35435 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

Etiquetage NUTRITIONNEL: Ceux qui lisent les étiquettes restent plus minces!


Actualité publiée le 14-09-2012
Agricultural Economics

Cette équipe internationale de scientifiques a regardé si, finalement, il existait une association entre le fait de lire les étiquettes des produits alimentaires et l'obésité, en particulier chez les femmes. Selon cette étude, réalisée à partir de données américaines et publiée dans l’édition du 13 septembre de la revue Agricultural Economics, les consommatrices qui consultent ces étiquettes…pèsent, en moyenne, tout de même, près de 4 kilogrammes de moins.

Les auteurs des Universités du Tennessee, de Santiago de Compostela et du Norwegian Institute for Agricultural Finance Research ont collaboré à cette étude sur la relation entre la lecture des étiquettes des aliments et l'obésité. Leurs résultats indiquent que l'indice de masse corporelle (IMC) de ces consommatrices lectrices est de 1,49% inférieur à celui de consommatrices qui n'y prêtent jamais attention. Une différence d’IMC qui se traduit par une réduction de 3,91 kg pour une femme d’1,62 m.

L’analyse a porté sur 25.640 données issues de l'Enquête National Health Interview (SNIS) menée par les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC), sur la santé, l'alimentation et les habitudes d'achat. «Nous avons d'abord analysé le profil des consommatrices qui lisent l'étiquette nutritionnelle lors de l'achat, puis nous sommes passés à l’étude de la relation avec le poids», explique María Loureiro, auteur principal de l'étude, qui rappelle, qu’aux Etats-Unis, près de 37% de la population adulte souffre d’obésité et que sa prévalence atteint 17% chez les enfants et les adolescents.

L'équipe constate aussi que les fumeurs accordent beaucoup moins d'attention à cette information. S’informer sur les données nutritionnelles, implique le choix d’un mode de vie sain, que les fumeurs seraient donc naturellement moins enclins à adopter. Les citadins, probablement plus sensibilisés et plus inquiets pour leur santé prennent plus largement en compte l'information nutritionnelle, tout comme les consommateurs à niveau d’études secondaires. Alors que 58% des hommes les consultent « généralement », c’est le cas de 3 femmes sur 4. En moyenne, les femmes qui lisent l'information nutritionnelle ont un indice de masse corporelle de 1,48 points de moins, alors que cette différence est à seulement de 0,12 points chez les hommes.

Ces conclusions pourraient donc être utilisées comme un mécanisme pour prévenir l'obésité, avec des campagnes de promotion d’une utilisation généralisée de l'étiquetage nutritionnel sur les menus dans les restaurants et autres établissements publics.

Source: Agricultural Economics 43: 333, 2012. DOI: 10.1111/j.1574-0862.2012.00586.x.The effects of nutritional labels on obesity

Lire aussi: ÉTIQUETAGE ALIMENTAIRE : Un nouveau dépliant pour comprendre

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 14/09/2012 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Nutrition
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
SÉDENTARITÉ: 8 heures d’ordi, 1 heure d’exercice imposée
Actualité publiée il y a 11h23mn
MÈRE-FOETUS: Un placenta sur puce pour comprendre le processus
Actualité publiée il y a 9h28mn
SUTURE: Le fil intelligent qui transmet des données wifi sur la plaie
Actualité publiée il y a 11h25mn
VIH: Des marqueurs cellulaires qui balisent les réservoirs
Actualité publiée il y a 11h26mn
ANTIBIORÉSISTANCE: Notre nez lui, sait lutter contre les superbactéries
Actualité publiée hier
DOULEUR NEUROPATHIQUE: Le paradoxe de la substance P, nocicepteur et antidouleur
Actualité publiée hier
CANCER: Un ostéosarcome vieux d’1 million d’années
Actualité publiée hier
AUTISME: Un test d’audition pour le détecter chez les nouveau-nés?
Actualité publiée hier
HYPERACTIVITÉ (TDAH): Les médicaments oui mais quel bilan?
Actualité publiée il y a 2 jours
MALADIES OCULAIRES: Une goutte de thérapie génique dans chaque œil?
Actualité publiée il y a 2 jours
BINGE WATCHING: Trop longtemps face à l’écran et votre sang se fige aussi
Actualité publiée il y a 2 jours
SUICIDE: Un taux plus élevé chez les épileptiques
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE: Doubler le traitement pour diviser la douleur?
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ: L’impossibilité d’atteindre la récompense ou la satiété
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER de l’OVAIRE: La biopsie liquide détecte la récidive avant la récidive
Actualité publiée il y a 3 jours
PLAIES INFECTÉES: Un thermogel pour brûler les bactéries résistantes
Actualité publiée il y a 3 jours
DÉPRESSION: Et si l’on travaillait l’action plutôt que la pensée?
Actualité publiée il y a 6 jours
ALCOOL: Le risque de cancer commence au premier verre
Actualité publiée il y a 6 jours
VITAMINE D: Soleil modérément, aliments et suppléments
Actualité publiée il y a 8 jours
DÉCLIN COGNITIF: L’exercice mental pour l’exécution, l’exercice physique pour la mémoire
Actualité publiée il y a 8 jours
SANTÉ MUSCULAIRE: Des extraits de grenade contre le vieillissement
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER de la PEAU: Remonter à la toute toute première cellule tumorale
Actualité publiée il y a 7 jours
VIH, VHB et VHC: Les TROD pour un dépistage combiné des populations à risque
Actualité publiée il y a 4 jours
HÔPITAL: No #PokemonGo, merci !
Actualité publiée il y a 4 jours
ALLAITEMENT MATERNEL: La lactoferrine réduit le risque d'infection chez le prématuré
Actualité publiée il y a 4 jours
TABAC, ALCOOL, on arrête tout en même temps!
Actualité publiée il y a 4 jours
MICROBIOME et ÉVOLUTION: Des millions d’années de symbiose entre nous et nos microbes
Actualité publiée il y a 5 jours
ÉPILEPSIE: Des neuroprotecteurs de la plasticité cérébrale
Actualité publiée il y a 4 jours
MALADIES de FAMILLE: Pas toujours héréditaires!
Actualité publiée il y a 5 jours
CRANBERRIES: Comment leurs flavanols repoussent les bactéries
Actualité publiée il y a 5 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques