34988 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

WORK ADDICT? En congé, la moitié des salariés reste connectée


Actualité publiée le 08-09-2013
APA

C’est une étude américaine, certes, mais qui montre que déconnecter du travail durant le weekend ou les vacances, devient, avec les tablettes, une tendance de plus en plus rare, et un recul de moins en moins souhaité, alors que la plupart des participants déclarent que rester connecté est bon pour la productivité et l'équilibre. Ce sondage publié par le Centre pour l'excellence organisationnelle de l'American Psychological Association, suggère que même si ces comportements peuvent avoir un effet néfaste sur le travail et la santé, la croyance actuelle dominante est que les nouvelles technologies présentent des avantages pour le travail.

 

Les résultats de ce sondage, mené par Harris Interactive pour l'American Psychological Association parlent d’eux-mêmes :

·         53% des salariés interrogés vérifient les messages professionnels au moins une fois par jour le week-end,

·         52% avant ou après le travail en cours de semaine,

·         54% quand ils sont absents pour maladie,

·         44% pendant les vacances.

 

C’est parfois positif de rester connecté : Si la majorité des répondants reconnaissent que notre société est trop « connectée »,

·         56% pensent que les technologies de communication permettent d’être plus productifs,

·         53% qu’elles offrent plus de souplesse.

et, au-delà d’une connexion permanente,

·         56% reconnaissent qu’elles facilitent le travail,

·         49% qu'elles ont un impact positif sur leurs relations avec les collègues,

·         71% qu’elles permettent de garder un contrôle sur ce qui se passe en dehors des heures ouvrables,

·         69% qu’elles permettent de mieux faire cadrer leur emploi avec leur vie personnelle.

 

…mais cela devient difficile  de faire une pause…Le psychologue David W. Ballard, correspondant du sondage à l’APA rappelle que des temps d'arrêt sont nécessaires pour se remettre du stress au travail et éviter l'épuisement professionnel, cependant ces temps d’arrêt n’impliquent pas forcément une complète « désintoxication numérique ». C’est cependant sans compter quelques petits effets collatéraux:

·         36% des répondants expliquent que ces technologies de communication augmentent leur charge de travail,

·         34% qu’il est plus difficile d'arrêter de penser au travail,

·         et 35% de faire une pause…

 

Les hommes plus connectés que les femmes : Les hommes vont vérifier plus fréquemment que les femmes les messages liés au travail et au moins quotidiennement pendant le week-end (59% vs 45%), en vacances (49% vs 37%) et en congé maladie (59 % vs 48%).

Les hommes voient en ces outils, plus que les femmes, un avantage en matière de flexibilité (56% vs 50%), pour les relations de travail (51% vs 46%) mais sont aussi plus critiques, invoquant plus largement les conflits travail-vie personnelle (26% vs 20%) ou l’impact négatif sur les relations personnelles (20% vs 14%).

Enfin, si les plus jeunes sont les plus professionnellement connectés, ce sont également les plus critiques. Par rapport aux usagers de 55 ans et plus, les 18-34 ans sont 3 fois plus nombreux à reprocher aux nouvelles technologies de les contraindre à travailler plus vite (32% vs 12%) et d’affecter négativement leurs relations en dehors du travail (25% vs 9%).

Des outils à utiliser selon les besoins, les compétences et les préférences de chaque individu, tel un outil qui répond à vos besoins, plutôt que l'inverse.

Source: American Psychological Association Communication Technology: Implications for Work and Well-Being Report

Lire aussi : ADOS et MOBILES: Connectés même durant leur sommeil !


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 08/09/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
Journée mondiale de l’ÉPILEPSIE : 4 axes pour une meilleure maîtrise des crises
Actualité publiée il y a 6h26mn
PRÉMATURITÉ: La musicothérapie apporte de l'humanité dans les soins
Actualité publiée il y a 8h15mn
EXERCICE: Pourquoi sa pratique en routine est bénéfique pour le muscle
Actualité publiée il y a 9h43mn
CANCER du SEIN: La méditation pour réduire le stress de la biopsie
Actualité publiée il y a 9h54mn
ALZHEIMER: L'effet neuroprotecteur de certains antihypertenseurs
Actualité publiée il y a 9h49mn
OBÉSITÉ: L'enzyme detox et naturelle qui élimine le glucose
Actualité publiée hier
PLAIES CHRONIQUES: Détecter l'infection au chevet du patient
Actualité publiée hier
DMLA: Les promesses des statines pour rétablir l’acuité visuelle
Actualité publiée hier
PSYCHO: Pourquoi les émotions positives ne sont pas toujours positives
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE: La consommation d’alcool réduit le handicap et la douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
DOULEUR CHRONIQUE: La méditation réduit de 20% les niveaux de douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER du SEIN: 1 sur 2 pourrait être évité par un mode de vie sain après la ménopause
Actualité publiée il y a 3 jours
DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer
Actualité publiée il y a 3 jours
TABAGISME: L'interdire dans les lieux publics réduit bien les méfaits du tabagisme passif
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER: Perte de poids importante à l'âge mûr, marqueur précoce de démence?
Actualité publiée il y a 3 jours
Syndrome du CÔLON IRRITABLE et déficit en vitamine D
Actualité publiée le 06-02-2016
MICROBIOTE: Quand nos bactéries se battent pour notre santé
Actualité publiée le 06-02-2016
Maladie de CROHN : Traitements, réponse du microbiote et dysbiose intestinale
Actualité publiée le 06-02-2016
ALIMENTATION: Les fibres c'est bien, varier leurs sources, c'est mieux
Actualité publiée le 06-02-2016
VITAMINE D : Elle prolonge la rémission dans la maladie de Crohn
Actualité publiée le 06-02-2016
VIEILLISSEMENT: Protéger notre intestin protège notre immunité
Actualité publiée le 06-02-2016
OBÉSITÉ : Un supplément à base de fibres, pour garder un poids de santé
Actualité publiée le 06-02-2016
OBÉSITÉ: Trop de fructose durant la grossesse déprogramme le métabolisme fœtal
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: Plus de 25 ans avant, les chutes annoncent déjà la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
CRISE CARDIAQUE: Risque, survie et récupération, tout est dans la forme physique!
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale
Actualité publiée il y a 4 jours
HORLOGE BIOLOGIQUE: Et si on écoutait un peu nos gènes ?
Actualité publiée il y a 5 jours
DIABÈTE: Une heure passée assis de trop, c’est 20% de risque en plus
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ INFANTILE: Un petit déjeuner protéiné modère l'apport calorique de la journée
Actualité publiée il y a 5 jours
ALLAITEMENT: Le microbiome du lait maternel détermine le microbiote de l'enfant
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques