35493 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

INTERACTIONS: Mélanger ces deux médicaments? Demandez à Dr Google


Actualité publiée le 13-03-2013
Science Now

C’est le titre de cette étude relayée par Science Now (AAAS) qui montre que l’analyse des données de termes du moteur de recherche révèle plus vite que les services de pharmacovigilance de l’Agence américaine du Médicament (FDA), les nouvelles interactions médicamenteuses responsables d’effets secondaires.

L’analyse des requêtes effectuées sur Google, Bing ou autres moteurs de recherche peuvent en effet révéler les conséquences dangereuses d’interactions médicamenteuses encore inconnues par les autorités sanitaires, et même détecter des risques médicaux liés à de nouveaux médicaments, qui auraient échappé aux essais cliniques. Car les effets secondaires des médicaments passent fréquemment inaperçus avant leur mise sur le marché, car ils se retrouvent alors utilisés par un bien plus grand nombre de personnes, ce qui aboutit à la détection d’effets secondaires, parfois sévères, mais ne touchant qu’une toute petite proportion de patients. Les effets secondaires des interactions médicamenteuses, tout particulièrement, peuvent n’être que très difficilement détectables lors des études précédant leur mise sur le marché. Seul outil, les rapports de pharmacovigilance qui remontent aux agences du Médicament.

Le nombre de recherches sur un symptôme, un indicateur précieux : Tout comme Google Flu Trends révèle l’évolution des épidémies de grippe en suivant le nombre de recherches liés à la grippe, les requêtes de recherches sur des combinaisons de médicaments et les effets secondaires possibles permettent aux chercheurs d'identifier des effets imprévus, explique Nigam Shah, chercheur à l'Université de Stanford (Palo Alto, Californie). Lorsque beaucoup de personnes effectuent des recherches sur un symptôme, c’est bien une information en soi.

On communique mieux avec Dr Google qu’avec son médecin : En tous cas plus souvent et en première intention. Alors que de nombreux effets néfastes ne seront pas signalés au médecin, une inquiétude donnera lieu à une requête en ligne ou à un message à ses amis. Avec la collaboration de Microsoft (Internet Explorer), les chercheurs ont analysé les requêtes de recherche sur quelques symptômes et médicaments sur les moteurs  Google, Bing et Yahoo! Et ont procédé à l’analyse de 82 millions de requêtes provenant de 6 millions de visiteurs uniques.

L’exemple de l’interaction « paroxétine » et « pravastatine » : L'équipe de recherche a analysé ces requêtes sur les 2 termes « paroxétine » et « pravastatine » puis sur chaque médicament pris individuellement, afin de vérifier si les utilisateurs cherchaient aussi « hyperglycémie », un effet secondaire possible ou d'autres symptômes du même type. Avant même que les effets secondaires de la combinaison médicamenteuse soient connus, un utilisateur sur 10 se renseignait déjà sur l’hyperglycémie. Après examen de 62 autres combinaisons de 2 médicaments, les chercheurs constatent que ce système de datamining prédit correctement les effets indésirables possibles.Vers une informatique biomédicale ? Les moteurs de recherche pourraient donc contribuer à envoyer des informations de pharmacovigilance précieuses pour les agences sanitaires. Tout un domaine qui reste à explorer.

Source: Science Now Should You Mix Those Two Drugs? Ask Dr. Google (Visuel © Anthony DiChello - Fotolia.com)

Lire aussi: GOOGLE FLU TRENDS : SUIVRE LA GRIPPE A EN TEMPS REEL et en 3 secondes


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 13/03/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Médicament
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement?
Actualité publiée il y a 6 jours
MÉMOIRE: La stimuler la nuit avec la stimulation cérébrale magnétique
Actualité publiée il y a 3 jours
MÉNOPAUSE: Des facteurs de croissance cellulaire pour redémarrer les ovaires
Actualité publiée il y a 5 jours
ARRÊT du TABAC: 3 mois d’abstinence pour retrouver sa dopamine!
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER COLORECTAL: Curcumine et silymarine, la piste phytochimique
Actualité publiée il y a 2 jours
ANTIBIORÉSISTANCE: Les superbactéries planquent leurs métallo-ß-lactamases
Actualité publiée il y a 4 jours
INFERTILITÉ masculine: Le gène qui régule les canaux déférents
Actualité publiée hier
INSUFFISANCE CARDIAQUE: Sa prévalence pourrait tripler d’ici 2060
Actualité publiée hier
CERVEAU: Comment son supercalculateur donne un sens au monde
Actualité publiée il y a 2 jours
CHUTES du patient âgé: Des capteurs détectent le risque à 3 semaines
Actualité publiée hier
CANCER: L'approche métronomique qui fige la progression tumorale
Actualité publiée hier
VISION: Et si les cannabinoïdes pouvaient contribuer à l’améliorer?
Actualité publiée il y a 2 jours
MICROBIOTE INTESTINAL: Il impacte aussi la réponse aux médicaments
Actualité publiée il y a 2 jours
CERVEAU et NUTRITION: Le cerveau c’est le chef !
Actualité publiée hier
CANCER PRIMITIF INCONNU: Le test épigénétique qui diagnostique l'origine de la tumeur
Actualité publiée il y a 3 jours
L’EXERCICE à 65 ans pour réduire de moitié son risque cardiaque
Actualité publiée il y a 3 jours
LAIT MATERNEL: Le sucre naturel qui protège les bébés contre une infection mortelle
Actualité publiée il y a 3 jours
ZIKA: Il s’attaque aussi aux fibres sensorielles
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers
Actualité publiée il y a 4 jours
ALZHEIMER: THC et autres cannabinoïdes pourraient bien être neuroprotecteurs
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses
Actualité publiée il y a 5 jours
CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL et APPRENTISSAGE : Les alterner permet de mieux mémoriser
Actualité publiée il y a 5 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Une bonne dose éloigne la psychose
Actualité publiée il y a 6 jours
VITAMINE D: Carence in utero et troubles de l’apprentissage chez l’enfant
Actualité publiée il y a 6 jours
ÉPILEPSIE: La pompe ionique qui éteint la crise au niveau du pixel neuronal
Actualité publiée il y a 6 jours
MÉNOPAUSE: Thérapie hormonale, quel vrai risque de cancer du sein?
Actualité publiée il y a 7 jours
OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer
Actualité publiée il y a 7 jours
ÉPILEPSIE: Les antiépileptiques fauteurs aussi de troubles psychotiques?
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER de l’ŒSOPHAGE: Les brûlures d’estomac, signes d’un risque de cancer?
Actualité publiée il y a 8 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques