35967 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

PESTICIDES et polluants: L’exposition aux PCB réduit la fécondité


Actualité publiée le 16-11-2012
Environmental Health Perspectives

Jusqu’à 30% de temps en plus pour concevoir et tomber enceinte, en bref d’importants « retards de grossesse » sont liés à l'exposition à certains pesticides, PCB, ou autres polluants de l’environnement. Cette étude des National Institutes of Health publiée dans l’édition du 14 novembre de la revue Environmental Health Perspectives confirme l’effet toxique des polluants environnementaux sur la reproduction humaine, identifie un certain nombre de PCB en cause et souligne la nécessité d'autres études prospectives.

Les PCB (polychlorobiphényles), des produits chimiques principalement utilisés comme réfrigérants et lubrifiants dans les équipements électriques, font partie de la famille des polluants organochlorés persistants et incluent des substances chimiques industrielles et des pesticides. Dans de nombreux cas, ces composés se retrouvent dans les sols, l'eau et dans la chaîne alimentaire. Résistants, ils peuvent persister dans l'environnement durant des décennies. Certains de ces composés, comme les polluants organochlorés lipophiles s'accumulent même dans les tissus adipeux. D’autres, comme les perfluorés sont présents dans les vêtements, les meubles, les adhésifs, les emballages alimentaires, les revêtements de cuisson anti-adhérents ou encore les gaines d’isolation des fils électriques.

Si de nombreux effets sur la santé humaine ont déjà été suggérés, cette étude a examiné tout particulièrement leurs effets sur la fertilité humaine et  le lien entre exposition et probabilité de grossesse. L’étude, menée de 2005 à 2009, a porté sur 501 couples participant à l'enquête LIFE (Longitudinal Investigation of Fertility and the Environment) qui examinait la relation entre la fécondité et l'exposition aux produits chimiques environnementaux. Une analyse précédente de LIFE avait conclu à l’association entre des niveaux sanguins élevés en plomb et en cadmium et des retards de grossesse. Les couples ont fourni des échantillons de sang pour l'analyse des composés organochlorés (PCB) et perfluorés (PFC). Les femmes ont tenu un journal de leurs cycles menstruels et des tests de grossesse à domicile. Les chercheurs ont calculé la probabilité de grossesse en fonction de la concentration de ces composés dans le sang. Un ratio <1 indiquant un temps plus long pour obtenir une grossesse, un ratio >1 un temps plus court.

Les ratios les plus faibles donc les grossesses les plus attendues interviennent chez des couples dont la femme a été exposée au PCB 167 (FOR : 0,79, IC 95% de 0,64 à 0,97) et l’homme au PCB 138 (FOR 0,71, IC 95% 0,52, 0,98). Une exposition élevée de la femme aux PCB 118, 167, 209, ainsi qu’au perfluorooctane sulfonamide et une exposition chez l’homme aux PCB 138, 156, 157, 167, 170, 172, et 209, entraîne une diminution du ratio de 17 à 29%. *FOR= fecundability odds ratio

Les auteurs précisent que certains des retards pourraient être liés à l'exposition combinée à de multiples produits chimiques, ce qui doit faire l’objet d’autres recherches. Le Pr Germain Buck Louis, directeur du Département Epidémiologie de l’Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development (NICHD-NIH) auteur principal de l’étude, conseille concrètement de limiter son exposition en évitant le « gras » de la viande et du poisson, et globalement sa consommation de produits d'origine animale.

Source: Environmental Health Perspectives doi:10.1289/ehp.1205301 November 14, 2012 Persistent Environmental Pollutants and Couple Fecundity: The LIFE Study (Visuel© Yen-yu Shih - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les PCB, les Pesticides


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 16/11/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Santé de la Femme
Environnement
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
DOULEURS au PIED : Dis-moi où tu as mal, je te dirai tes comorbidités
Actualité publiée il y a 2h31mn
SOJA : Le secret de son bénéfice est dans l’équol
Actualité publiée il y a 1h29mn
ARTHRITE PSORIASIQUE : Quand la dépression fait passer le pso de la peau aux articulations
Actualité publiée il y a 1h28mn
PARKINSON : L’antibiotique capable de stopper la neurodégénérescence
Actualité publiée hier
CANCER du SEIN : L’exercice physique, la plus bénéfique des options pour la récupération
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE : Ce n’est pas un pot-pourri de maladies !
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ INFANTILE et alimentation : Les parents sont-ils toujours de bon conseil ?
Actualité publiée hier
HORLOGE BIOLOGIQUE: La remettre à l'heure arrête la tumeur
Actualité publiée hier
NICOTINE, DROGUES : L’accoutumance des parents est-elle héréditaire ?
Actualité publiée hier
GROSSESSE et ANTI-ÉPILEPTIQUES : L’étude qui veut rassurer
Actualité publiée il y a 2 jours
COGNITION PERSÉVÉRANTE : Pourquoi il ne faut pas rapporter ses problèmes de travail à la maison
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE : L'ostéomyélite chronique, un vrai facteur déclencheur
Actualité publiée il y a 2 jours
SOIN des PLAIES : Des nanoparticules d'argent au chocolat
Actualité publiée il y a 2 jours
STRESS : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Perdre du poids après la ménopause, c’est possible !
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ, FOIE GRAS : Du fructose des sodas à la maladie du foie, il n’y a qu’un pas
Actualité publiée il y a 6 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Les neurones s'y mettent aussi
Actualité publiée il y a 9 jours
PHOBIES: L'exposition inconsciente aux stimuli, la meilleure des thérapies?
Actualité publiée il y a 5 jours
ALZHEIMER et démences : Inhiber une seule protéine pour inverser la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
INSUFFISANCE CARDIAQUE : 3.000 pas en 30 mn pour s'éloigner de l’infarctus
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE : Le régime alimentaire peut-il changer la donne ?
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER du SEIN : Pourquoi il faut éviter le docétaxel
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : Mais quel est le poids réel de hérédité ?
Actualité publiée il y a 3 jours
PARKINSON : Cibler les mitochondries pour booster les neurones
Actualité publiée il y a 3 jours
PLAIES et VIEILLISSEMENT CUTANÉ : Le processus qui évite la cicatrice et comble les rides
Actualité publiée il y a 4 jours
DIABÈTE de type 1 : Un seul gène à modifier pour un nouveau pancréas ?
Actualité publiée il y a 4 jours
CRISE CARDIAQUE: L’anticancéreux qui régénère le tissu cardiaque
Actualité publiée il y a 4 jours
CERVEAU SOCIAL: Sans dopamine point d'attachement
Actualité publiée il y a 5 jours
MICROBIOME INTESTINAL : Façonné par les gènes, il fait le risque métabolique
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ : Et si l’on faisait mentir les cellules de graisse ?
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques