
Actualité publiée il y a 11 jours
CERVEAU : Il a l'intelligence de compenser avec l'âge
Actualité publiée il y a 13 jours
CANCER du CERVEAU : L’acide oléique de l’huile d’olive en prévention
Actualité publiée il y a 10 jours
PARENTALITÉ : Guerre des mères, guerre des nerfs
Actualité publiée il y a 7 jours
TABAGISME : Actif ou passif, il enfume les articulations
Actualité publiée il y a 7 jours
DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d’efficacité de la thérapie cognitive
Actualité publiée il y a 7 jours
ANTIBIOTIQUES à l’HÔPITAL : Trop d’automatismes, trop d’effets indésirables
Actualité publiée il y a 8 jours
ALZHEIMER: Diagnostiquer le déclin cognitif à 4 ans
Actualité publiée il y a 8 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques