35963 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

PARKINSON: Infections, vibrations, les facteurs en cause


Actualité publiée le 24-07-2012
Movement Disorders et American Journal of Epidemiology

Cette étude de l'Université de la Colombie-Britannique (Canada) conclut à un risque doublé, en cas de grippe sévère, de développer, un jour, une maladie de Parkinson. En revanche, l'inverse est vrai pour les personnes qui ont contracté une rougeole durant leur enfance, avec alors un risque réduit de 35% de développer la maladie de Parkinson. L’exposition professionnelle aux vibrations aurait, elle-aussi un impact. Conclusions simultanées dans deux revues, Movement Disorders et American Journal of Epidemiology.

Les causes ultimes de la maladie de Parkinson, un trouble handicapant du système nerveux marqué par la lenteur des mouvements, des tremblements, une rigidité et la perte d'équilibre ne sont pas entièrement connues, mais on soupçonne des causes environnementales, dont l’exposition à certaines infections virales et des causes professionnelles.

Et les virus ? Les chercheurs ont mené des entretiens avec 403 patients parkinsoniens et 405 personnes en bonne santé pour estimer la relation entre la MP et certaines infections virales. La grippe sévère associée à un risque double de développer, ultérieurement, la maladie de Parkinson (OR: 2,01 IC : 95% de 1,16 à 3.48), bien que cet effet semble atténué lorsque l’infection grippale s’est produite au moins 10 ans avant le diagnostic. En revanche, certaines maladies de l'enfance apparaissent comme inversement associée à la maladie de Parkinson, en particulier la rougeole qui réduit le risque de 35% (OR : 0,65 IC : 95% de 0,48 à 0,90).

Et les vibrations ? L'auteur principal, Anne Harris a également examiné si l'exposition professionnelle à des vibrations peut avoir un effet sur le risque de la maladie de Parkinson. Son autre étude, publiée dans l’American Journal of Epidemiology suggère que l'exposition professionnelle aux vibrations … diminue de 33% le risque de développer la maladie vs les personnes dont les emplois ne comportent pas cette exposition, sauf dans le cas où ces vibrations  sont d’intensité très élevée (conduite de motoneiges ou de bateaux à grande vitesse). Là,  le risque de développer la maladie de Parkinson s’avère bien plus élevé.

C’est le début d’un minutieux travail de détective épidémiologique, crucial dans l'identification des mécanismes déclencheurs de la maladie et nécessaire au le développement de stratégies de prévention efficaces, concluent les auteurs.

Sources: Movement Disorders online : 2 JUL 2012, DOI: 10.1002/mds.25077 Association of Parkinson's disease with infections and occupational exposure to possible vectors et Am. J. Epidemiol. (2012) doi: 10.1093/aje/kws017 online: July 12, 2012 Occupational Exposure to Whole-Body Vibration and Parkinson's Disease: Results From a Population-based Case-Control Study (Visuel © Kadmy - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur Parkinson


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 24/07/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
GROSSESSE et ANTI-ÉPILEPTIQUES : L’étude qui veut rassurer
Actualité publiée il y a 2h26mn
COGNITION PERSÉVÉRANTE : Pourquoi il ne faut pas rapporter ses problèmes de travail à la maison
Actualité publiée il y a 2h24mn
FIBROMYALGIE : L'ostéomyélite chronique, un vrai facteur déclencheur
Actualité publiée il y a 2h19mn
SOIN des PLAIES : Des nanoparticules d'argent au chocolat
Actualité publiée il y a 2h22mn
STRESS : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Perdre du poids après la ménopause, c’est possible !
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ, FOIE GRAS : Du fructose des sodas à la maladie du foie, il n’y a qu’un pas
Actualité publiée il y a 4 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Les neurones s'y mettent aussi
Actualité publiée il y a 7 jours
PHOBIES: L'exposition inconsciente aux stimuli, la meilleure des thérapies?
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER et démences : Inhiber une seule protéine pour inverser la maladie
Actualité publiée il y a 2 jours
INSUFFISANCE CARDIAQUE : 3.000 pas en 30 mn pour s'éloigner de l’infarctus
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE : Le régime alimentaire peut-il changer la donne ?
Actualité publiée hier
CANCER du SEIN : Pourquoi il faut éviter le docétaxel
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : Mais quel est le poids réel de hérédité ?
Actualité publiée hier
PARKINSON : Cibler les mitochondries pour booster les neurones
Actualité publiée hier
PLAIES et VIEILLISSEMENT CUTANÉ : Le processus qui évite la cicatrice et comble les rides
Actualité publiée il y a 2 jours
DIABÈTE de type 1 : Un seul gène à modifier pour un nouveau pancréas ?
Actualité publiée il y a 2 jours
CRISE CARDIAQUE: L’anticancéreux qui régénère le tissu cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
CERVEAU SOCIAL: Sans dopamine point d'attachement
Actualité publiée il y a 3 jours
MICROBIOME INTESTINAL : Façonné par les gènes, il fait le risque métabolique
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ : Et si l’on faisait mentir les cellules de graisse ?
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME : L’IRM cérébrale peut le dépister
Actualité publiée il y a 4 jours
ADDITIFS : Ils chamboulent le microbiome de la muqueuse aux bactéries intestinales
Actualité publiée il y a 4 jours
SCHIZOPHRÉNIE : La vitamine B à dose élevée permet de réduire les symptômes
Actualité publiée il y a 4 jours
MAL de DOS : Contre la douleur, Valium ou placebo, c’est idem
Actualité publiée il y a 5 jours
ALIMENTATION, OBÉSITÉ : Un seul excès suffit à casser le métabolisme
Actualité publiée il y a 5 jours
GROSSESSE : Pourquoi son déroulement dépend aussi du sexe du bébé
Actualité publiée il y a 5 jours
PLAIE DIABÉTIQUE: Comment les NETs sabotent la cicatrisation
Actualité publiée il y a 5 jours
Syndrome du CÔLON IRRITABLE : L’enzyme à inhiber pour inhiber les symptômes
Actualité publiée il y a 6 jours
MUSIQUE: Plaisir musical, sexuel ou alimentaire, même voie neurochimique
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques