35562 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

NEURO: Comment le cerveau décide qu’il est temps de faire une pause


Actualité publiée le 05-02-2013
PNAS

C’est une équipe française de l’Inserm qui nous apporte, dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) cet éclairage sur la manière dont notre cerveau décide qu’il est temps d’arrêter. Cette décision qui s'articule autour d’un signal spécifique dans l’insula gagne en intensité avec l’effort mais prend également en compte le gain espéré.

Une théorie classique du processus de décision serait que le cerveau évalue les coûts et les bénéfices de l'effort exercé à un moment donné. Mais comment décide-t-il qu’il est temps d’arrêter un travail ? L’équipe de recherche de l‘Inserm, menée par Mathias Pessiglione, a émis l'hypothèse que l'intensité puis la dissipation d'un signal du cerveau déclenche cette décision d'arrêt et de reprise. Pour tester leur hypothèse, les auteurs ont invité 39 participants à serrer une poignée en échange d'un paiement proportionnel à la durée de leur effort. L'intensité de l'effort s’affichait sur un écran d'ordinateur comme un thermomètre et les participants devaient garder un niveau supérieur à un certain seuil pour gagner de l'argent. Durant l’expérience, les auteurs enregistraient par IRMf (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle) et MEG (Magnétoencéphalographie), l'activité cérébrale des participants.

Le cerveau prend en compte les bénéfices mais évite l'épuisement : Les chercheurs identifient un signal dans l'insula postérieure, une région du cerveau impliquée dans la perception de douleur, qui s’accumule au cours de la montée de l'effort puis se dissipe durant la détente. Plus la difficulté de la tâche augmente, plus l'accumulation du signal s’accélère. Cependant les auteurs constatent aussi qu’une incitation financière va ralentir l'accumulation du signal et accélérer sa dissipation pendant le repos comme si elle minimisait l’effort. Ainsi, la courbe du signal cérébral varie en fonction de l’effort mais aussi de la récompense attendue de cet effort. Ces résultats suggèrent un mécanisme cérébral qui prend en compte les avantages tout en évitant l'épuisement, expliquent les auteurs.

En vitesse de croisière, le cerveau calibrerait ainsi, en permanence, son seuil d’épuisement en regard du gain possible mais, en situation de motivation, il serait prêt à repousser ses limites en régulant la sensibilité de cette zone du cerveau en fonction du bénéfice espéré.

Source: PNAS 2013 January 22, 2013, doi:10.1073/pnas.1211925110 Neurocomputational account of how the human brain decides when to have a break (Visuel © Yuri Arcurs - Fotolia.com)


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 05/02/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
VIH: Aux US, les HSH se mettent au dépistage annuel
Actualité publiée il y a 3h18mn
PLAIES et NUTRITION: 5 aliments à privilégier pour mieux cicatriser
Actualité publiée il y a 3h13mn
FIBROMYALGIE: Bientôt un test de diagnostic génétique?
Actualité publiée il y a 3h20mn
LONGÉVITÉ: Perdre son père tôt dans la vie raccourcit d’1 an l’espérance de vie
Actualité publiée il y a 3h21mn
PRODUITS MÉNAGERS: Ces enzymes génétiquement modifiées, des allergènes en puissance
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Le fitbit n’est pas le bon choix pour la perte de poids
Actualité publiée hier
ALCOOL: On juge son ébriété à celle des autres
Actualité publiée hier
TABAC et INSUFFISANCE CARDIAQUE: Comment fumer épaissit la paroi du cœur
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Les femmes acceptent de mieux en mieux leurs rondeurs
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE: Une susceptibilité héréditaire ?
Actualité publiée il y a 2 jours
LYMPHOME: L’immunothérapie par CAR T-cells, une voie prometteuse vers la rémission
Actualité publiée il y a 2 jours
ALZHEIMER: La nicotine, des effets bénéfiques sur la mémoire?
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ: Même avec le mauvais gène, ce n’est pas une fatalité
Actualité publiée il y a 3 jours
SEXTING: Le Royaume-Uni publie ses lignes directrices
Actualité publiée il y a 3 jours
Maladie des GRIFFES du CHAT: Un câlin avec votre chat ne vous tuera pas
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER: L’enzyme qui décide si les cellules croissent, se divisent, ou meurent
Actualité publiée il y a 3 jours
GRIPPE et CONTRACEPTION: La pilule évite la conception, pas la grippe!
Actualité publiée il y a 4 jours
POLLUTION INTÉRIEURE: Les 10 composés les plus toxiques de la poussière domestique
Actualité publiée il y a 4 jours
GROSSESSE: Dépression au début, diabète gestationnel à suivre?
Actualité publiée il y a 4 jours
TÉLÉMÉDECINE: Aussi efficace pour le suivi de l'asthme infantile
Actualité publiée il y a 4 jours
PSYCHO: Vivre solo peut être un choix plus épanouissant que vivre en couple
Actualité publiée il y a 7 jours
FIBROMYALGIE: 5 approches non médicamenteuses efficaces contre la douleur
Actualité publiée il y a 9 jours
DÉPRESSION: Découverte d’un petit ARN responsable de grands effets
Actualité publiée il y a 5 jours
MÉMOIRE: Comment les grands moments de la vie font des flashbulb memories
Actualité publiée il y a 8 jours
POLLUTION et DIABÈTE: Un lien désormais confirmé
Actualité publiée il y a 11 jours
CANCER du CÔLON: Du gingembre pour une livraison thérapeutique ciblée
Actualité publiée il y a 7 jours
NUTRITION: 5 couleurs pour améliorer la qualité nutritionnelle des achats en supermarché
Actualité publiée il y a 5 jours
ANESTHÉSIE PÉDIATRIQUE: La tablette numérique, l‘anxiolytique non pharmacologique
Actualité publiée il y a 5 jours
CANNABIS: Ce sont maintenant 20 millions d’Américains qui en consomment régulièrement
Actualité publiée il y a 5 jours
PHARMACO: Sirtuines, leptine ou H2S, mais que sont devenues ces promesses moléculaires?
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques