35582 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

STRESS: Sa gestion au quotidien détermine la santé à 10 ans


Actualité publiée le 06-11-2012
Annals of Behavioral Medicine

Face aux stress de la vie quotidienne, êtes-vous plutôt « velcro » ou « téflon » ? Soumis à un facteur de stress, certains fulminent encore à la fin de la journée alors que sur d’autres, le stress va glisser, sans les atteindre. Contrairement à l’idée reçue, ce ne sont pas les facteurs de stress qui entraînent des problèmes de santé, c'est notre réaction à ces facteurs qui vont déterminer d’éventuelles conséquences sur la santé, et pour les 10 années à venir, explique cette étude de la Penn State, publiée dans l’édition d’octobre des Annals of Behavioral Medicine.

«Notre recherche montre que la façon dont on réagit à ce qui se passe dans notre vie peut prédire des  problèmes de santé chroniques dans les 10 ans à venir, indépendamment de l’état de santé actuel et du stress à venir», explique le Dr David Almeida, professeur de développement humain et familial. « Par exemple, si vous êtes stressé à cause du travail que vous avez à faire aujourd'hui, vous avez un risque de problèmes de santé dans les années qui viennent ».

Les auteurs ont travaillé sur les participants à la Midlife in the United States study (MIDUS), une étude nationale longitudinale sur la santé et le bien-être financée par le National Institute on Aging (NIA-NIH). L’équipe a étudié les relations entre les événements stressants de la vie quotidienne, les réactions des participants à ces événements et leur santé et leur bien-être 10 années plus tard. En fait, ils ont interrogé par téléphone 2.000 participants chaque nuit pendant 8 nuits consécutives sur ce qui leur était arrivé dans les 24 heures précédentes, les ont questionnés sur leur emploi du temps, leur humeur, leurs symptômes physiques, leur productivité au travail, et les événements stressants subis, tels que les embouteillages, les disputes ou conflits, ou la maladie d’un proche. «En demandant aux participants de se concentrer seulement sur les 24 dernières heures, nous avons été en mesure de reconstituer plusieurs journées dans la vie de quelqu'un et « le flux et le reflux » des expériences quotidiennes. Les chercheurs ont également prélevé des échantillons de salive chez ces 2.000 participants, à 4 moments différents sur cette période de 8 jours de suivi. A partir de la salive, les chercheurs ont pu déterminer le montant de cortisol, l'hormone du stress. Ils ont ensuite relié ces données aux informations démographiques, sanitaires, psychologiques et sociales des participants. Les auteurs ont fait ce travail deux fois, en 1995 et à nouveau en 2005 pour évaluer comment les expériences d’il y a 10 ans pouvaient être liées à la santé et au bien-être 10 années plus tard.

Des sujets « velcro » et des sujets « téflon » : L'équipe constate que les gens bouleversés ou marqués par les facteurs de stress quotidiens sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de santé chroniques, de douleurs, comme celle de l'arthrite, et de problèmes cardio-vasculaires…10 années plus tard. Chez certains, le moindre facteur de stress va coller à la peau jusqu'à la fin de la journée et chez d'autres, le stress quotidien glisse, sans effets. Certains types de personnes sont plus susceptibles d'éprouver du stress dans leur vie: Les jeunes, par exemple, ont plus de stress que les personnes âgées, les personnes ayant des capacités cognitives supérieures ont plus de stress que les personnes à faibles capacités cognitives et les personnes ayant des niveaux d’étude élevés également. La recherche montre ainsi que les personnes âgées de 65 ans et plus ont tendance à être plus réactives au stress que les plus jeunes, probablement parce qu'elles sont moins exposées à des stress élevés à ce stade de leur vie.

En conclusion, si le stress peut être le symptôme d’une vie pleine de difficultés, il peut aussi signifier que la personne est engagée dans un grand nombre d'activités et d'expériences. Et, si c'est le cas, réduire l'exposition aux facteurs de stress n'est pas une solution, il vaut mieux apprendre à mieux le gérer.

Source: Annals of Behavioral Medicine October 2012 Affective Reactivity to Daily Stressors and Long-Term Risk of Reporting a Chronic Physical Health Condition (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur le Stress

Lire aussi : Le STRESS, même léger, augmente le risque de décès

PSYCHO: Stressé? Alors souriez! -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 06/11/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
BORRÉLIOSE de LYME: Un plan national contre la tique
Actualité publiée il y a 2h23mn
SOINS DENTAIRES: 8 plombages, pas plus, sous peine d’exposition toxique au mercure
Actualité publiée il y a 11h04mn
GROSSESSE: Nausée du matin, grossesse menée à bien
Actualité publiée il y a 11h07mn
CANCER: Comment la tumeur évolue de la cellule à la métastase
Actualité publiée il y a 11h03mn
SURDITÉ ou AUDITION, même architecture neuronale dans le cortex auditif
Actualité publiée il y a 11h06mn
POLLUTION : 92% de la planète en danger
Actualité publiée hier
STIMULATION CÉRÉBRALE: On commence tout juste à comprendre ce qui se passe
Actualité publiée hier
LONGÉVITÉ: Le secret d’un ADN jeune à un âge avancé
Actualité publiée hier
SEL et ALIMENTATION: Les initiatives en Santé publique sont-elles efficaces?
Actualité publiée hier
CROHN: Un champignon identifié comme facteur clé de la maladie
Actualité publiée il y a 3 jours
PLAIES et NUTRITION: 5 aliments à privilégier pour mieux cicatriser
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ: Le tracker d'activité, pas le bon choix pour la perte de poids
Actualité publiée il y a 5 jours
POLLUTION INTÉRIEURE: Les 10 composés les plus toxiques de la poussière domestique
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Dompter sa faim et reconditionner son cerveau, c’est possible
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER: L’enzyme qui décide si les cellules croissent, se divisent, ou meurent
Actualité publiée il y a 7 jours
EXERCICE: L’endurance façonne la génétique et la mémoire musculaires
Actualité publiée il y a 2 jours
ARBOVIRUS: Comment pour infecter, ils bâillonnent le système immunitaire
Actualité publiée il y a 2 jours
OCYTOCINE: Hormone de l’amour ou de tout un état d’esprit?
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER du SEIN: L’exercice réduit la fatigue et booste la condition physique
Actualité publiée il y a 2 jours
PROPRIOCEPTION: Le 6è sens, bien plus qu’un feeling?
Actualité publiée il y a 3 jours
PALUDISME: Et si les moustiques préféraient les animaux aux hommes?
Actualité publiée il y a 3 jours
VIH: Aux US, les HSH se mettent au dépistage annuel
Actualité publiée il y a 4 jours
FIBROMYALGIE: Bientôt un test de diagnostic génétique?
Actualité publiée il y a 4 jours
LONGÉVITÉ: Perdre son père tôt dans la vie raccourcit d’1 an l’espérance de vie
Actualité publiée il y a 4 jours
PRODUITS MÉNAGERS: Ces enzymes génétiquement modifiées, des allergènes en puissance
Actualité publiée il y a 5 jours
ALCOOL: On juge son ébriété à celle des autres
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAC et INSUFFISANCE CARDIAQUE: Comment fumer épaissit la paroi du cœur
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ: Les femmes acceptent de mieux en mieux leurs rondeurs
Actualité publiée il y a 7 jours
FIBROMYALGIE: Une susceptibilité héréditaire ?
Actualité publiée il y a 7 jours
LYMPHOME: L’immunothérapie par CAR T-cells, une voie prometteuse vers la rémission
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques