36046 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

VISITE MÉDICALE: Effets secondaires, les médecins sont-ils bien informés?


Actualité publiée le 11-04-2013
Journal of General Internal Medicine

A l’heure de la réorganisation de la visite médicale des laboratoires pharmaceutiques en France, cette étude de l’Université de Colombie-Britannique (Canada) montre des médecins généralement mal informés sur les effets secondaires des médicaments au cours de ces visites. Selon l’étude, publiée dans l’édition du 10 avril du Journal of General Internal Medicine, la majorité des médecins généralistes recevraient peu ou pas d'informations sur les effets secondaires, via la visite médicale, et restent dans l’ensemble, toujours sensibles, dans leur intention de prescription, à l’effet de la visite. A noter, l'étude a été menée en 2009 et 2010.

Cette étude, présentée aujourd’hui comme la plus complète sur la visite médicale pharmaceutique, a été menée à partir de questionnaires remplis par des médecins après chaque visite médicale concernant un médicament. Les chercheurs de l'UBC, l’Université d’York, de Montréal, de Californie et de Toulouse ont recruté les médecins participants à partir des fichiers de médecins généralistes de 4 sites, Vancouver, Montréal, Sacramento et Toulouse.

Parmi les médecins contactés, 255 ont accepté de participer et des informations ont été recueillies par questionnaires remplis par ces 255 médecins à la suite d’un total de 1.692 visites médicales, de mai 2009 à Juin 2010. L’objectif était d’évaluer les informations apportées par le visiteur médical sur l’innocuité des médicaments.

L’analyse montre que dans la majorité des cas –sauf en France-, les visiteurs médicaux n'ont fourni aucune information sur les effets secondaires les plus fréquents ou les plus sévères ou sur le type de patients qui ne devrait pas utiliser le médicament.

·         La bonne délivrance des données de sécurité reste limitée à 1,7% des visites,

·         La délivrance de « quelques informations » sur les effets secondaires vs aucune information, est plus fréquente à Toulouse (61%- Voir histogramme du haut) qu'à Montréal et à Vancouver (34%) ou Sacramento (39%),

·         les événements indésirables graves sont rarement mentionnés, seulement lors de 5 à 6% des visites médicales sur les 4 sites,

·         pourtant 45% des visites prises en compte dans l’étude concernaient des médicaments éthiques à risques secondaires pouvant être graves.

·         Les médecins considèrent néanmoins la qualité de l'information scientifique soit bonne ou soit excellente dans 54% des visites et se déclarent « prêts à prescrire » dans 64% des cas (Voir schéma ci-contre, pour Toulouse).

Barbara Mintzes, auteur principal de l’étude, explique que quel que soit le pays d’étude, en pratique aucun contrôle n’est (nétait) exercé sur les visites et peu de sanctions sont réellement appliquées en cas de « promotion » trompeuse ou inexacte. Ainsi, les risques secondaires graves ne sont mentionnés que dans 6% des cas, selon cette étude. La France se détache néanmoins « du lot », et le terrain effectué à Toulouse montre que les médecins de Toulouse sont plus susceptibles d'être informés des effets secondaires par la visite médicale, par rapport aux médecins canadiens ou américains. Les chercheurs attribuent ces résultats aux normes de réglementation plus strictes pour la promotion des médicaments en France.

Source: Journal of General Internal Medicine April 2013 Pharmaceutical Sales Representatives and Patient Safety: A Comparative Prospective Study of Information Quality in Canada, France and the United States (Visuels UCB : 1er schéma : quantité d'information donnée à un médecin sur les bénéfices et les effets

indésirables au cours d'une visite d’un visiteur médical- 2d schéma : Disposition des médecins interrogés (ici à Toulouse) peu après une visite médicale, à prescrire le médicament)

 


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Médicament
Espace médecin
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
ALLAITEMENT MATERNEL : Quels effets sur l’intelligence de l’enfant
Actualité publiée il y a 4h22mn
HYDRATATION : Elle commence par la peau
Actualité publiée il y a 5h09mn
OBÉSITÉ, DIABÈTE : Pourquoi l’exercice n’a pas sur tout le monde les mêmes effets
Actualité publiée il y a 5h08mn
ALCOOL : Sa consommation modérée réduit certains risques cardiovasculaires
Actualité publiée il y a 5h10mn
SANTÉ PUBLIQUE et vaccination : Et si le médecin était beaucoup plus proactif ?
Actualité publiée il y a 5h10mn
SOMMEIL : Pourquoi les éléphants ne dorment que 2 heures par nuit ?
Actualité publiée hier
VIEILLISSEMENT : La protéine qui repousse les effets de l’âge et fait repousser les cheveux
Actualité publiée il y a 4 jours
LONGÉVITÉ : La signature génomique qui prédit la durée de vie
Actualité publiée il y a 4 jours
SOMMEIL : Plus de 9 heures par nuit prédisent le risque de démence
Actualité publiée il y a 8 jours
MICROBIOTE INTESTINAL : Une démonstration de ses effets sur l'humeur et le comportement
Actualité publiée il y a 7 jours
DÉPRESSION : Le cerveau a son propre système de décompression
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER : Les aléas de la réplication ADN y sont pour les 2 tiers
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ : De l’émergence de formes génétiques rares
Actualité publiée hier
MICROBIOTE INTESTINAL : Il y a les bonnes et les mauvaises bactéries
Actualité publiée hier
SÉDENTARITÉ : Pourquoi les ados paresseux risquent des problèmes osseux
Actualité publiée il y a 2 jours
ESCARRES : La compétence infirmière fait chuter leur incidence
Actualité publiée il y a 2 jours
PARENTALITÉ : Et si les mères plus âgées étaient de meilleures mères ?
Actualité publiée il y a 2 jours
ECZÉMA INFECTÉ chez l’ENFANT : Aucun avantage significatif des antibiotiques
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE : Le patch au cannabis qui soulage la douleur neuropathique
Actualité publiée il y a 3 jours
PSORIASIS : Pourquoi le sexe-ratio est inversé dans le pso
Actualité publiée il y a 3 jours
HORLOGE BIOLOGIQUE : Les astrocytes, ces étoiles gardiennes du temps
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ, DIABÈTE: Sur l’efficacité des programmes d'exercices intenses sur quelques minutes
Actualité publiée il y a 3 jours
VISION : Un nano-implant wifi pour restaurer la vue
Actualité publiée il y a 3 jours
ALCOOL et BOISSONS ÉNERGISANTES: Le double effet déficience et stimulation
Actualité publiée il y a 4 jours
SANTÉ OSSEUSE : La muscu favorise la formation osseuse chez l'homme
Actualité publiée il y a 4 jours
CROHN, MICI : La supériorité des traitements biologiques à guérir la muqueuse intestinale
Actualité publiée il y a 4 jours
POLYARTHRITE RHUMATOÏDE : Le collagène à nouveau au centre du diagnostic
Actualité publiée il y a 5 jours
CONTRACEPTION : La pilule protège ou augmente le risque de certains cancers ?
Actualité publiée il y a 5 jours
PROTHÈSE: Une peau synthétique à énergie solaire !
Actualité publiée il y a 5 jours
APNÉE chez l’Enfant : Ne pas la traiter, c’est le priver d’un peu de matière grise
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques