35751 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

PLACEBOS: Prescrits bien plus souvent qu’on ne le pense !


Actualité publiée le 22-03-2013
PLoS ONE

97%, c’est la proportion de médecins (britanniques) qui déclarent avoir prescrit des "placebos" à leurs patients, des placebos, au sens de traitements dont l’effet n’est pas prouvé face à une pathologie donnée, au sens d’examens superflus ou au sens de médicaments sans principe actif. Ces résultats, publiés dans l’édition du 20 mars de la revue PLoS ONE, suggèrent que la prescription et l’utilisation des placebos sont plus répandues qu’on ne le pense –ici au Royaume-Uni- et surtout, que les médecins eux-mêmes, pensent encore que les placebos peuvent « aider » les patients.

Ces chercheurs des universités d'Oxford et de Southampton ont interrogé en ligne 783 médecins et constatent que, au moins une fois au cours de leur carrière,  

·         97% des médecins ont utilisé des traitements placebos au sens du « mésusage » : Il s’agit de traitements dont l’effet n’est pas démontré face à la pathologie à traiter (comme, par ex., des antibiotiques pour traiter une infection virale), ou plus communément, d’examens physiques ou d’analyses biologiques prescrites uniquement pour rassurer les patients.

·         12% ont utilisé des placebos, au sens de supposés médicaments sans aucun principe actif.

 

« Les médecins ne cherchent pas à tromper les patients», explique le Dr Jeremy Howick, co-auteur de l'étude, « ils croient clairement que les placebos peuvent aider les patients ». Quel que soit le « type » de placebo considéré, l’objectif pour le médecin est d’induire un effet psychologique et rassurer un patient en demande de traitement ou d’examen. Cependant, seul un médecin sur 3 se déclare d’accord, pour rassurer un patient, pour prescrire un placebo sans principe actif, alors que 84% jugent acceptable de prescrire un examen ou un médicament à principe actif pour rassurer les patients.

 

Cette utilisation et acceptation généralisées des placebos est compatible avec les précédentes études menées, bien qu’en contradiction avec l’éthique, les preuves scientifiques, la réduction des dépenses de santé.  Pourtant l’étude montre « la bonne foi «  des médecins dans un objectif de soulager les patients. Des résultats qui suggèrent la nécessité de communiquer sur la prescription à bon escient, tant auprès des médecins que des patients.

 

Source: PLoS ONE March 20, 2013 doi:10.1371/journal.pone.0058247 Placebo Use in the United Kingdom: Results from a National Survey of Primary Care Practitioners

Lire aussi: PLACEBO: Le mystère de l’effet enfin élucidé?

PLACEBO : ça marche, même en toute connaissance de cause ? -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 22/03/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Médicament
Espace médecin
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
MALADIES CHRONIQUES: Croquer quelques noix pour éloigner le risque
Actualité publiée il y a 3h28mn
PARKINSON : Et si la maladie commençait dans le microbiote ?
Actualité publiée il y a 8h22mn
FAUSSE COUCHE : Pas besoin de trop attendre avant la prochaine tentative
Actualité publiée il y a 8h22mn
CICATRISATION des plaies : Électrocuter le biofilm pour l’éliminer
Actualité publiée il y a 8h23mn
SYNDROME DOULOUREUX régional complexe: La seule vision de la douleur peut faire très mal!
Actualité publiée il y a 8h24mn
CANCER: Près de 9 millions de décès en 2015
Actualité publiée hier
SPIRITUALITÉ: La transcendance procure aussi sa récompense
Actualité publiée hier
TROUBLES VEINEUX ou simple confort ? Trouver et observer la bonne compression
Actualité publiée il y a 3 jours
LONGÉVITÉ: Mais quel est le sport qui permet de vivre le plus longtemps ?
Actualité publiée il y a 2 jours
e-CIGARETTE: Arômes et niveaux néfastes d'aldéhydes
Actualité publiée il y a 2 jours
CRISE CARDIAQUE : Chaque minute sans défibrillateur diminue le taux de survie de 10%
Actualité publiée il y a 3 jours
SCLÉROSE en PLAQUES : Pourquoi certaines thérapies ne marchent pas
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER: L’hallucinogène psilocybine pour soulager l'anxiété et la dépression
Actualité publiée il y a 3 jours
CICATRISATION : Les dommages aux tissus essentiels à la reprogrammation cellulaire!
Actualité publiée il y a 3 jours
VITAMINE D: Elle réduit l’incidence des incidents respiratoires aigus chez le patient âgé
Actualité publiée il y a 3 jours
SIDA : L’espoir de l’anneau vaginal antirétroviral
Actualité publiée il y a 4 jours
ASPIRINE: Grands bénéfices pour petits maux d’estomac
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: La mutation qui déclenche l’apparition précoce de la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
VITAMINE D: Comment s’y retrouver ?
Actualité publiée il y a 4 jours
IMMUNOMÉTABOLISME: Et si tout passait par le microbiote ?
Actualité publiée il y a 4 jours
FONCTION VESTIBULAIRE: Notre capacité d’équilibre moteur décline dès 40 ans
Actualité publiée il y a 5 jours
CICATRISATION : Pourquoi elle est ralentie avec l’âge
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ: Le récepteur qui favorise l’action satiété des fibres
Actualité publiée il y a 5 jours
COCAÏNE: Un nouveau test rapide pour la détecter
Actualité publiée il y a 5 jours
PARENTALITÉ: La réponse émotionnelle du père affecte le comportement de l’enfant
Actualité publiée il y a 9 jours
L’ALCOOL fait-il grossir ?
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Pourquoi l’aspartame ne favorise pas la perte de poids, au contraire
Actualité publiée il y a 11 jours
PHOBIES: La récompense, la meilleure des thérapies ?
Actualité publiée il y a 8 jours
SOMNOLENCE POST-PANDRIALE: La faute aux protéines et au sel!
Actualité publiée il y a 12 jours
GRAISSE ABDOMINALE: 53 variantes génétiques qui font le risque cardiométabolique
Actualité publiée il y a 12 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques