36028 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

Pressings et perchloroéthylène: Risques cancérigènes et neuro pour les riverains aussi


Actualité publiée le 21-02-2012
RES-EPA

Le perchloroéthylène, c’est le solvant encore utilisé dans 90% des pressings. Etre exposé au perchloroéthylène, c’est un risque de toxicité pour le système nerveux central (SNC), les reins, le foie, le système immunitaire et hématologique et le système de reproduction et un risque accru probable de cancer. Pourtant 15.000 personnes restent exposées de manière chronique, directement ou indirectement. Le Réseau Environnement Santé qui soutient les victimes du perchloroéthylène, alerte à nouveau les pouvoirs publics, mettant en évidence le retard français en matière de prévention et de substitution.

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, le RES, l’association Génération Futures et l’association de défense des victimes d’émanations de perchloroéthylène des pressings (ADVEPP) a souhaité attirer l’attention sur le cas du perchloroéthylène, un solvant utilisé dans les pressings. Le perchloroéthylène est un solvant toxique, classé par l’IARC cancérogène probable chez l’homme (du groupe 2A), mais toujours utilisé dans plus de 90% des pressings (cancérogène, mais aussi neurotoxique, hépatotoxique et néphrotoxique). Chaque année, 1 million de litres de perchloroéthylène soit environ 8.200 tonnes sont utilisées, entraînant l’exposition professionnelle de 15.000 personnes.

Les professionnels et… les voisins : Lorsque les vapeurs de perchloroéthylène s'échappent de la machine, non seulement les professionnels du nettoyage mais ou les habitants demeurant à proximité sont exposés à ces vapeurs capables de traverser 3 épaisseurs de béton… Car le perchloroéthylène est absorbé par inhalation, par voie orale et par la peau. Cette exposition des voisins est pourtant dument reconnue par le Haut Conseil de la Santé publique qui écrit, en juin 2010 : « Afin de protéger les occupants des locaux voisins, il pourra s’avérer indispensable de procéder à la fermeture temporaire de l’installation en cause afin de faire procéder aux mesures correctives qui s’imposent ».

 

De nombreux effets reconnus : Selon l’Environmental Protection Agency (EPA), l’Agence sanitaire américaine, un certain nombre de cibles de la toxicité de l'exposition chronique au tétrachloroéthylène ont été identifiées dans des études publiées menées sur l’animal et sur l’Homme. Ces cibles incluent le système nerveux central (SNC), les reins, le foie, le système immunitaire et hématologique et le système de reproduction. En général, les effets neurologiques sont associés à une exposition par inhalation de tétrachloroéthylène.

Nous nous sommes récemment faits l’écho d’une étude publiée dans les Annals of Neurology  qui confirme qu’une exposition professionnelle répétée au le trichloroéthylène (TCE) et au perchloroéthylène (PERC) multiplie le risque de maladie de Parkinson, respectivement par 6 et par 10.

 

Pourtant, écrit le RES, il existe des alternatives… le nettoyage au mouillé, l’utilisation du Silicone Liquide (procédé GreenEarth, utilisé par Disneyland), d’hydrocarbures et l’utilisation du dioxyde de carbone liquéfié. Ainsi, le Danemark dès 2003 et les Etats-Unis, en 2006 ont interdit l'installation de nouveaux pressings utilisant le perchloroéthylène.

 

La France ne doit pas être en retrait, alerte le RES, qui appelle, dans l’attente de sa demande de rencontre avec la Ministre de l’Environnement, les pouvoirs publics à prendre réellement la mesure des problèmes de santé publique posés par le perchloroéthylène.

 

Sources : EPA Tetrachloroethylene (Perchloroethylene) A TOXICOLOGICAL REVIEW -RES Conférence Journée mondiale contre le Cancer et Annals of Neurology Supplement of 136th Annual Meeting of the American Neurological Association Published Online: November 14, 2011 DOI:10.1002/ana.22629.“ Solvent Exposures and Parkinson's Disease Risk in Twins" via Eurekalert (AAAS) “NIH-funded twin study finds occupational chemical exposure may be linked to Parkinson's risk “ et “Parkinson's disease risk greater in those exposed to trichloroethylene »

Lire aussi : PARKINSON: Trichloro et perchloroéthylène liés au développement de la maladie -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Environnement
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
CANCER GASTRO : L'exercice aide pendant la chimio
Actualité publiée il y a 8h38mn
OBÉSITÉ : C’est le cancer du foie qui guette les jeunes hommes en surpoids
Actualité publiée hier
ZIKA : Détecter l’infection, il y a une app mobile pour ça
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL : Une démonstration de ses effets sur l'humeur et le comportement
Actualité publiée hier
DÉPRESSION : Le cerveau a son propre système de décompression
Actualité publiée hier
SOMMEIL : Qui en a le plus besoin, les hommes ou les femmes ?
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE : Bientôt un vrai médicament efficace ?
Actualité publiée il y a 5 jours
ALIMENTATION vs STRESS : Les légumes apaisent la détresse émotionnelle des femmes
Actualité publiée il y a 3 jours
STRESS de la vie : Ce qui fait le plus de mal et à qui
Actualité publiée il y a 6 jours
PROBIOTIQUES : Pourquoi il ne faut pas les prendre à la légère
Actualité publiée il y a 8 jours
CANCER COLORECTAL : C’est le mode de vie qui fait le risque
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER: Un test sanguin de détection révolutionnaire
Actualité publiée il y a 2 jours
SOMMEIL : Plus de 9 heures par nuit prédisent le risque de démence
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE : Pourquoi hommes et femmes gèrent différemment la douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE : Une inflammation systémique, du corps, du cerveau et de la moelle épinière
Actualité publiée il y a 3 jours
Le MICROBIOTE a son propre système de sécurité en cas de dysbiose
Actualité publiée il y a 3 jours
CRISE CARDIAQUE : Pour le diagnostic tout est dans la plaque
Actualité publiée il y a 2 jours
VITILIGO, ALOPÉCIE : Les inhibiteurs de JAK pourraient changer la vie
Actualité publiée il y a 2 jours
PSYCHO : La modestie intellectuelle n’est pas un défaut !
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER : Trouver les mots justes fait la solidité du couple
Actualité publiée il y a 4 jours
DÉCLIN COGNITIF : Du jus de myrtilles pour booster la cognition
Actualité publiée il y a 4 jours
GÉNÉTIQUE : Quid en cas d'explosion du nombre de copies lors de la fécondation
Actualité publiée il y a 4 jours
BIOLOGIE CELLULAIRE : Mais comment 2 organites coopèrent au sein de la cellule ?
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ : La thérapie par vibrations aussi efficace que l'exercice régulier ?
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL : Une bonne nuit c’est comme gagner à la loterie !
Actualité publiée il y a 5 jours
Transplantation du MICROBIOTE FÉCAL : Du lyophilisé contre C. difficile
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER du SEIN : HRDetect, le modèle qui détecte les tumeurs BRCA déficientes
Actualité publiée il y a 6 jours
BRÛLURES : Le gel de curcumine réduit la douleur, l'inflammation, la cicatrice
Actualité publiée il y a 6 jours
COMPÉTENCES : Ouvrir le spectre d’expertise des généralistes, mais comment ?
Actualité publiée il y a 6 jours
SOMMEIL à 2 : Êtes-vous bien thermo et chrono-compatibles ?
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques