36102 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

CANCER du SEIN: Un bon sommeil optimise les chances de survie


Actualité publiée le 06-05-2014
Sleep

Un sommeil de bonne qualité est un facteur prédictif important de la durée de survie chez les femmes atteintes d'un cancer du sein avancé, conclut cette étude de l'Université de Stanford. Les conclusions, publiées dans Sleep, la revue de l’American Academy of Sleep Medicine montrent que meilleur est le sommeil, plus faible est la mortalité au cours des 6 années qui suvent le diagnostic.

 

Le Pr Oxana Palesh, directeur de recherche au Cancer Stanford Institute et auteur principal de l’étude, se dit elle-même surprise de l'ampleur de la relation entre la qualité du sommeil et la survie globale, même après ajustement avec d’autres facteurs de confusion possibles, comme l'âge, le statut marital ou encore le type de traitement.

 

Un bon sommeil semble avoir un effet fortement protecteur, même avec un cancer avancé du sein :

L’étude a suivi 97 femmes atteintes du cancer du sein avancé, âgées en moyenne de 55 ans et pris en compte des mesures objectives du sommeil, via un dispositif d’actigraphie porté au poignet par les participantes durant 3 jours. Dans l'ensemble, les participantes ont passé environ 8 heures au lit la nuit avec une durée de sommeil réelle de 6,5 heures.

La survie moyenne atteint 68,9 mois pour les femmes ont un sommeil de qualité, vs 33,2 mois pour les participantes ayant des troubles du sommeil.

L’analyse montre également qu’une augmentation de 10% de l'efficacité du sommeil réduit le risque de mortalité à 6 ans de 32%.

C’est bien la qualité du sommeil qui optimise la survie et non la durée, non associée –ici- à la durée de survie.

 

Des résultats qui soulignent l'importance d'évaluer la qualité du sommeil chez les femmes atteintes de cancer du sein.  Les auteurs suggèrent que la perturbation du sommeil peut conduire à une déficience de la fonction immunitaire diminuée ou à des réponses de stress directement responsables de la diminution de la survie. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces données et regarder si l’amélioration du sommeil peut permettre d’accroître la durée de survie chez des patientes atteintes de cancer du sein.  Car les traitements pour les troubles du sommeil existent, ils pourraient aussi être efficaces chez ce groupe de femmes.

 

Source: Sleep May 2014 doi.org/10.5665/sleep.3642 Actigraphy-Measured Sleep Disruption as a Predictor of Survival among Women with Advanced Breast Cancer (Visuel Fotolia)


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Sommeil
Cancéro
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PROFESSIONNELS de SANTÉ LIBÉRAUX : Moral, vocation et regroupement
Actualité publiée il y a 5h02mn
Le GLUTATHION, un super antioxydant qui stimule aussi les défenses immunitaires
Actualité publiée hier
ASPIRINE : Quels effets sur la capacité cognitive ?
Actualité publiée hier
DIABÈTE, OBÉSITÉ : La protéine qui fait de la mauvaise graisse
Actualité publiée hier
INCONTINENCE: Principes d'hygiène et de protection de la peau chez le patient dément
Actualité publiée hier
Syndrome de FATIGUE CHRONIQUE : Et si c’était le microbiome ?
Actualité publiée hier
TUBERCULOSE : L'intelligence artificielle pour la diagnostiquer
Actualité publiée hier
CANNABINOÏDES : Efficaces à soulager certaines maladies de peau
Actualité publiée hier
DÉPRESSION : Elle double le risque de décès en cas de maladie cardiaque
Actualité publiée hier
CAFÉ : 4 tasses par jour pour un max de bénéfices et pas d’effets toxiques
Actualité publiée il y a 5 jours
ACCOUPLEMENT : Attrape-moi si tu peux !
Actualité publiée il y a 6 jours
BOUFFÉES de CHALEUR: Précoces, elles alertent sur une mauvaise fonction vasculaire
Actualité publiée il y a 7 jours
MICROBIOTE INTESTINAL : La protéine qui veille sur son équilibre
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL : Et si tout son secret résidait dans nos gènes ?
Actualité publiée il y a 6 jours
FIBROMYALGIE : La stimulation transcrânienne pour gérer la douleur chronique
Actualité publiée il y a 4 jours
SCLÉROSE en PLAQUES : Découverte d’une protéine clé de la maladie
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ : Sa prévention passe par une routine de sommeil chez le petit enfant
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER : Les infirmières en première ligne pour l’évaluation et le diagnostic
Actualité publiée il y a 3 jours
GREFFE DE REIN : Le test d’urine qui prédit son pronostic
Actualité publiée il y a 4 jours
ALIMENTATION : Elle pèse lourd dans le risque d’arthrose
Actualité publiée il y a 3 jours
DIABÈTE, OBÉSITÉ : Les récepteurs de la graisse brune sont-ils la clé ?
Actualité publiée il y a 4 jours
Le TABAGISME, l’ennemi juré de la cicatrisation
Actualité publiée il y a 3 jours
ULCÈRE DIABÉTIQUE : La promesse d’une oxygénothérapie ciblée
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ et cetera, les 5 facteurs qui détruisent le foie
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL : Le lit qui simule un trajet en voiture pour endormir bébé
Actualité publiée il y a 5 jours
ÉDULCORANTS : Boissons artificiellement sucrées et risque d’AVC
Actualité publiée il y a 5 jours
RÉTINITE: L'édition du génome pour restaurer la vision
Actualité publiée il y a 6 jours
GRIPPE: De la bave de crapaud pour de nouveaux antiviraux
Actualité publiée il y a 7 jours
MICROBIOTE : Un régime riche en graisse agresse dès l’oesophage
Actualité publiée il y a 7 jours
De l’HÔPITAL à la VILLE, les bénéfices de l’intégration verticale
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques