36158 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

PLACEBOS: Prescrits bien plus souvent qu’on ne le pense !


Actualité publiée le 22-03-2013
PLoS ONE

97%, c’est la proportion de médecins (britanniques) qui déclarent avoir prescrit des "placebos" à leurs patients, des placebos, au sens de traitements dont l’effet n’est pas prouvé face à une pathologie donnée, au sens d’examens superflus ou au sens de médicaments sans principe actif. Ces résultats, publiés dans l’édition du 20 mars de la revue PLoS ONE, suggèrent que la prescription et l’utilisation des placebos sont plus répandues qu’on ne le pense –ici au Royaume-Uni- et surtout, que les médecins eux-mêmes, pensent encore que les placebos peuvent « aider » les patients.

Ces chercheurs des universités d'Oxford et de Southampton ont interrogé en ligne 783 médecins et constatent que, au moins une fois au cours de leur carrière,  

·         97% des médecins ont utilisé des traitements placebos au sens du « mésusage » : Il s’agit de traitements dont l’effet n’est pas démontré face à la pathologie à traiter (comme, par ex., des antibiotiques pour traiter une infection virale), ou plus communément, d’examens physiques ou d’analyses biologiques prescrites uniquement pour rassurer les patients.

·         12% ont utilisé des placebos, au sens de supposés médicaments sans aucun principe actif.

 

« Les médecins ne cherchent pas à tromper les patients», explique le Dr Jeremy Howick, co-auteur de l'étude, « ils croient clairement que les placebos peuvent aider les patients ». Quel que soit le « type » de placebo considéré, l’objectif pour le médecin est d’induire un effet psychologique et rassurer un patient en demande de traitement ou d’examen. Cependant, seul un médecin sur 3 se déclare d’accord, pour rassurer un patient, pour prescrire un placebo sans principe actif, alors que 84% jugent acceptable de prescrire un examen ou un médicament à principe actif pour rassurer les patients.

 

Cette utilisation et acceptation généralisées des placebos est compatible avec les précédentes études menées, bien qu’en contradiction avec l’éthique, les preuves scientifiques, la réduction des dépenses de santé.  Pourtant l’étude montre « la bonne foi «  des médecins dans un objectif de soulager les patients. Des résultats qui suggèrent la nécessité de communiquer sur la prescription à bon escient, tant auprès des médecins que des patients.

 

Source: PLoS ONE March 20, 2013 doi:10.1371/journal.pone.0058247 Placebo Use in the United Kingdom: Results from a National Survey of Primary Care Practitioners

Lire aussi: PLACEBO: Le mystère de l’effet enfin élucidé?

PLACEBO : ça marche, même en toute connaissance de cause ? -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Médicament
Espace médecin
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PLAIES CHRONIQUES : Un hydrogel au chitosane, pour une cicatrisation humide et antibactérienne
Actualité publiée hier
NUTRITION : L’alimentation n'est pas une simple somme de nutriments
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL : Il influe sur les vaisseaux du cerveau jusqu’au risque d’AVC
Actualité publiée hier
DIABÈTE GESTATIONNEL : Attention aux températures élevées durant la grossesse
Actualité publiée hier
MICROBIOME INTESTINAL : Le système nerveux entérique, notre second cerveau ?
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ : La petite pilule qui se gonfle dans l'estomac
Actualité publiée il y a 3 jours
SÉCURITÉ des SOINS : L'âge du médecin associé au risque de décès des patients ?
Actualité publiée il y a 6 jours
Le MANQUE de SOMMEIL montre son vrai visage
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ : Et si l’eau gazeuse faisait grossir ?
Actualité publiée il y a 9 jours
EXERCICE : Quelle pratique à 50 ans et plus pour une meilleure santé cognitive ?
Actualité publiée il y a 9 jours
PLAIES CHRONIQUES : La voie des antimiRs pour relancer la cicatrisation
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE : La cryothérapie locale pour soulager la douleur
Actualité publiée il y a 3 jours
RISQUE MÉDICAL : Les médecins doivent être mieux formés à reconnaître les erreurs
Actualité publiée il y a 3 jours
DIAGNOSTIC : Une microscopie pour réduire les chirurgies du cancer du sein
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉNOPAUSE : Précoce, elle prédit le risque d'insuffisance cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ : La gastroplastie non chirurgicale montre son efficacité
Actualité publiée il y a 2 jours
ACCESSIBILITÉ : Le système qui décrypte la télé pour les personnes sourdes et aveugles
Actualité publiée il y a 4 jours
PERSONNALITÉ : Le meilleur rempart contre l’informatisation de votre emploi
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER de l’Enfant : Une vidéo pour remplacer l'anesthésie pendant la radiothérapie
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ : La fin d’un paradoxe ?
Actualité publiée il y a 5 jours
Maladie COELIAQUE : Le vaccin qui protège contre l'exposition accidentelle au gluten
Actualité publiée il y a 5 jours
ANOSMIE : Les cellules souches du nez pour recréer l’odorat
Actualité publiée il y a 5 jours
CONTRACEPTION : Une pilule à base de plantes et sans hormones ?
Actualité publiée il y a 6 jours
MÉNOPAUSE : Traitement hormonal et risque accru de perte auditive
Actualité publiée il y a 6 jours
MICROBIOTE: Insécurité alimentaire, insécurité mentale
Actualité publiée il y a 6 jours
DYSTROPHIE MUSCULAIRE : Des stéroïdes oui mais en prise hebdomadaire
Actualité publiée il y a 7 jours
FIBRILLATION AURICULAIRE: Retarder les anticoagulants, c’est risquer la démence
Actualité publiée il y a 7 jours
EXERCICE : Le bon choix est celui qui met de bonne humeur
Actualité publiée il y a 7 jours
ARTHROSE et OBÉSITÉ : Pourquoi la perte de poids est une priorité
Actualité publiée il y a 7 jours
EBOLA : Les survivants d'Ebola en gardent une signature rétinienne unique
Actualité publiée il y a 8 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques