35435 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

VISITE MÉDICALE: Effets secondaires, les médecins sont-ils bien informés?


Actualité publiée le 11-04-2013
Journal of General Internal Medicine

A l’heure de la réorganisation de la visite médicale des laboratoires pharmaceutiques en France, cette étude de l’Université de Colombie-Britannique (Canada) montre des médecins généralement mal informés sur les effets secondaires des médicaments au cours de ces visites. Selon l’étude, publiée dans l’édition du 10 avril du Journal of General Internal Medicine, la majorité des médecins généralistes recevraient peu ou pas d'informations sur les effets secondaires, via la visite médicale, et restent dans l’ensemble, toujours sensibles, dans leur intention de prescription, à l’effet de la visite. A noter, l'étude a été menée en 2009 et 2010.

Cette étude, présentée aujourd’hui comme la plus complète sur la visite médicale pharmaceutique, a été menée à partir de questionnaires remplis par des médecins après chaque visite médicale concernant un médicament. Les chercheurs de l'UBC, l’Université d’York, de Montréal, de Californie et de Toulouse ont recruté les médecins participants à partir des fichiers de médecins généralistes de 4 sites, Vancouver, Montréal, Sacramento et Toulouse.

Parmi les médecins contactés, 255 ont accepté de participer et des informations ont été recueillies par questionnaires remplis par ces 255 médecins à la suite d’un total de 1.692 visites médicales, de mai 2009 à Juin 2010. L’objectif était d’évaluer les informations apportées par le visiteur médical sur l’innocuité des médicaments.

L’analyse montre que dans la majorité des cas –sauf en France-, les visiteurs médicaux n'ont fourni aucune information sur les effets secondaires les plus fréquents ou les plus sévères ou sur le type de patients qui ne devrait pas utiliser le médicament.

·         La bonne délivrance des données de sécurité reste limitée à 1,7% des visites,

·         La délivrance de « quelques informations » sur les effets secondaires vs aucune information, est plus fréquente à Toulouse (61%- Voir histogramme du haut) qu'à Montréal et à Vancouver (34%) ou Sacramento (39%),

·         les événements indésirables graves sont rarement mentionnés, seulement lors de 5 à 6% des visites médicales sur les 4 sites,

·         pourtant 45% des visites prises en compte dans l’étude concernaient des médicaments éthiques à risques secondaires pouvant être graves.

·         Les médecins considèrent néanmoins la qualité de l'information scientifique soit bonne ou soit excellente dans 54% des visites et se déclarent « prêts à prescrire » dans 64% des cas (Voir schéma ci-contre, pour Toulouse).

Barbara Mintzes, auteur principal de l’étude, explique que quel que soit le pays d’étude, en pratique aucun contrôle n’est (nétait) exercé sur les visites et peu de sanctions sont réellement appliquées en cas de « promotion » trompeuse ou inexacte. Ainsi, les risques secondaires graves ne sont mentionnés que dans 6% des cas, selon cette étude. La France se détache néanmoins « du lot », et le terrain effectué à Toulouse montre que les médecins de Toulouse sont plus susceptibles d'être informés des effets secondaires par la visite médicale, par rapport aux médecins canadiens ou américains. Les chercheurs attribuent ces résultats aux normes de réglementation plus strictes pour la promotion des médicaments en France.

Source: Journal of General Internal Medicine April 2013 Pharmaceutical Sales Representatives and Patient Safety: A Comparative Prospective Study of Information Quality in Canada, France and the United States (Visuels UCB : 1er schéma : quantité d'information donnée à un médecin sur les bénéfices et les effets

indésirables au cours d'une visite d’un visiteur médical- 2d schéma : Disposition des médecins interrogés (ici à Toulouse) peu après une visite médicale, à prescrire le médicament)

 


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 11/04/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Médicament
Espace médecin
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
SÉDENTARITÉ: 8 heures d’ordi, 1 heure d’exercice imposée
Actualité publiée hier
MÈRE-FOETUS: Un placenta sur puce pour comprendre le processus
Actualité publiée hier
SUTURE: Le fil intelligent qui transmet des données wifi sur la plaie
Actualité publiée hier
VIH: Des marqueurs cellulaires qui balisent les réservoirs
Actualité publiée hier
ANTIBIORÉSISTANCE: Notre nez lui, sait lutter contre les superbactéries
Actualité publiée il y a 2 jours
DOULEUR NEUROPATHIQUE: Le paradoxe de la substance P, nocicepteur et antidouleur
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER: Un ostéosarcome vieux d’1 million d’années
Actualité publiée il y a 2 jours
AUTISME: Un test d’audition pour le détecter chez les nouveau-nés?
Actualité publiée il y a 2 jours
HYPERACTIVITÉ (TDAH): Les médicaments oui mais quel bilan?
Actualité publiée il y a 3 jours
MALADIES OCULAIRES: Une goutte de thérapie génique dans chaque œil?
Actualité publiée il y a 3 jours
BINGE WATCHING: Trop longtemps face à l’écran et votre sang se fige aussi
Actualité publiée il y a 3 jours
SUICIDE: Un taux plus élevé chez les épileptiques
Actualité publiée il y a 3 jours
FIBROMYALGIE: Doubler le traitement pour diviser la douleur?
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ: L’impossibilité d’atteindre la récompense ou la satiété
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER de l’OVAIRE: La biopsie liquide détecte la récidive avant la récidive
Actualité publiée il y a 4 jours
PLAIES INFECTÉES: Un thermogel pour brûler les bactéries résistantes
Actualité publiée il y a 4 jours
DÉPRESSION: Et si l’on travaillait l’action plutôt que la pensée?
Actualité publiée il y a 7 jours
ALCOOL: Le risque de cancer commence au premier verre
Actualité publiée il y a 7 jours
VITAMINE D: Soleil modérément, aliments et suppléments
Actualité publiée il y a 9 jours
DÉCLIN COGNITIF: L’exercice mental pour l’exécution, l’exercice physique pour la mémoire
Actualité publiée il y a 9 jours
SANTÉ MUSCULAIRE: Des extraits de grenade contre le vieillissement
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER de la PEAU: Remonter à la toute toute première cellule tumorale
Actualité publiée il y a 8 jours
VIH, VHB et VHC: Les TROD pour un dépistage combiné des populations à risque
Actualité publiée il y a 5 jours
HÔPITAL: No #PokemonGo, merci !
Actualité publiée il y a 5 jours
ALLAITEMENT MATERNEL: La lactoferrine réduit le risque d'infection chez le prématuré
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAC, ALCOOL, on arrête tout en même temps!
Actualité publiée il y a 5 jours
MICROBIOME et ÉVOLUTION: Des millions d’années de symbiose entre nous et nos microbes
Actualité publiée il y a 6 jours
ÉPILEPSIE: Des neuroprotecteurs de la plasticité cérébrale
Actualité publiée il y a 5 jours
MALADIES de FAMILLE: Pas toujours héréditaires!
Actualité publiée il y a 6 jours
CRANBERRIES: Comment leurs flavanols repoussent les bactéries
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques