35223 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

VISITE MÉDICALE: Effets secondaires, les médecins sont-ils bien informés?


Actualité publiée le 11-04-2013
Journal of General Internal Medicine

A l’heure de la réorganisation de la visite médicale des laboratoires pharmaceutiques en France, cette étude de l’Université de Colombie-Britannique (Canada) montre des médecins généralement mal informés sur les effets secondaires des médicaments au cours de ces visites. Selon l’étude, publiée dans l’édition du 10 avril du Journal of General Internal Medicine, la majorité des médecins généralistes recevraient peu ou pas d'informations sur les effets secondaires, via la visite médicale, et restent dans l’ensemble, toujours sensibles, dans leur intention de prescription, à l’effet de la visite. A noter, l'étude a été menée en 2009 et 2010.

Cette étude, présentée aujourd’hui comme la plus complète sur la visite médicale pharmaceutique, a été menée à partir de questionnaires remplis par des médecins après chaque visite médicale concernant un médicament. Les chercheurs de l'UBC, l’Université d’York, de Montréal, de Californie et de Toulouse ont recruté les médecins participants à partir des fichiers de médecins généralistes de 4 sites, Vancouver, Montréal, Sacramento et Toulouse.

Parmi les médecins contactés, 255 ont accepté de participer et des informations ont été recueillies par questionnaires remplis par ces 255 médecins à la suite d’un total de 1.692 visites médicales, de mai 2009 à Juin 2010. L’objectif était d’évaluer les informations apportées par le visiteur médical sur l’innocuité des médicaments.

L’analyse montre que dans la majorité des cas –sauf en France-, les visiteurs médicaux n'ont fourni aucune information sur les effets secondaires les plus fréquents ou les plus sévères ou sur le type de patients qui ne devrait pas utiliser le médicament.

·         La bonne délivrance des données de sécurité reste limitée à 1,7% des visites,

·         La délivrance de « quelques informations » sur les effets secondaires vs aucune information, est plus fréquente à Toulouse (61%- Voir histogramme du haut) qu'à Montréal et à Vancouver (34%) ou Sacramento (39%),

·         les événements indésirables graves sont rarement mentionnés, seulement lors de 5 à 6% des visites médicales sur les 4 sites,

·         pourtant 45% des visites prises en compte dans l’étude concernaient des médicaments éthiques à risques secondaires pouvant être graves.

·         Les médecins considèrent néanmoins la qualité de l'information scientifique soit bonne ou soit excellente dans 54% des visites et se déclarent « prêts à prescrire » dans 64% des cas (Voir schéma ci-contre, pour Toulouse).

Barbara Mintzes, auteur principal de l’étude, explique que quel que soit le pays d’étude, en pratique aucun contrôle n’est (nétait) exercé sur les visites et peu de sanctions sont réellement appliquées en cas de « promotion » trompeuse ou inexacte. Ainsi, les risques secondaires graves ne sont mentionnés que dans 6% des cas, selon cette étude. La France se détache néanmoins « du lot », et le terrain effectué à Toulouse montre que les médecins de Toulouse sont plus susceptibles d'être informés des effets secondaires par la visite médicale, par rapport aux médecins canadiens ou américains. Les chercheurs attribuent ces résultats aux normes de réglementation plus strictes pour la promotion des médicaments en France.

Source: Journal of General Internal Medicine April 2013 Pharmaceutical Sales Representatives and Patient Safety: A Comparative Prospective Study of Information Quality in Canada, France and the United States (Visuels UCB : 1er schéma : quantité d'information donnée à un médecin sur les bénéfices et les effets

indésirables au cours d'une visite d’un visiteur médical- 2d schéma : Disposition des médecins interrogés (ici à Toulouse) peu après une visite médicale, à prescrire le médicament)

 


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 11/04/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Médicament
Espace médecin
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
PIED DIABÉTIQUE: Le nouveau traitement par injection qui réduit le risque d’amputation
Actualité publiée il y a 6h14mn
VIEILLISSEMENT: Le gène de la rousseur, la nouvelle piste anti-âge
Actualité publiée il y a 7h15mn
NANOTECHNOLOGIE: Un thermomètre 20.000 fois plus petit qu'un cheveu
Actualité publiée il y a 9h21mn
BINGE DRINKING: Un coupe-circuit cérébral contre les excès
Actualité publiée il y a 9h17mn
PUNAISES de LIT: Elles ont leurs préférences en matière de literie
Actualité publiée il y a 9h18mn
POLLUTION et CANCERS: Les preuves s’accumulent contre les particules
Actualité publiée hier
DÉPRESSION: Ces nutraceutiques qui peuvent booster les antidépresseurs
Actualité publiée hier
CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE: La musicothérapie rétablit une qualité de vie
Actualité publiée hier
DOULEUR: Le lien social nous apporte plus d’endorphines que la morphine
Actualité publiée il y a 2 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Quelques minutes de pratique intense sont tout aussi bénéfiques
Actualité publiée il y a 2 jours
L'OBÉSITÉ INFANTILE sévère touche désormais plus de 4 millions de jeunes américains
Actualité publiée il y a 2 jours
Pas assez de SOMMEIL, trop de cholestérol!
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER: Des nanoparticules équipées pour désarmer la tumeur
Actualité publiée il y a 2 jours
GRIPPE: Un risque d’émergence d’une nouvelle souche porcine
Actualité publiée il y a 3 jours
ULCÈRE du PIED DIABÉTIQUE: Pourquoi l’attitude du patient est déterminante
Actualité publiée il y a 3 jours
GROSSESSE: L’embryon se défend tout seul contre ses cellules défectueuses
Actualité publiée il y a 3 jours
TRAUMA CÉRÉBRAL: L’évaluer par simple test sanguin
Actualité publiée il y a 3 jours
FRUCTOSE: Il modifie des centaines de gènes du cerveau
Actualité publiée il y a 5 jours
ASPIRINE: Au quotidien et à faible dose, finalement une panacée contre le cancer?
Actualité publiée il y a 7 jours
MODE DE VIE: Pourquoi tous les seniors devraient avoir un chien
Actualité publiée il y a 9 jours
SANTÉ MENTALE: Quelle efficacité de la pensée positive?
Actualité publiée il y a 10 jours
SEXUALITÉ: L'absence de perspectives entraîne des choix plus risqués
Actualité publiée il y a 7 jours
VITAMINE D: L’absence de carence tient le cancer à distance
Actualité publiée il y a 8 jours
Transplantation du MICROBIOTE FÉCAL: Elle altère le fonctionnement du cerveau
Actualité publiée il y a 4 jours
SOMMEIL: La première nuit, loin de chez lui, le cerveau reste en alerte
Actualité publiée il y a 4 jours
MUSCULATION: Entretenir son capital musculaire, c’est prolonger son espérance de vie
Actualité publiée il y a 5 jours
RÉGIME MÉDITERRANÉEN: Il limite les récidives chez les patients cardiaques
Actualité publiée il y a 5 jours
CICATRISATION et esthétique: Quelles mesures pour réduire la cicatrice ?
Actualité publiée il y a 5 jours
FIBROMYALGIE: La migraine aggrave et déclenche ses symptômes
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques