34977 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

BONBONS: Les enfants, premiers exposés aux nanoparticules de dioxyde de titane


Actualité publiée le 26-02-2012
Environmental Science & Technology

Les enfants seraient les plus exposés aux nanoparticules de dioxyde de titane (TiO2) en raison de leur consommation de bonbons, selon cette étude publiée dans Environmental Science & Technology, la revue de l’American Chemical Society. Un vrai bilan sur les quantités de nanomatériaux contenues dans nos produits de consommation courants qui vient renforcer la préoccupation croissante sur leurs éventuells effets sur la santé et l'environnement.

Le Pr Paul Westerhoff de l’Arizona State University et ses collègues soulignent que le dioxyde de titane est un additif commun à de nombreux produits de consommation, de la peinture à l'alimentation en passant par les cosmétiques. Le dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire est classé cancérigène possible pour l’homme (2B), par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) depuis 2007, considéré comme un perturbateur des fonctions cérébrales par une étude du CEA d’octobre 2011 (portant sur la présence de nanoparticules dans les crèmes solaires que l’Afssaps recommande de ne pas utiliser)… L’Europe est consciente des risques et une directive (78/176/CEE) du Conseil de l’Europe considère que les déchets provenant de l'industrie du dioxyde de titane présentent des risques préjudiciables pour la santé de l'homme ainsi que pour l'environnement.

Notre corps « libère » des nanoparticules qui passent à travers les mailles des usines de traitement des eaux usées pour se retrouver dans les lacs et les rivières. Une seule étude, signalent les auteurs, avait déjà été menée sur les niveaux de dioxyde de titane dans quelques produits commerciaux. Les chercheurs ont donc acheté et testé des aliments, des produits de soins personnels, des peintures et des adhésifs. 36% des particules sont inférieures à 100 nm (voir tableau ci-contre) dans au moins une de leurs dimensions et se dispersent facilement dans l'eau sous forme de colloïdes assez stables.

Les aliments les plus riches en TiO2 incluent les bonbons, chewing gums, et autres friandises. Parmi les produits de soins personnels, les dentifrices et les crèmes solaires contiennent, en moyenne, 1% à plus de 10% de leur poids en titane ! En revanche, les crèmes de soin, en dépit de leur couleur blanche, la plupart des shampooings, déodorants, crèmes à raser contiennent les niveaux les plus bas en titane (<0,01 μg / mg). Pour plusieurs produits pharmaceutiques très consommés, la teneur en titane varie de moins de la limite de détection (0,0001 μg Ti / mg) à un maximum de 0,014 μg de Ti / mg.

Bonbons, guimauves et glaces : L’équipe conclut que les enfants consomment plus de dioxyde de titane que les adultes parce les sucreries comme les bonbons, guimauves et glaces sont parmi les produits à plus hauts niveaux de dioxyde de titane. L’exposition typique pour un adulte (américain) a été évaluée de l'ordre de 1 mg par kilogramme de poids corporel/par jour.

L’étude précise l’ensemble des produits testés et leur teneur en dioxyde de titane. Mais les chercheurs insistent sur la nécessité de réguler les teneurs dans les produits alimentaires car ce sont de loin, les plus susceptibles de représenter un risque potentiel pour la santé des humains et des animaux et de contaminer l'environnement.

Source: Environmental Science & Technology 2012, 46 (4), pp 2242–2250 DOI: 10.1021/es204168d « Titanium Dioxide Nanoparticles in Food and Personal Care Products

Lire aussi: INFECTIONS NOSOCOMIALES: Les dangers du dioxyde de titane à l’hôpital -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 26/02/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Nutrition-obésité
Environnement
Santé de l'Enfant
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer
Actualité publiée il y a 4h28mn
TABAGISME: L'interdire dans les lieux publics réduit bien les méfaits du tabagisme passif
Actualité publiée il y a 4h29mn
ALZHEIMER: Perte de poids importante à l'âge mûr, marqueur précoce de démence?
Actualité publiée il y a 4h30mn
OBÉSITÉ: Trop de fructose durant la grossesse déprogramme le métabolisme fœtal
Actualité publiée hier
PARKINSON: Plus de 25 ans avant, les chutes annoncent déjà la maladie
Actualité publiée hier
CRISE CARDIAQUE: Risque, survie et récupération, tout est dans la forme physique!
Actualité publiée hier
CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale
Actualité publiée hier
HORLOGE BIOLOGIQUE: Et si on écoutait un peu nos gènes ?
Actualité publiée il y a 2 jours
DIABÈTE: Une heure passée assis de trop, c’est 20% de risque en plus
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE: Un petit déjeuner protéiné modère l'apport calorique de la journée
Actualité publiée il y a 2 jours
ALLAITEMENT: Le microbiome du lait maternel détermine le microbiote de l'enfant
Actualité publiée il y a 2 jours
CHIRURGIE et PLAIES VASCULAIRES: Un matériau biodégradable pour une juste cicatrisation
Actualité publiée il y a 2 jours
TABAGISME PASSIF: Il prend la tête et donne du ventre aux enfants
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: Une cuisine mal rangée incite à grignoter
Actualité publiée il y a 3 jours
PLAIES INFECTÉES: L’electro-stimulation efficace contre l’infection
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER: Le mito-amorçage pour détecter les anticancéreux efficaces
Actualité publiée il y a 3 jours
CERVEAU: Ils décodent ses signaux à la vitesse de la perception
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: L’interrupteur épigénétique qui rend l’un maigre et l’autre obèse
Actualité publiée il y a 6 jours
PSYCHO: Le bien-vivre son âge a un effet direct sur la santé
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Les flavonoïdes des fruits qui favorisent la perte de poids
Actualité publiée il y a 7 jours
DOULEUR CHRONIQUE: Elle dévaste le cerveau et le système immunitaire
Actualité publiée il y a 7 jours
SOINS de PANSEMENT: Les grands axes de progrès dans la cicatrisation des plaies
Actualité publiée il y a 4 jours
Maladies de l'INTESTIN: Les neurones prêtent main forte aux cellules immunitaires
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER en France: Des données de survie hétérogènes mais encourageantes
Actualité publiée il y a 4 jours
CYBERTHÉRAPIE: Vaincre ses peurs grâce à la réalité virtuelle
Actualité publiée il y a 4 jours
AUTISME: De nouvelles preuves sur le lien avec l'obésité et le diabète chez la mère
Actualité publiée il y a 4 jours
ÉDITION du GÉNOME: Autorisation à des fins de recherche sur l'embryon
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER du SEIN: Une alimentation riche en fibres dès l’adolescence pour réduire le risque
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER du SEIN: Des indices épigénétiques déjà présents dans le tissu sain
Actualité publiée il y a 4 jours
SCLÉROSE latérale amyotrophique : Un traitement stoppe sa progression chez la souris
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques