35751 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

NEURO: Comment le cerveau décide qu’il est temps de faire une pause


Actualité publiée le 05-02-2013
PNAS

C’est une équipe française de l’Inserm qui nous apporte, dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) cet éclairage sur la manière dont notre cerveau décide qu’il est temps d’arrêter. Cette décision qui s'articule autour d’un signal spécifique dans l’insula gagne en intensité avec l’effort mais prend également en compte le gain espéré.

Une théorie classique du processus de décision serait que le cerveau évalue les coûts et les bénéfices de l'effort exercé à un moment donné. Mais comment décide-t-il qu’il est temps d’arrêter un travail ? L’équipe de recherche de l‘Inserm, menée par Mathias Pessiglione, a émis l'hypothèse que l'intensité puis la dissipation d'un signal du cerveau déclenche cette décision d'arrêt et de reprise. Pour tester leur hypothèse, les auteurs ont invité 39 participants à serrer une poignée en échange d'un paiement proportionnel à la durée de leur effort. L'intensité de l'effort s’affichait sur un écran d'ordinateur comme un thermomètre et les participants devaient garder un niveau supérieur à un certain seuil pour gagner de l'argent. Durant l’expérience, les auteurs enregistraient par IRMf (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle) et MEG (Magnétoencéphalographie), l'activité cérébrale des participants.

Le cerveau prend en compte les bénéfices mais évite l'épuisement : Les chercheurs identifient un signal dans l'insula postérieure, une région du cerveau impliquée dans la perception de douleur, qui s’accumule au cours de la montée de l'effort puis se dissipe durant la détente. Plus la difficulté de la tâche augmente, plus l'accumulation du signal s’accélère. Cependant les auteurs constatent aussi qu’une incitation financière va ralentir l'accumulation du signal et accélérer sa dissipation pendant le repos comme si elle minimisait l’effort. Ainsi, la courbe du signal cérébral varie en fonction de l’effort mais aussi de la récompense attendue de cet effort. Ces résultats suggèrent un mécanisme cérébral qui prend en compte les avantages tout en évitant l'épuisement, expliquent les auteurs.

En vitesse de croisière, le cerveau calibrerait ainsi, en permanence, son seuil d’épuisement en regard du gain possible mais, en situation de motivation, il serait prêt à repousser ses limites en régulant la sensibilité de cette zone du cerveau en fonction du bénéfice espéré.

Source: PNAS 2013 January 22, 2013, doi:10.1073/pnas.1211925110 Neurocomputational account of how the human brain decides when to have a break (Visuel © Yuri Arcurs - Fotolia.com)


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 05/02/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
MALADIES CHRONIQUES: Croquer quelques noix pour éloigner le risque
Actualité publiée il y a 3h21mn
PARKINSON : Et si la maladie commençait dans le microbiote ?
Actualité publiée il y a 8h16mn
FAUSSE COUCHE : Pas besoin de trop attendre avant la prochaine tentative
Actualité publiée il y a 8h15mn
CICATRISATION des plaies : Électrocuter le biofilm pour l’éliminer
Actualité publiée il y a 8h16mn
SYNDROME DOULOUREUX régional complexe: La seule vision de la douleur peut faire très mal!
Actualité publiée il y a 8h17mn
CANCER: Près de 9 millions de décès en 2015
Actualité publiée hier
SPIRITUALITÉ: La transcendance procure aussi sa récompense
Actualité publiée hier
TROUBLES VEINEUX ou simple confort ? Trouver et observer la bonne compression
Actualité publiée il y a 3 jours
LONGÉVITÉ: Mais quel est le sport qui permet de vivre le plus longtemps ?
Actualité publiée il y a 2 jours
e-CIGARETTE: Arômes et niveaux néfastes d'aldéhydes
Actualité publiée il y a 2 jours
CRISE CARDIAQUE : Chaque minute sans défibrillateur diminue le taux de survie de 10%
Actualité publiée il y a 3 jours
SCLÉROSE en PLAQUES : Pourquoi certaines thérapies ne marchent pas
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER: L’hallucinogène psilocybine pour soulager l'anxiété et la dépression
Actualité publiée il y a 3 jours
CICATRISATION : Les dommages aux tissus essentiels à la reprogrammation cellulaire!
Actualité publiée il y a 3 jours
VITAMINE D: Elle réduit l’incidence des incidents respiratoires aigus chez le patient âgé
Actualité publiée il y a 3 jours
SIDA : L’espoir de l’anneau vaginal antirétroviral
Actualité publiée il y a 4 jours
ASPIRINE: Grands bénéfices pour petits maux d’estomac
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: La mutation qui déclenche l’apparition précoce de la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
VITAMINE D: Comment s’y retrouver ?
Actualité publiée il y a 4 jours
IMMUNOMÉTABOLISME: Et si tout passait par le microbiote ?
Actualité publiée il y a 4 jours
FONCTION VESTIBULAIRE: Notre capacité d’équilibre moteur décline dès 40 ans
Actualité publiée il y a 5 jours
CICATRISATION : Pourquoi elle est ralentie avec l’âge
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ: Le récepteur qui favorise l’action satiété des fibres
Actualité publiée il y a 5 jours
COCAÏNE: Un nouveau test rapide pour la détecter
Actualité publiée il y a 5 jours
PARENTALITÉ: La réponse émotionnelle du père affecte le comportement de l’enfant
Actualité publiée il y a 9 jours
L’ALCOOL fait-il grossir ?
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Pourquoi l’aspartame ne favorise pas la perte de poids, au contraire
Actualité publiée il y a 11 jours
PHOBIES: La récompense, la meilleure des thérapies ?
Actualité publiée il y a 8 jours
SOMNOLENCE POST-PANDRIALE: La faute aux protéines et au sel!
Actualité publiée il y a 12 jours
GRAISSE ABDOMINALE: 53 variantes génétiques qui font le risque cardiométabolique
Actualité publiée il y a 12 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques