35963 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

Le VIEILLISSEMENT de la PEAU s'accélère avec le manque de sommeil


Actualité publiée le 30-07-2013
International Investigative Dermatology Meeting

Bien dormir pour avoir une jolie peau n’est pas une idée reçue. Cette étude établit bien une relation entre le sommeil et la santé de la peau. Menée par des chercheurs du Case Medical Center, l’étude montre que le manque de sommeil est associé à des signes de vieillissement de la peau et à une moindre récupération de la peau face à certains facteurs environnementaux, comme les U.V., par exemple. De plus, les personnes qui dorment mal sont plus critiques sur l’aspect de leur peau et l'apparence de leur visage.

 

L’étude, menée à l’initiative du fabricant de cosmétiques, Estée Lauder, présentée à la Réunion internationale Investigative Dermatology à Edimbourg, est la première à démontrer de façon concluante que le manque de sommeil est corrélé à une dégradation de la santé de la peau et à une accélération de son vieillissement. Si la privation de sommeil chronique a déjà été liée à de nombreux problèmes de santé comme l'obésité, le diabète, le cancer et une baisse d’immunité, ses effets sur la peau restent encore peu connus.

 

Les femmes privées de sommeil montrent des signes de vieillissement cutané prématuré et une diminution de la capacité de la peau à récupérer après l'exposition au soleil, explique le Dr Baron, directeur du Centre d'étude de la peau de l'UH Case Medical Center et professeur agrégé de dermatologie à la Case Western University. L'équipe de recherche a cherché à déterminer si la fonction et l’apparence de la peau sont affectées par la qualité du sommeil, auprès de 60 femmes pré-ménopausées âgées de 30 à 49 ans, dont la moitié avait un sommeil de mauvaise qualité (durée moyenne du sommeil et indice de qualité de Pittsburgh). Les participantes ont subi une évaluation clinique de la peau et plusieurs tests non invasifs, dont l’exposition à la lumière UV. Un score de vieillissement de la peau a été attribué en fonction d’une échelle (Scinexa), un score plus élevé signifiant un aspect plus âgé.

 

Les chercheurs constatent des différences statistiquement significatives selon la qualité du sommeil :

·         Un sommeil de mauvaise qualité est associé à des signes accrus de vieillissement de la peau, avec plus de ridules, de différences de pigmentation, un relâchement de la peau et une perte d’élasticité. Le score moyen de vieillissement de la peau est de 2,2 pour un « bon » sommeil vs 4,4 pour un sommeil de mauvaise qualité.

·         Un sommeil de bonne qualité est associé à une meilleure faculté de récupération face aux facteurs de stress sur la peau : Récupérer d’une inflammation liée à un coup de soleil (disparition de la rougeur) prend plus de temps lorsqu’on dort mal, soit 3 jours en moyenne, soit 30% de plus qu’avec un bon sommeil.

·         Enfin, la perception de sa peau et de son visage est significativement meilleure lorsqu’on dort bien (score de 21 vs 18).

 

La mauvaise qualité du sommeil peut donc accélérer des signes de vieillissement de la peau et affaiblir la capacité de réparation de la peau, durant la nuit, conclut l’instigateur de l’étude. Des connexions entre le sommeil et le vieillissement de la peau qui vont permettre aussi d’orienter la recherche scientifique et... cosmétique.

 

Source: International Investigative Dermatology Meeting (Edinburgh, Scotland) via UH Case Medical Effects of Sleep Quality on Skin Aging and Function (Visuel INSV)

Lire aussi: VIEILLISSEMENT de la peau: L’usage quotidien d’écrans solaires est-il sérieux? -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 30/07/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Sommeil
Dermato
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
GROSSESSE et ANTI-ÉPILEPTIQUES : L’étude qui veut rassurer
Actualité publiée il y a 2h25mn
COGNITION PERSÉVÉRANTE : Pourquoi il ne faut pas rapporter ses problèmes de travail à la maison
Actualité publiée il y a 2h24mn
FIBROMYALGIE : L'ostéomyélite chronique, un vrai facteur déclencheur
Actualité publiée il y a 2h18mn
SOIN des PLAIES : Des nanoparticules d'argent au chocolat
Actualité publiée il y a 2h21mn
STRESS : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Perdre du poids après la ménopause, c’est possible !
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ, FOIE GRAS : Du fructose des sodas à la maladie du foie, il n’y a qu’un pas
Actualité publiée il y a 4 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Les neurones s'y mettent aussi
Actualité publiée il y a 7 jours
PHOBIES: L'exposition inconsciente aux stimuli, la meilleure des thérapies?
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER et démences : Inhiber une seule protéine pour inverser la maladie
Actualité publiée il y a 2 jours
INSUFFISANCE CARDIAQUE : 3.000 pas en 30 mn pour s'éloigner de l’infarctus
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE : Le régime alimentaire peut-il changer la donne ?
Actualité publiée hier
CANCER du SEIN : Pourquoi il faut éviter le docétaxel
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : Mais quel est le poids réel de hérédité ?
Actualité publiée hier
PARKINSON : Cibler les mitochondries pour booster les neurones
Actualité publiée hier
PLAIES et VIEILLISSEMENT CUTANÉ : Le processus qui évite la cicatrice et comble les rides
Actualité publiée il y a 2 jours
DIABÈTE de type 1 : Un seul gène à modifier pour un nouveau pancréas ?
Actualité publiée il y a 2 jours
CRISE CARDIAQUE: L’anticancéreux qui régénère le tissu cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
CERVEAU SOCIAL: Sans dopamine point d'attachement
Actualité publiée il y a 3 jours
MICROBIOME INTESTINAL : Façonné par les gènes, il fait le risque métabolique
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ : Et si l’on faisait mentir les cellules de graisse ?
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME : L’IRM cérébrale peut le dépister
Actualité publiée il y a 4 jours
ADDITIFS : Ils chamboulent le microbiome de la muqueuse aux bactéries intestinales
Actualité publiée il y a 4 jours
SCHIZOPHRÉNIE : La vitamine B à dose élevée permet de réduire les symptômes
Actualité publiée il y a 4 jours
MAL de DOS : Contre la douleur, Valium ou placebo, c’est idem
Actualité publiée il y a 5 jours
ALIMENTATION, OBÉSITÉ : Un seul excès suffit à casser le métabolisme
Actualité publiée il y a 5 jours
GROSSESSE : Pourquoi son déroulement dépend aussi du sexe du bébé
Actualité publiée il y a 5 jours
PLAIE DIABÉTIQUE: Comment les NETs sabotent la cicatrisation
Actualité publiée il y a 5 jours
Syndrome du CÔLON IRRITABLE : L’enzyme à inhiber pour inhiber les symptômes
Actualité publiée il y a 6 jours
MUSIQUE: Plaisir musical, sexuel ou alimentaire, même voie neurochimique
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques